Développement personnel

Vivre avec les Accords Toltèques au quotidien

Publié le 24 avril 2015
Sandra Lagarrigue-Dary est coach en gestion émotionnelle. Elle s’est formée à l’EFT, l’hypnose, Matrix-Reimprinting, l’auriculothérapie, la réflexologie faciale, diverses techniques de libération émotionnelle permettant à chacun de trouver la voie la plus appropriée pour aller vers une meilleure connaissance de soi.
Deuxième accord toltèque : "Quoi qu'il arrive, n'en faites une affaire personnelle"
Deuxième accord toltèque : "Quoi qu'il arrive, n'en faites une affaire personnelle"
© Pixabay

Dans une société qui apprend d’abord à "avoir" avant d’"être" et qui en demande toujours plus entraînant compétition et pression, la lecture des accords toltèques apparaît comme un véritable havre de paix et de sagesse pour le quotidien.

Les croyances, l’éducation, la religion, l’environnement social… édictent des lois auxquelles nous adhérons sans savoir réellement si tout cela est bien juste pour nous. Le dernier sondage sur le bonheur des Français au travail laisse songeur. En effet, seuls 11% d’entre eux répondent qu’ils sont heureux de se lever le matin pour aller exercer leur activité professionnelle. 

Une société où l’humain n’a plus sa place ? Un mal-être de plus en plus visible ? Le monde du travail s’interroge, la société aussi. Un changement est en marche, une société émerge avec une nouvelle façon de voir le monde. Elle cherche des solutions pour mieux vivre ensemble. Les accords toltèques définissent de nouvelles règles et apportent une autre manière de faire dans un monde qui aspire à un renouveau.

"Que votre parole soit impeccable"
Nous pensons tous que notre parole est impeccable. Cela nous apparaît comme une évidence. Or, nous sommes très rarement dans notre pleine authenticité lorsque nous nous exprimons. Nos masques sociaux et de représentation s’activent sans même que nous nous en rendions compte. Tout le monde cherche à se montrer sous son meilleur jour et à cacher ses peurs et ses blessures. 

Parler en s’autorisant à dire ce que l’on ressent sans avoir peur de ce que l’autre va penser est très constructif lorsque l’on communique. On devient responsable et authentique.

Valoriser une personne plutôt que lui montrer ce qu’elle n’arrive pas à faire peut l'aider à franchir un cap considérable sur le plan de l’apprentissage, celui du développement personnel et celui de l’estime de lui. A l’inverse, utiliser la parole pour prendre le pouvoir sur autrui en le rabaissant, voire le dévaloriser, est nuisible et destructeur. Pensons à chaque fois que nous devons nous exprimer à regarder le verre à moitié plein plutôt qu’a moitié vide. 

Le monde a besoin de douceur et d’amour pour évoluer dans la sérénité. Pensons aux mots que nous employons et utilisons-les d’une manière bienveillante.

"Quoi qu’il arrive, n’en faites une affaire personnelle"
Lorsque quelqu’un s’exprime, il projette ses perceptions et ses impressions. Et celles-ci lui sont propres. Elles lui appartiennent. La réalité du monde dans lequel nous sommes est : "le monde tel que nous le percevons n’est que le reflet de notre propre monde intérieur".

Si une personne dit : "il est égoïste, je ne l’aime pas", cette personne voit en l’autre sa partie égoïste. Ce qu'elle ne réussit pas à voir chez l'autre, elle le voit chez elle. Toutes les choses que nous aimons et que nous n’aimons pas en l’autre sont en nous.  Il n’y a donc rien à prendre de manière personnelle. 

Dans le monde de l’entreprise tout comme en famille, avoir conscience de ne rien prendre de manière personnelle permet de prendre du recul face à la situation que l’on vit. Cela libère du stress et de la pression. On récupère notre libre-arbitre en ne se laissant pas affaiblir par ce que l’autre pense de nous.

"Ne faites pas de supposition"
Aidé par la société rationnelle et cartésienne dans laquelle nous vivons, notre mental est stimulé et passe la majorité de son temps à faire des suppositions. Nous sommes formatés ainsi. Nous passons notre temps à nous remémorer le passé pour anticiper un éventuel futur qui n’existe pas encore et qui n’existera peut-être jamais. Ce mécanisme est très anxiogène. Nous sommes constamment dans l’illusion puisque rien de tout cela n'existe.

Pensons toujours à bien respirer et à prendre du recul lorsque le mental se met à se raconter des histoires et nous faire imaginer les pires choses à propos d’une situation alors que cela ne se passera sûrement pas comme nous l'avions envisagé. Eviter de projeter et de supposer nous laisse une grande liberté pour être dans le moment présent, seul moment qui existe vraiment.

"Faites toujours de votre mieux"
L’environnement dans lequel nous évoluons nous montre souvent le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein. Et nous nous mettons constamment la pression. On se dit qu’on aurait toujours pu faire plus ou encore mieux. Plus la perception de nous est négative, plus l’idée de perfection à laquelle nous voulons arriver est élevée. Nous recherchons ainsi la reconnaissance. Car au final notre plus grande peur est de ne pas être aimé. Et nous craignons d’être rejeté ou d’être abandonné. Faire toujours de son mieux permet d’être soi-même sans attente et sans exigence. Cela nous libère également de la peur de ne pas être à la hauteur. 

"Soyez sceptique, mais apprenez à écouter"
L’éducation nous apprend à adhérer à ce que l’on nous dit sans remettre en question les fondements théoriques. Nous perdons notre discernement et nous ne savons plus ce qui est juste ou pas pour nous. En remettant en question ce à quoi on nous demande d’adhérer, nous conservons notre libre arbitre et nous récupérons notre pouvoir de décision. L’expérience pratique permet une meilleure connaissance et un meilleur apprentissage que le savoir théorique. 

Apprendre à écouter ce que chaque personne que nous rencontrons a à nous dire nous engage à voir ce qui fait écho en nous. Ainsi nous profitons de l’expérience des uns et des autres : nous avons tous quelque chose à nous apporter, tout en conservant notre discernement.

L'auteur : Spécialiste des thérapies brèves, Sandra Dary a écrit 100% moi, paru aux éditions Eyrolles

 

>> Pour une lecture optimisée, retrouvez cet article dans votre magazine iPad d'avril 2015

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte