Et après ? Les ados

Publié le 9 juin 2009 - Mis à jour le 5 novembre 2009

La crise d’adolescence : un passage obligé ?
L’adolescence est ce moment particulier où l’enfant veut être autonome et affirmer sa propre personnalité. En bref, il veut devenir lui et faire ses propres choix. « Pas de problème tant que tu respectes les quelques valeurs que nous t’avons enseignées », répondent les parents. Oui mais voilà, un ado a parfois très très envie de faire tout le contraire, pour essayer, pour savoir, pour se prouver qu’il peut être différent. Chez les adeptes de l’éducation non violente, on assure qu’un enfant sécurisé dont on a comblé tous les besoins n’a pas besoin de s’opposer pour exister, et que la crise d’adolescence témoigne d’une éducation inadaptée. Dans le camp adverse, on affirme que la frustration et la contrainte sont nécessaires à la construction de la personnalité et que la crise d’adolescence est nécessaire.

Des écueils à éviter

Plus jeunes, on a tous fait nos expériences, enfreint les règles, sans toujours en mesurer les conséquences. Nos enfants le feront aussi et il ne sera plus temps de les en empêcher. Ils se jetteront peut-être sur la malbouffe, se tartineront de maquillage aux parabens, et passeront leurs journées au centre commercial.
Notre mission est de les protéger face aux tentations multiples de l’adolescence qui peuvent être de véritables dangers. Parmi les écueils à éviter, les conduites addictives (alcool, drogues, tabac), les pratiques sexuelles à risque et la rupture du lien avec la famille et les proches.

Un deuil à faire
Être un père ou une mère admirés, avoir raison par principe et tout savoir de la vie de son enfant, c’est une position confortable. Désormais, il faudra rendre des comptes, expliquer ses décisions, confesser ses propres contradictions et accepter de ne plus être LA référence de son enfant.
Mieux, il faudra encourager son poussin à prendre son envol. Accepter de redéfinir les règles à la maison et au sein de la famille, donner plus d’autonomie à un enfant qui n’en est plus un. Vaste chantier pour des parents.

Vers demain…

Et avec un peu de recul, on peut même retrouver la magie de l’adolescence. Car plus qu’à n’importe quelle autre période de la vie, à l’adolescence on est épris d’absolu, de liberté, d’amour vrai. On est inventif, créatif, sans peur. Bref, en y regardant de plus près, notre ado a toutes les qualités requises pour inventer un monde nouveau, plus juste, plus beau.

Vite, de l’aide !
L’école des parents, association agréée jeunesse et éducation populaire, est présente sur tout le territoire avec une cinquantaine de structures. Des groupes de paroles permettent aux parents d’échanger quand ils se sentent perdus. Des spécialistes sont également présents pour répondre à leurs interrogations. Enfin, l’association édite une revue très bien documentée.

Plus d'info sur www.ecoledesparents.org

Rien que pour les ados
Et pour leurs familles bien sûr, les Maisons des adolescents sont des lieux d’accueil et de soins. Pour toutes les souffrances psychologiques et les problèmes de santé qui peuvent y être associés (drogue, troubles du comportement alimentaire, dépression…), les adolescents trouveront une réponse adaptée. L’objectif affiché est de créer une Maison des adolescents par département.

Plus d'info et liste sur le site de la Défenseuse des enfants

Une souffrance à détecter très tôt
15 % des adolescents de 11 à 18 ans présentent des signes inquiétants de souffrance psychique et le suicide demeure la deuxième cause de mortalité en France chez les 15-24 ans. Ce sont les chiffres avancés par la Défenseure des enfants en octobre 2008. Parmi les actions préconisées : assurer une prise en charge dès les premiers signes, pendant les années collège.

Plus d'info sur www.defenseurdesenfants.fr

Retrouvez Nature & Découvertes sur Internet

Nature et Découvertes
Articles du thème Mon enfant et moi
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !