Lumière

Chromothérapie et luminothérapie

Publié le 21 novembre 2009 - Mis à jour le 7 août 2013
Docteur en médecine, Dominique Bourdin est passionné par l’être humain et sa place dans l’univers. Il a fondé La Chrysalide, un centre de bien-être en Vendée, écologique et idéal pour un voyage intérieur de ressourcement et de santé.

Découvrez les bienfaits de la luminothérapie et de la chromothérapie pour votre bien-être !

Chromotherapie_et_luminotherapie
Chromotherapie_et_luminotherapie

La luminothérapie consiste à utiliser de la lumière blanche, ou, pour le moins, très proche de la lumière du soleil. La lumière blanche est composée du mélange de toutes les couleurs. En luminothérapie, toutes les couleurs sont donc envoyées en même temps. Cette lumière agit entre autres sur la fabrication de mélatonine par le système hormonal. Cette hormone gère les cycles circadiens, c’est-à-dire les alternances de jour et de nuit. Elle favorise le sommeil et l’activité en fonction de sa concentration qui est régulée par l’intensité de la lumière. C’est en observant le nombre de dépressions saisonnières de l’hiver, ou dans les pays où les nuits sont très longues et les jours très courts, tels que les pays du grand Nord, que les médecins ont eu l’idée de traiter ces maladies par de la lumière blanche, avec d’excellents résultats. Il existe divers types d’appareils. Certains simulent l’aube, c’est-à-dire le lever du soleil, donc la montée de la lumière. En imitant cette augmentation progressive de la lumière du jour, cette technique favorise un réveil naturel et permet de finir un cycle complet de sommeil, seul gage d’une bonne récupération.

La chromothérapie permet de sélectionner dans toutes les couleurs celles qui sont les plus adaptées à une personne ou un être vivant à un moment donné. On peut considérer que, bien appliquée, elle est de la luminothérapie de précision. Les appareils que nous avons mis au point et qui permettent la projection de cycles de toutes les couleurs, à grande vitesse et en respectant le nombre d’or, envoient aussi de la lumière apparemment blanche, mais en réalité constituée de toutes les couleurs décomposées envoyées successivement. On peut comparer la différence entre la luminothérapie et la  chromothérapie à la différence entre un bon repas complet et l’absorption de compléments alimentaires tout préparés.

Une personne en bonne santé, qui se nourrit bien, est capable de prendre dans le repas complet ce dont elle a besoin. Pour certains, il est utile de compléter avec des éléments prédigérés. Quelquefois même, on les donne en perfusion… C’est ce que font nos appareils avec la couleur : une sorte de perfusion dans le corps énergétique. De la qualité de notre environnement lumineux et coloré ainsi que de notre état de santé dépend notre capacité d’autorégulation, comme dans le domaine de la nourriture, de l’air et des sons. La dégradation de celui-ci nous a incités à trouver des palliatifs : les moyens thérapeutiques. Les couleurs et la lumière en font partie.

Cet article est tiré du livre de Dominique Bourdin et Sylvie Bourdin-Darsonval, Chromothérapie et luminothérapie, paru aux Editions Eyrolles en 2009.

D. Bourdin et S. Bourdin-Darsonval
Articles du thème Médecines douces
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !