Ados et acné

Pourquoi les ados ont-ils de l'acné et comment limiter les boutons

Publié le 26 juillet 2011 - Mis à jour le 2 décembre 2012

À l’âge des premiers baisers, l’acné est la hantise des ados ! 80 % en souffrent. Dans la plupart des cas, cette maladie guérit spontanément vers l’âge de 19 ans. Considérée, parfois à la légère, comme un passage obligé entre l’enfance et l’âge adulte, l’acné affecte également 20 % des femmes.

Mon ado a de l’acné
Mon ado a de l’acné
Premiers concernés par l’acné, les ados se passeraient bien de ces éruptions liées à un afflux d’hormones sexuelles qui stimulent leurs glandes sébacées, produisant un excès de sébum que la peau n’arrive plus à évacuer. Résultat : des comédons se forment. Papules rouges proéminentes, points noirs, boutons blancs disgracieux, nodules douloureux si l’inflammation est sévère. Sans soins adaptés, certaines acnés peuvent « grêler » un visage à vie ou s’étendre au reste du corps. Si l’adolescent est perturbé par la métamorphose de son corps, celle de son visage l’obnubile. Pire, elle l’humilie ! Comment séduire avec tous ces boutons ? Comment éviter les moqueries ? Honte, perte de confiance en soi, dépression, isolement : les problèmes psychosociaux peuvent laisser des cicatrices bien plus profondes que l’acné.

Vrai ou faux ami ?
Face au miroir, les tentations sont grandes, mais presser ses boutons amplifie souvent les lésions. Veillez à ce que votre enfant utilise un produit de soin adapté à sa peau et un savon surgras.
Mettez-le en garde contre les faux-amis : le soleil, mais aussi le savon de Marseille qui dessèche la peau et relance la production de sébum. Attention aussi aux franges et casquettes qui empêchent la peau de respirer ainsi qu’aux cosmétiques non adaptés qui obstruent les pores. Sachez enfin que l’acné n’est pas un problème d’hygiène ou d’alimentation qui doit juste rester équilibrée. En partie héréditaire, elle exprime surtout un déséquilibre hormonal. Stress, grossesse, changement de contraception, approche des règles… Les adolescents ne sont pas seuls concernés, une femme sur cinq en souffre et des solutions adaptées à chaque cas existent.

Rêves d’ados…
Plus d’acné : le rêve commence par de bonnes nuits de sommeil ! Chez l’adolescent, les perturbations hormonales entraînent un besoin accru et régulier de sommeil : au moins 9 heures par nuit. Une règle rarement respectée ! Faute d’un sommeil suffisant, l’organisme puise dans ses ressources pour lutter contre la fatigue et le stress. Entre autres désagréments, les glandes sébacées sont perturbées, la peau fragilisée, le système immunitaire est ralenti… et l’acné se développe !

D'autres informations sur lehning.com

Consumer magazine Lehning & Moi
Articles du thème Solution anti-acné
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte