Avez-vous déjà pensé au bilan de compétences ?

Publié le 17 avril 2012 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Vous vous ennuyez dans votre travail ? Vous vous sentez inutile, vous n’êtes pas reconnu comme vous le souhaitez ? Vous aimeriez évoluer, changer de métier mais vous ne savez pas comment faire ? Sans doute le moment est-il venu de faire un bilan de compétences.

Avez-vous déjà pensé au bilan de compétences ?

Le Bilan de Compétences est un moment de réflexion sur vous-même, que vous menez avec un consultant, pour :

  • Repérer vos atouts personnels et professionnels, en termes de savoir, savoir-faire, savoir-être,
  • Analyser vos centres d’intérêts, vos motivations, identifier ce qui vous fait avancer dans la vie,
  • Construire un projet professionnel tenant compte de votre potentiel et respectant vos motivations profondes, vos priorités,
  • Mettre en forme les étapes et les moyens d’accéder à ce nouveau projet.

Dans un contexte en perpétuel changement, où nous sommes amenés à envisager des carrières plus longues et de moins en moins linéaires, il est important de savoir prendre du recul. Ceci permet d’évaluer la situation et effectuer les « réglages » nécessaires à un bon fonctionnement. Grâce à cette démarche, vous vous accordez du temps pour donner un nouveau souffle à votre carrière et retrouver une nouvelle confiance en vous !

A qui s’adresse le bilan de compétences ?
Le bilan de compétences concerne tous les salariés, en CDI, à temps complet ou partiel, ou en CDD. D’une durée de 12 à 24h, il peut être pris en charge par un organisme financeur, à condition que vous ayez une certaine ancienneté et qu’il soit réalisé dans un centre de bilan agréé. Pour connaître les centres de bilan agrées, rapprochez-vous de l’organisme financeur dont dépend votre entreprise. Il vous fournira une liste.

Comment se passe le bilan ?

Vous pouvez effectuer le bilan de compétences avec l’accord de votre employeur, sur votre temps de travail ou, dans le cadre d’une démarche personnelle, sans en informer l’employeur. Dans ce cas, les rendez-vous se feront en dehors du temps de travail. Quelle que soit la formule qui vous convient, sachez que les résultats du bilan vous appartiennent et qu’ils ne peuvent être communiqués à un tiers sans votre accord.
Pendant une durée de 6 à 10 semaines, vous rencontrez votre consultant régulièrement, à raison de 2 à 3h/semaine, selon vos disponibilités. Pendant cette période, vous réfléchissez sur vous-mêmes, sous l’œil bienveillant d’un consultant disponible et à votre écoute. C’est dire s’il est important de bien choisir la personne qui va vous accompagner !

Comment choisir son centre de bilan ?
Comportez-vous en acheteur et contactez au minimum 3 centres. Assurez-vous de rencontrer la personne qui s’occupera de vous tout au long de la démarche. Exposez-lui votre attente et faites-vous expliquer sa façon de travailler. Evaluez sa capacité à écouter votre demande et soyez attentif à ce que le courant passe bien entre vous. Vérifiez que vos disponibilités et celles du centre sont compatibles.

Les méthodes utilisées
Certains centres utilisent beaucoup de tests, d’autres pratiquent surtout les entretiens individuels. Si les tests peuvent apporter des éléments d’information, ayez toutefois à l’esprit qu’ils ne savent pas tout. Ils sont à envisager surtout comme une base de discussion. Le centre ne peut pas faire les choix à votre place, ni même vous servir sur un plateau une liste de métiers pour lesquels vous êtes fait. Son rôle est plutôt de vous aider à vous poser les bonnes questions. Entre chaque rendez-vous, il vous sera demandé de réfléchir et éventuellement d’effectuer des recherches et des démarches. Il est important que vous vous impliquiez à fond. Le succès du bilan dépendra beaucoup de la façon dont vous vous investissez !

Un exemple concret
Diplômée en sociologie, Marion, 28 ans, travaille dans la vente depuis 7 ans. Aujourd’hui responsable d’un magasin de bijoux fantaisie, elle considère qu’elle a fait le tour de ce métier et qu’elle ne s’épanouit plus dans son travail. Elle ne sait pas vers quoi s’orienter, c’est pourquoi elle a décidé d’entreprendre un bilan de compétences.
Au cours du bilan, Marion se rend compte qu’il est important pour elle de continuer à travailler en contact avec les autres, dans un domaine féminin. Elle aimerait également garder un côté formation et aide aux autres. Elle renoue alors avec un rêve qu’elle avait à la fin du lycée : devenir esthéticienne.

Alors qu’elle pensait devoir complètement changer de voie, elle se rend compte que toutes ses expériences peuvent contribuer à son nouveau projet : ouvrir un institut de beauté où elle proposerait :

  • soins du visage et éventuellement du corps
  • massages
  • cours de maquillage
  • coaching vestimentaire et accessoires de mode

De cette façon, elle associerait contact, féminité et formation.
Après avoir rencontré différents professionnels du monde de l’esthétique et de la parfumerie, elle décide d’obtenir le CAP Esthétique, préalable indispensable pour se lancer dans cette profession.
Elle choisit d’effectuer sa formation auprès du Centre de Formation des Apprentis (CFA) de la Chambre des Métiers, formation qui associe l’apprentissage de la profession et l’accompagnement à la mise en place d’un projet d’installation. Elle obtient du Fongecif une aide au financement de son congé formation.

Epilogue :
l’année scolaire vient de se terminer, Marion a obtenu son diplôme. Elle commence maintenant à travailler comme esthéticienne à domicile avec le statut d’auto-entrepreneur. Mais ce n’est qu’une étape, histoire d’acquérir une expérience et de mettre de l’argent de côté pour la suite…

Pour plus d'infos, retrouvez Sophie Gueidon, psychologue, coach, consultante en bilan de compétences sur :  www.capessence.com et www.blog.capessence.com

Sophie Gueidon
Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par http://www.viametiers.fr/ le 12 décembre 2012 à 11h37
changer de vie professionnelle

Le bilan de compétences peut intervenir à différents moments. Certaines personnes souhaitent le faire au bout de quelques années d'expérience professionnelle à un moment où elles s'ennuient un peu dans leur travail.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !