Témoignage

Je vote au quotidien: Nanouch, du bio et du local pour son enfant

Publié le 20 avril 2017
Ouvrir les yeux sur sa consommation quand on attend un bébé
Ouvrir les yeux sur sa consommation quand on attend un bébé
© Fotolia

A l'occasion des présidentielles 2017, FemininBio s'associe à Je vote au quotidien pour partager des témoignages de femmes qui se sont engagées pour la planète en changeant leurs habitudes au quotidien. Découvrez le témoignage de Nanouch qui est passée au bio et au local depuis sa grossesse.

Je suis née en 1979, mes parents étaient des citadins et ont décidé de changer de vie… Ils ont participé à la création du réseau Biocoop, faisaient des grève de la faim contre la violence, du yoga, ils ne mangeaient plus de viande, ils sont partis à la campagne, ont récupéré 3 poules et une oie, se sont mis au jardinage, à faire le pain et les yaourts, le lait venait de la vache de la voisine qui fabriquait aussi le beurre devant nous, nos vêtements étaient récupérés, cousus ou tricotés, nos cadeaux étaient souvent fait-maison, j’étais dans la salle d’accouchement de la maternité pour la naissance de mon frère et de ma sœur, mon terrain de jeux c’était la forêt, je jouais avec les canards, je partais à la recherche des orvets et des tritons…

A 18 ans, j’ai fait des études de gestion et protection de l’environnement, je suis devenue animatrice-nature. Et puis mon premier bébé s’est installé dans mon ventre, j’ai regardé la composition des quelques cosmétiques et produits d’entretien que j’avais et j’ai tout jeté, j’ai regardé le prix des couches lavables et j’ai récupéré autour de moi les vieilles serviettes de toilettes et je me suis mise à la couture. Je n’ai acheté aucun vêtement : récupération, je n’ai acheté aucun matériel pour bébé : on peut vraiment se passer de presque tout. J’ai décidé de suivre le rythme de ce bébé et des trois suivants, en allaitant à la demande des années, en dormant avec eux, en pratiquant l’hygiène infantile naturelle, la diversification autonome, les signes, l’école à la maison…

Nous ne consommons maintenant pratiquement que bio, très local, nous n’utilisons pas de cosmétiques/produits d’entretien industriels et tout ça avec de petits revenus et en mettant de l’argent de côté chaque mois. Rien ne m’a été imposé par la société ou par quelqu’un, j’ai fait les choix qui me permettent à moi d’avoir la belle vie que je désire et qui me rend heureuse en respectant les personnes les plus importantes pour moi : mes enfants et leur environnement futur…

Retrouvez le témoignage de Nanouch sur jevoteauquotidien.fr

Je vote au quotidien est un projet lancé par Herveline Verbeken et Marie Lefèvre.

Articles du dossier Je vote au quotidien
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte