Maman

Maman, merci... Les mots doux de nos experts pour la fête des mères

Publié le 23 mai 2014
1/14

1 De m'avoir donné confiance en la vie

Toujours pleine d'une énergie débordante et illuminée d'un grand sourire, ma mère m'a contaminée de son énergie de vie. Lorsque, petit, j’allais me promener avec elle dans la montagne, je la regardais avant d’affronter un obstacle (sauter d'une cascade ou escalader une falaise). Dans ses yeux, je lisais toujours un encouragement et une invitation à explorer. Je retiens d’elle que la vie a toujours quelque chose d’intéressant à nous offrir et que l'inconnu gagne à être abordé avec légèreté et curiosité. 

Ilios Kotsou - conférencier et auteur, spécialiste en psychologie positive. Association Emergences

2 De m'avoir appris que tout est possible

Dès l'enfance, ma mère m'a appris que la chose la plus importante dans la vie était de s'aimer et de croire en soi. Elle m'a transmis la certitude que tout est possible dans la vie, et fut là pour me le rappeler pendant les périodes difficiles. D'ailleurs, mon livre d'enfant préféré était "Le petit train bleu", l'histoire d'un petit train qui, malgré tous les obstacles, arrive à traverser une montagne et aider des autres sur son chemin. Sa devise? "I think I can. I think I can..." ("Je crois que je peux"). Depuis, lorsque je commence à douter, la voix de ma mère me rappelle le petit train bleu "Je crois que je peux..." Ma mère m'a beaucoup donné, mais la confiance en moi, c'est le meilleur cadeau qui soit, alors thank you, Maman ! 

Rebecca Leffler - Journaliste et auteur "Green, glam et gourmande". 

3 De nous avoir dédié un pan immense de ta vie

Tu as exercé le plus beau, le plus difficile, et le plus ancien « métier » qui existe sur notre jolie Planète : tu as dédié ta Vie à notre famille, à mon enfance & adolescence. Je ne mentirai pas, même en ce jour ô combien précieux de la fête de mères, en disant que tu as été parfaite. Mais… Tu as été Toi. Jusqu’au bout. Et, à ta façon, tu as été parfaite, avec tes imperfections, tes défauts. J’ai l’immense privilège de t’avoir pour Maman. Tu m’as comblée d’Amour. Chaque jour. Chaque nuit. Un souvenir que je chéris particulièrement en pensant à toi. Un souvenir qui à mes yeux est un réel trésor pour le cœur… ce sont tes lettres surprises. Ces surprises, que tu me confectionnais, où tu glissais des cœurs dessinés à la main, de toutes les couleurs, parfois, accompagnés d’une carte, choisie rien que pour moi. Dans chacune de ces « lettres surprises », tu y glissais un petit mot de circonstance. Celui de m’accrocher. Celui de m’encourager. De continuer. De persévérer. Que tu m’aimais (vraiment… beaucoup…). Des mots de gratitudes, des pensées, des citations, des histoires. Ces petites attentions, délicates, étaient immenses pour moi. Immenses. Sur un de mes murs trône encore l’un de tes petits mots multicolores. Je me souviens, aussi, que tu avais préparé une "lettre surprise" pour mes 27 ans, et que tu l’avais glissée sous ma porte à 3h20 du matin, heure à laquelle je suis née, pour que j’ai la surprise de le découvrir le matin de mon anniversaire, en me réveillant, avant même d’ouvrir ma porte… Merci pour tout ceci. Les grandes, et les petites choses. Merci pour tout. Je t’aime, Maman.

Mély - naturopathe et blogueuse Le Chaudron Pastel

4 De ton écoute profonde

Quand j'étais (et suis!) triste, enthousiaste, dans un doute (parfois très grand!), tu m'as m'écouté (et tu continues!) sans juger, sans évaluer, sans conseiller, juste pour entendre ce que j'ai à dire et me comprendre finement. Ton écoute me permet de faire du sens de ce qui m'arrive, et d'aller toucher l'essence même de qui je suis et ce qui se vit dans ma vie à cet instant. Tu as cette capacité rare de me permettre, par ton écoute, de m'écouter moi-même. Merci maman.

Laure Le Douarec - Fondatrice de l'association 2D4B

© ©Studio Cabrelli

5 De m'avoir donné le goût des bonnes choses

"Mange un fruit quand tu as faim, pas de sucreries, pas de plats tout prêts..", une maman dentiste et cuisinière et me voilà lancée dans la vie avec le goût de la cuisine bonne et saine. Merci maman !

Dao Nguyen - fondatrice de la NUTRIgastronomie©, auteur des Carnets de Saveurs et Senteurs

6 D'avoir toujours cru en moi

Lorsque je jouais au tennis petite, lorsque j'ai monté ma première entreprise ensuite, et puis à chaque fois que je me suis lancée dans un nouveau projet en fait. Ton soutien incommensurable m'a toujours donné la force de croire en mes rêves et de tenter par tous les moyens de les réaliser.

Julie Coignet - Fondatrice de My Green ID et auteur du blog Julie From Paris

7 De m’avoir appris à voir la vie en rose

Tu m’as un jour dit « Every cloud has a silver lining ». Et tu as raison ! Après la pluie, le beau temps ! A quelque malheur est toujours bon, pour peu qu’on se donne la peine de se l’avouer. Depuis, tu n’as cessé de me le répéter et de me le prouver chaque jour. Par ton optimisme à toute épreuve, ton sourire, ton rire enfantin, tu m’as appris à voir le verre toujours à moitié plein. A profiter de tout et de rien. Surtout, justement, de ces petits riens qui rendent la vie si belle. Merci maman ! 

Lea Durupt - Auteur du blog "Je bénis l'inventeur"

8 D'avoir patienté si souvent pour moi

Gym, patinage, danse classique, moderne, sportive... j'ai réalisé il y a peu à quel point tu avais dû attendre, après avoir fait le taxi, pour que je puisse découvrir tous ces sports et m'adonner à mes passions. Tu as dû en faire des tricots, en lire des magazines toutes ces heures durant. C'est à mon tour maintenant d'attendre pendant les cours de judo des enfants... la relève est faite, d'un côté, comme de l'autre ! Merci maman. 

E-Zabel, CM freelance et maman blogueuse

9 D'être devenue qui tu es !

Intellectuelle et passionnée par l'Histoire, ma mère oubliait parfois de vivre. Avec les années, et surtout depuis la retraite, elle a énormément changé. Sa curiosité s'est de plus en plus portée sur les humains d'aujourd'hui… voire de demain et nous avons pu créer une belle et tendre relation. Je vois aussi combien j'ai moi même changé en quelques années et ce que nous vivons aujourd'hui me donne confiance dans la capacité de l'humanité à toujours évoluer… quelque soit le contexte, et j'en suis très heureuse.

Anne de Bethencourt - Fondation Nicolas Hulot et Forum de l'Evolution de la Conscience

10 Pour ta main dans mes cheveux

La mère, c'est la douceur et l'amour. Je me souviens de la façon dont ma mère me caressait la tête, pour consoler les chagrins ou les cauchemars, encourager les joies, partager un câlin. Je vois et ressens encore si bien ce geste qu'il est fréquent que j'y pense moi aussi en effleurant des cheveux. Devenue mère je porte désormais ce sourire que j'admirais, je transmets cette douceur qui m'apaisait, je suis le maillon suivant de la grande chaîne humaine de tendresse et d'amour. 

Julie Nouvion - Conseillère régionale EELV et blogueuse Corps Coeur Tête

© Stéfane Guilbaud

11 D’avoir toujours cru en moi

Ma mère en toute occasion n’a jamais douté de moi. Elle était sévère, autoritaire, impulsive et pourtant elle savait jongler entre le non et le oui. Elle avait peur pour moi, mais ne le montrait pas. Elle faisait passer la totale confiance qu’elle avait en moi pour que j’en fasse une force. Aussi, j’ai travaillé dans le milieu de la nuit et fréquenté des lieux hostiles sans jamais dégrader mon intégrité, sans jamais succomber à tout ce qui se fume et se boit. Merci maman.

Stéfane Guilbaud - Consultant et conférencier pour le changement des comportements alimentaires

© Antonella Verdiani

12 Pour tout cela...

De cette fraicheur de jeune fille, même âgée, cette innocence, ignorance du mal. De cet enthousiasme soudain, « regardes, c’est beau ! Je l’ai acheté au marché, c’est griffé et je l’ai payé un tiers de son prix… ». De cette coquetterie qui te rendait si belle, lorsque tu le décidais, élégante, pleine de charme. Et ton parfum, ta crème « Eterna 27 » que tu mettais avec allégresse en déclarant l’année de ta naissance

De cette capacité que tu avais de rêver ton futur, en nous faisant rêver, petites filles « nous irons sillonner le monde, nous serons riches, plus jamais de problèmes ! » tu nous disais et on te croyait comme dans un conte de fées. Tes rêves de petite fille jamais grandie…

Et en même temps, 

De ce refus de céder à la facilité, au conformisme, à la « normose », maladie du siècle qui nous rend tous pareils et aplatis, qui nous tire vers le bas et contrôle nos élans à grandir, à nos surpasser, à voler. De cette curiosité intellectuelle mais surtout humaine, qui ne cédait jamais aux apparences. De cette originalité, même dans la façon de t’habiller, tes robes africaines, tes couleurs, le bleu et le rouge, le marron et le beige, tes bracelets d’or et d’argent, tes bijoux ethniques, orientaux, persans et toscans mélangés

Tes mains me manquent, maman. Tes petites mains qui me caressaient les soirs de fièvre quand tu approchais ton menton à mes tempes chaudes et tu disais « trente-huit, pas une ligne de plus, pas une ligne de de moins ». Ou, lorsque tu arrangeais ma couverture avant de m’endormir, tu soufflais à mon oreille « je suis fière de toi »…des mots que tu as continué à me répéter même adulte…

Merci Maman, Pour tout cet amour que tu m’as donné et qui encore résonne si présent, si vivant. Tu me manques, c’est vrai, mais de tout cet amour, j’en suis remplie à jamais.

Antonella Verdiani - Docteur en Sciences de l'éducation et fondatrice du Printemps de l'éducation

 

13 Merci Maman...

La vieillesse te rattrape et te flétrit, mais tu as toujours le même visage radieux, les mêmes yeux verts clairs et tu réussis toujours aussi bien les copieux plats auvergnats dont tu nous régales à chacun de nos passages.

Sylvie Hampikian - Docteur Vétérinaire, experte pharmaco toxicologue, spécialiste des actifs naturels

14 De m'avoir ouvert les portes de la beauté et de l'élégance

Que ce soit dans les musées, à l'opéra, auprès des antiquaires ou dans les salles de spectacle, tu m'as appris à voir la beauté au travers des objets, des personnes, des arts, des créations. J'ai aimé ces ballets élégants, ces harmonies mouvantes, ces concerts mélodieux, j'ai appris que tout pouvait se dire et se vivre avec l'élégance des soies qui bruissent dans le vent. Tu m'as tenue la main dans ce dédale des découvertes artistiques, merci! Aujourd'hui je perpétue cette tradition de l'esthétique, je suis plein de gratitude que tu m'aies permis de voir que dans toute chose il est possible d'exalter la beauté.

 

Christine Marsan - Psychothérapeute, coach et auteur

Ils sont auteurs, conférenciers, coach, entrepreneur... Et participent, chacun à leur manière, à la belle aventure de FemininBio. Pour la fête des mères, ils ont accepté de nous ouvrir les portes de leur relation intime avec leur maman. Merci MAMAN, pour ta confiance, ton écoute, ton bon goût etc. Et vous, pour quoi auriez vous envie de remercier votre maman aujourd'hui ?

Articles de la même rubrique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !