Alimentation

Banane bio: les producteurs antillais dénoncent les pratiques hors UE

Publié le 2 mars 2017
Des "fausses" bananes bio ?
Des "fausses" bananes bio ?
© Pixabay

Les producteurs de bananes des Antilles dénoncent les pratiques sur les bananes bio importées de République dominicaine ou du Pérou, qui ne correspondraient pas aux normes européennes de la filière biologique.

« Mieux que bio » la banane française ?! Autant dire que ce slogan provocateur des producteurs de Guadeloupe et de Martinique vu sur le Salon de l’agriculture a suscité le débat. D’autant plus que la banane antillaise n'est pas labellisée bio, à de rares exceptions près (d'ailleurs, le post sur le sujet a depuis été supprimé sur le site Bananeguadeloupemartinique.com).

C’est que les producteurs brandissent comme argument la réduction de moitié de l'usage des pesticides durant cette dernière décennie. Ils avancent en outre que les bananes de République dominicaine, du Costa-Rica, d’Equateur ou du Pérou, sont importées avec le label biologique européen, mais que la réglementation ne serait pas respectée. « Des organismes certificateurs, agréés par l'Europe, contrôlent uniquement le respect de la réglementation bio locale et leur permettent de vendre ensuite sous le label bio européen », a déclaré auprès des médias Éric de Lucy, le président de l'UGPBAN, l'Union des groupements de producteurs de bananes de Guadeloupe et de Martinique.  

A lire: 
Les 15 vertus de la banane

Ces productions importées en Europe d’Amérique latine sont en effet parfois traitées avec des substance actives non autorisées en Europe - comme le souligne ou avec des épandages aériens, eux aussi interdits. 

Une étude d'AND International commandée par l'Office de développement de l’économie agricole d’Outre-Mer, reprise par le Sénat, montre que sur la trentaine de produits phytosanitaires utilisés, la moitié ne sont pas autorisés dans l'Union européenne. L’épandage aérien de banole, seul traitement autorisé en bio contre la cercosporiose, le champignon des bananiers, n’est par exemple autorisé qu’au rythme de six fois par an en France. Tandis qu’en République dominicaine, on l'utilise 15 à 25 fois et par épandage aérien.

Les bananes figurent parmi les fruits bio les plus populaires auprès des consommateurs européens. En 2013, la production mondiale de bananes bio a été estimée à 855 700 tonnes, soit 0,8 % de la production globale de bananes. Les principaux pays producteurs de bananes bio sont la République Dominicaine, l'Equateur, le Brésil, les Philippines, le Pérou et le Costa Rica. En 2015, 63 % de la production de banane dominicaine était bio. Cette part devrait beaucoup progresser au cours des prochaines années. 

A lire: 
Les 15 vertus de la banane

Articles de la même rubrique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !