L’allaitement au fil des jours

Publié le 30 juin 2009 - Mis à jour le 21 février 2010

À la naissance

Dans l’idéal, dès que le bébé naît, il devrait être laissé en peau à peau sur le corps de sa mère, libre de découvrir le sein à son rythme. Les soins ne devraient être faits qu’après cette première tétée. Il est important que vous gardiez votre bébé avec vous pendant ces premiers moments, car le réflexe de fouissement (qui consiste pour le bébé à chercher activement le sein et à le prendre efficacement par lui-même) est au plus fort pendant les deux ou trois heures qui suivent la naissance.

Il est important que vous soyez installée confortablement, sans crispation. Mais il est surtout essentiel que votre bébé soit dans une bonne position, pour bien prendre le sein. Diverses positions sont possibles : en berceau, en berceau inversé, en ballon de rugby, en position allongée… Quelle que soit la position adoptée, il faut vous assurer que votre bébé ne prend pas seulement le mamelon, mais bien une bonne « bouchée » de sein.

Voici la position qu’il doit avoir :

  • son corps contre le vôtre, au niveau des seins ;
  • sa bouche face à votre sein ;
  • son oreille, son épaule et sa hanche suivant une ligne droite imaginaire.

Quand il ouvre grand la bouche, pointez le mamelon vers le fond de son palais, et plaquez-le rapidement contre vous, son menton contre votre sein, ses deux lèvres ourlées vers l’extérieur, sa langue en gouttière sous votre mamelon. Il doit avoir en bouche une plus grande proportion de la partie inférieure de votre sein.

La fréquence et la durée des tétées

Il n’y a aucun temps particulier à respecter entre deux tétées. Vous pouvez offrir le sein au bébé dès qu’il manifeste par un signe ou un autre son envie de téter (il tourne la tête, ouvre la bouche, fait des mouvements de succion, etc.). Pas besoin d’attendre qu’il pleure ! Le nombre de tétées peut être plus important que ce que vous avez l’habitude d’entendre : les premiers temps, la moyenne est de 8 à 12 par 24 heures. Mais cela reste une moyenne : l’important est de suivre votre bébé et de vous assurer qu’il boit tout ce dont il a besoin. Il n’y a pas de durée fixe pour une tétée, le mieux est de laisser votre bébé téter jusqu’à ce qu’il lâche lui-même le sein.

Et la nuit ?

À la naissance, le bébé sort d’un milieu où il était nourri 24 heures sur 24 par le cordon ombilical. Son estomac est minuscule, vite rempli d’un lait qui se digère facilement et rapidement. Il a également besoin de sentir la présence rassurante de ses parents, et ses cycles de sommeil sont beaucoup plus courts que chez l’adulte. Aussi lui faudra-t-il plusieurs mois avant de pouvoir « tenir » plusieurs heures sans s’éveiller.

Comment ne pas être épuisée par les tétées nocturnes ?

Depuis toujours, partout dans le monde, la plupart des mères allaitantes ont évité cette fatigue en gardant leurs bébés près d’elles. Vous gagnerez aussi beaucoup à savoir allaiter en position allongée, à ne pas changer systématiquement votre bébé pendant la nuit et à profiter de ses siestes pour vous reposer pendant la journée.

Les jours de pointe

À certaines périodes, les bébés allaités se mettent brusquement à réclamer beaucoup plus souvent à téter. Cela se produit généralement vers 2 ou 3 semaines, 6 semaines et 3 mois. Faute d’un terme plus adéquat, on appelle ces périodes « poussées de croissance », car on pense qu’elles correspondent à des moments où le bébé grandit et grossit, ce qui engendre des besoins accrus. Certains remettent aujourd’hui en cause cette explication.

Quoi qu’il en soit et quelle que soit la cause, le piège, à ce moment-là, serait de croire que vous n’avez pas ou plus assez de lait ou que ce lait n’est pas ou plus assez riche. Et en conséquence de commencer à donner des compléments de lait artificiel. En fait, il suffit simplement de laisser votre bébé téter aussi souvent et aussi longtemps qu’il veut pour voir votre lactation augmenter, et les choses revenir « à la normale » en quelques jours. Et n’oubliez pas que le sein n’est pas que de la nourriture : le bébé peut avoir envie de téter davantage, pas uniquement en raison de sa faim.

Cet articles est tiré du livre de Claude Didierjean-Jouveau et Martine Lagnier, Maman Bio. Mon bébé de la naissance à deux ans, paru aux Editions Eyrolles en 2008.

C. Didierjean-Jouveau et M. Laganier
Articles du thème Allaitement
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par lapetitesirène le 9 mai 2011 à 16h14
bon article

Merci pour cet article, tout-à-fait d'accord sur le dernier point: le bébé a souvent envie de téter, sans avoir faim... Ce serait bien que tous les parents le comprennent, qu'ils soient plus attentifs à leur bébé; plus de bon sens :-)

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !