Parents

Bébé à la plage: conseils et astuces

Publié le 17 août 2017
Directrice des opérations de FemininBio, j'ai souvent faim de riz, de gorgonzola et de nuoc-mâm (non, le mélange n'est pas convaincant). Mais j'aime aussi croquer à tout ce qui touche au monde du bio, du développement durable et des médias, tant print que digital.
© Pixabay

Entre le transat, les vêtements, la crème solaire indice 200, le parasol géant ou le sac à couches, l’excursion à la plage avec les 0-2 ans peut paraître décourageante. No panic, on vous explique pourquoi tout se passera à merveille.

Votre tout-petit appréhende l’eau ?  Imaginez-vous à sa place, confronté à l’océan pour la toute première fois : pas facile d’être tout de suite en confiance face à l’immensité de la mer, ses bruits, ses odeurs inédites… C'est un peu comme si vous débarquiez sur une toute nouvelle planète, avec son lot d’expériences à mener.  Ce sentiment mêlé d'émerveillement et de crainte se révèlera une expérience de développement importante pour lui, l'étonnement étant un facteur important pour l'apprentissage, tout au long de la vie. "Pour qu'un enfant puisse utiliser son corps, il s'appuie sur son schéma corporel, explique le docteur Rafi Kojayan, pédopsychiatre et auteur de Éduquer sans crier (éd. Leduc.S). Pour le construire, toutes les stimulations vont lui être profitables : sonores, visuelles, tactiles… Ici, l'eau a un rôle essentiel, puisqu'il s'agit d'une stimulation tactile.

Tout se passera au mieux si vous prenez le temps de franchir de modestes étapes, au fur et à mesure. Commencez d'abord à vous asseoir à ses côtés, avec ses pieds dans l'eau. S’il vous imite, ne serait-ce que quelques secondes, c’est déjà très positif. Une fois qu’il patauge avec ses pieds, demandez-lui d'aller un peu plus loin dans l’eau avec vous, en le félicitant pour son courage, en l’encourageant, sans aucun stress dans votre voix (oui, pas facile, on en convient, sur une plage remplie à bloc de plagistes agités). En effet, "l'angoisse parentale joue énormément sur  la peur de l'enfant, rappelle le Dr Rafi Kojayan.  La mère et le père doivent avoir un rapport apaisé à l'eau. S'ils ne sont pas tranquilles, l'enfant ne se sentira pas en sécurité."

Il craint surtout de se mouiller ? Entraînez-vous bien au sec chez vous avant les vacances, en lui montrant, par exemple, par le jeu, comment souffler des bulles dans un bol d’eau.

"Le meilleur conseil que l'on puisse donner, c'est de mettre l'enfant dans l'eau dès que cela est possible, avec l'accord du pédiatre, conseille notre spécialiste. Vous pouvez les initier à partir de 3-4 mois, notamment grâce aux cours pour bébés nageurs en piscine."

Il faut montrer à l’enfant combien l’eau est un élément fascinant, sûr et surtout amusant quand il est abordé avec confiance. Les tout-petits adorant la répétition pour apprendre à maîtriser de nouvelles compétences, ils peuvent être amusés sans fin par les vagues qui n'arrêtent jamais de les chasser, par le sable qui ne manque jamais pour remplir un seau ou par les trous qui peuvent être creusés. Remplis. Puis creusés à nouveau. Puis remplis d'eau. 

Et s’il y a des dangers dont il faut l’avertir – méduse, cailloux glissants ou tranchants –, montrez-les lui et expliquez pourquoi il ne vaut mieux pas y toucher ou s'en approcher. Prévenez-le aussi des surprises liées aux vagues : un peu plus forte, une vague peut être un problème pour un enfant léger ou peu assuré sur ses gambettes. 

S'équiper pour la première sortie à la plage ou à la piscine 
Vérifiez que votre enfant est équipé de brassards gonflables aux normes ou d’un gilet gonflable, et que ce matériel est confortable, sinon vous allez vous battre avec Bébé pour qu’il les garde sur lui… L’avantage de ces équipements ? Ils maintiennent tête et bouche hors de l’eau, au contraire d’une bouée utilisée en solo, trop instable.

Avouons-le, sous le soleil estival la mini-tente ou le parasol anti-UV seront bien utiles, en plus de faire un peu descendre la température, atout non négligeable. À défaut, tentez la "cabane" maison en mettant un grand drap au-dessus d’un support de parasol. En-dessous de 6 mois, on reste d'ailleurs toujours à l’ombre, couvert d’une tenue légère en coton, avec un biberon d'eau à portée des mains. 

Crème ou pas crème ?
Oui, dès lors qu'il marche et a soif de découvertes. Il faut alors appliquer de la crème solaire régulièrement sur les parties de son corps non recouvertes. L’indice choisi doit être le plus élevé possible, car l’exposition au soleil sans protection pendant l’enfance est un facteur de risque de cancer cutané à l’âge adulte. Comme pour les adultes, il vaut mieux appliquer généreusement la crème et renouveler l’application régulièrement, surtout quand on a transpiré, nagé ou qu'on s'est essuyé avec la serviette. N'hésitez pas à lui montrer de quelle manière appliquer la crème pour ménager les bons réflexes de grand ! 

Des produits chouchous pour Bébé au bord de l'eau, les doigts de pieds en éventail 
- Pour une tête bien protégée avec classe, on aime beaucoup le chapeau Kapel 100 % coton Oeko-Tex®, disponible de
6 mois à 6 ans (23 €) et les lunettes de soleil Diabola 0-18 mois (25 €), de Ki et La, marque écoresponsable française créée en 2010.
www.kietla.fr

- Les fesses au sec même dans l'eau ? Peut-être bien avec le maillot-couche de bain Marin Petit Mousse (0-3 ans) de Hamac. Entre deux baignades, pour que l’enfant reste au sec,
il suffit de changer l'absorbant réutilisable qui s'insère dans le maillot. Antifuite, pas ringard, seconde peau, ultra-confortable. Résistant au chlore et au sel, et fabriqué en France. 42 €.
www.hamac-paris.fr

- Ou alors on opte carrément pour une combinaison de bain ? Celle de la marque Frugi offre une protection UPF 50+ et elle est certifiée Oeko-Tex®. Facile à enfiler et à enlever grâce à sa fermeture à l'arrière, elle est disponible de
6 à 24 mois. 39 €. 
www.zalando.fr/frugi‎

- Crème solaire Bébé SPF 50+, Eco Cosmetics, 23,50 € les
50 ml. Pas forcément aisée à étaler, mais elle tient longtemps et ne colle pas. On aime aussi son parfum discret, très agréable. 
Disponible sur www.bebe-au-naturel.com

- Toujours bienvenu en plus d'un bon biberon d'eau, le brumisateur d'eau thermale en spray, comme celui de Jonzac.
7 € les 300 ml.
www.eauthermalejonzac.com

- Fluide rafraîchissant après-soleil d'Acorelle, 16 € les
150 ml. Parfait pour réparer et apaiser la peau après s'être exposé au soleil. Il contient de l'eau florale de menthe poivrée et de l'huile de coco.
www.acorelle.com

Articles du thème Mon enfant et moi
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte