Génération DIY

Violette Watine : "Internet est une source inépuisable d'inspiration pour fabriquer ses cadeaux de Noël"

Publié le 27 novembre 2012 - Mis à jour le 29 novembre 2012
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
Violette Watine, directrice de Dawanda.
Violette Watine, directrice de Dawanda.
© Dawanda

Violette Watine est la dynamique directrice de Dawanda, le bon coin de la mode et de la déco faite-main. Elle nous parle de Noël, de DIY et de cadeaux fait maison.

Fondatrice de Mademoiselle Bio en 2005, Violette Watine fait figure de pionnière dans l'univers de la cosmétique bio. Depuis le mois de mars 2012, elle est à la tête de Dawanda.com, un site qui permet aux artisans-créateurs et aux designers de vendre en ligne leurs créations uniques ou en petite série.  Son but : valoriser les savoirs-faire et remettre l'humain au coeur des échanges. 

Comment expliquez-vous l'engouement pour le DiY ?

Le faire soi-même ou DIY (do it yourself comme disent les anglais) est bien plus qu’un engouement,  c’est devenu une tendance sociétale forte. Dans un contexte économique de crise, les français ont peu à peu perdu confiance en l’avenir.

En réponse à cette morosité, ils veulent revenir à du positif, être fier de soi, partager du bonheur grâce à des joies du quotidien. Le DIY marque ce retour à la sincérité et la créativité. Créer en famille ou avec des amis est vecteur de complicité, de joie et de fierté.

D’ailleurs, une étude récente menée pour DaWanda montre que 6 français sur 10 pensent fabriquer eux-mêmes un de leurs cadeaux cette année. C’est avant tout perçu comme un moyen d’être fier de soi et de personnaliser davantage son cadeau. C’est aussi un moyen d’ajouter un supplément d’âme à l’objet qu’ils créent.

Une étude récente menée pour DaWanda montre que 6 français sur 10 pensent fabriquer eux-mêmes un de leurs cadeaux cette année.

Pourquoi avoir choisi d'en faire votre cœur de métier ?

Après avoir fondé et développé l’enseigne Mademoiselle Bio avec passion, je l’ai cédé pour lui permettre de grandir au mieux. J’ai choisi de rejoindre DaWanda en mars 2012 pour le projet économique et social qu’il représente.

DaWanda est une place de marché dédiée à la création et au fait-main. Notre vocation est de promouvoir la création artisanale et les savoir-faire traditionnels locaux. En rendant internet accessible à ces artisans-créateurs doués de leurs 10 doigts, on leur donne les moyens de se développer économiquement tout en leur assurant de bons revenus de leur travail. Nous ne prenons que 5% de commission sur leurs ventes. Donc, cela leur permet de proposer des créations fait-main made in France à des prix très raisonnables.

D’autre part, DaWanda remet l’humain au cœur de l’échange économique : chaque article est associé à un créateur qui peut raconter l’histoire de cette pièce unique.

En fait, je dirai que la mission de DaWanda est de construire une économie plus équilibrée, plus harmonieuse et plus sociale. Et cela est vraiment cohérent avec le monde que j’ai envie de construire pour mes enfants.  Construire un tel changement est un beau challenge entrepreneurial.

Véritable bâtisseuse, j’aime faire germer une petite graine en jolie plante. Donc, j’y travaille au quotidien avec mon équipe.

Qui crée et qui achète sur Dawanda ? Peut-on dresser un profil type des créateurs et des acheteurs ?

Nous avons deux  types  de créateurs.  D’un coté, ils sont auto-entrepreneurs et leurs créations leur offrent un complément de revenus. Souvent, ils n’osent pas sauter le pas de vivre à temps complet de leurs créations et « testent le marché » en créant en complément de leur activité salariée.  Ces créateurs ont des origines assez variées.  Formés sur le tard ou issus de métiers de la création (stylistes pour des grandes marques…), ils ont tous envie de partager leurs idées et de mener à bien leurs envies créatives. Parfois, il y a un détonateur (maternité ou chômage) qui vont leur permettre de se mettre à plein temps sur cette activité.

D’autres sont des professionnels ou de jeunes créateurs qui sortent d’école de mode ou de design. Ils ont pour ambition de développer leur marque et leur activité. Pour eux, DaWanda est une porte d’entrée sur le web, un tremplin  pour bénéficier d’une vitrine à travers l’Europe avec tous les outils nécessaires au développement de leur activité. Nous sommes facilitateur et accélérateur de talents.

Côté acheteurs, les femmes représentent une large part de la communauté. Le profil d’acheteuse type est celui des Digital Mums. Ces nouvelles ménagères de moins de 50 ans, très au fait des nouvelles technologies cherchent  à consommer plus responsable et de manière plus personnalisée. Elles aiment les beaux objets, sont souvent férus de déco et de pièces uniques. Elles aiment affirmer leur individualité en achetant des créations inédites et originales. Elles trouvent donc leur bonheur sur DaWanda.

Observez-vous une préférence de vos acheteurs pour le Made in france ? Pourquoi ?

Effectivement, nos acheteurs viennent sur DaWanda pour y trouver des créations made in France. Nous comptons actuellement plus de 20 000 créateurs français très doués.

L’étude que nous avons menée récemment est d’ailleurs très révélatrice de ce goût pour le made in France. Les Français disent à 97% vouloir trouver des créations faites à la main et en France sur Internet pour Noël. Consommer made in France, c’est redynamiser les tissus économiques locaux, créer des emplois et même de favoriser les pratiques respectueuses de l’environnement (circuits d’approvisionnements courts et locaux).

Est-il si simple de fabriquer ses cadeaux de Noël soi-même ?

Une pincée de créativité, une bonne dose d’amour, un soupçon de patience et le tour est joué. Fabriquer soi-même un cadeau est très valorisant pour soi et pour la personne qui le reçoit.

À partir du moment où vous avez envie d’offrir un cadeau personnalisé et de faire plaisir, je pense qu’il existe maintenant beaucoup de moyens de se faire aider. Pour trouver de l’inspiration ou savoir comment réaliser vos idées, internet est une source inépuisable d’informations.

Sur DaWanda, nous partageons de nombreux tutoriels vidéos ou pas à pas photos pour permettre à chacun de créer soi-même des objets.

Vos 3 coups de cœur de Noel 2012 sur Dawanda ?

Faire un choix parmi les centaines de milliers de créations sur le site est toujours un exercice qui m’est difficile. J’aime beaucoup :
- Le sautoir perse de NatashaR 
- Les illustrations poétiques de Coco de Paris
- Les cols claudine d’Adaoz

Articles du thème Do It Yourself
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par magouparis le 20 janvier 2013 à 19h34
Comment faire venir du monde à mes ateliers?

En ce moment je ne trouve pas de travail dans mon domaine, le stylisme. Sur les conseils d'une amie, j'ai décidé de donner des cours à Paris.
Je suis très manuelle et touche à tout. Donc j'ai pensé enseigner la peinture, la couture, le dessin, le stylisme... à plusieurs personnes en même temps.

Tout le monde me dit que c'est une super idée. J'ai essayé le bouche à oreille mais ça marche pas!
Le gros problème c'est que je ne sais pas comment me faire connaitre et faire venir du monde ?

Pouvez-vous m'aider ?
Avez-vous des problèmes similaires?

à très bientôt et merci

Magali

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte