Changer de vie

Changer de vie: de la diététique à la création de bijoux

Publié le 30 janvier 2017
Adeline Gorse, fondatrice de Beeutiful
Adeline Gorse, fondatrice de Beeutiful
© DR

Réinventer sa carrière professionnelle pour la faire correspondre à ses aspirations fait rêver de nombreuses personnes. Mais toutes n’osent pas se lancer. Portrait d’Adeline Gorse, une « reconvertie » passée de la diététique à la création de bijoux.

Oser changer de vie, voilà le défi relevé avec succès par Adeline Gorse, ancienne diététicienne fondatrice de Beeutiful, une jolie marque de bijoux que l’on vous fait découvrir.

Lorsqu’au lycée, Adeline doit choisir son orientation professionnelle, c’est décidé, elle sera diététicienne. « J’aime prendre soin de moi et aider les gens à prendre soin d’eux », explique-t-elle. D’ailleurs, elle est passionnée de yoga, une activité qu’elle pratique régulièrement et qu’elle cherche à approfondir. Elle s’intéresse ainsi en particulier à l’ayurvéda.

Parce qu’elle aime aussi faire vivre son côté créatif, Adeline fabrique à ses heures perdues des bijoux qu’elle porte elle-même et offre à ses proches. « Au début, je faisais ça pour moi et pour offrir. Petit à petit, on a commencé à m’en demander. Cette activité a pris de plus en plus de place dans ma vie ». Au point qu’il y a deux ans, Adeline a osé franchir le pas : changer de vie et monter son entreprise de création de bijoux. C’est ainsi qu’est né Beeutiful.

Férue de développement personnel et amoureuse de la nature, Adeline a voulu créer une marque portée par ces deux piliers : « Je voudrais que l’on se souvienne de ses objectifs en portant mes bijoux. Beaucoup de bracelets ont une petite breloque qui rappelle la nature, que ce soit un animal, un végétal ou autre chose, comme une plume par exemple ».

L’inspiration lui vient naturellement, « je suis assez créative » assure-t-elle (et on la croit bien volontiers). Plus original, Adeline « teste » ses créations : « j’essaie, j’expérimente. Quand je suis satisfaite du résultat, je porte le bijou et je le vois en action. C’est important pour moi de sentir la vie de mes créations. Si besoin, j’améliore, je modifie, je peaufine, jusqu’à être pleinement satisfaite ».

La jeune créatrice assume pleinement son changement de vie, même si le travail ne manque pas. Elle est seule et gère tout, de A à Z : choisir les perles chez les grossistes, imaginer les nouvelles collections et… les réaliser. Cette dernière étape demande pour certaines pièces une patience infinie : les colliers sont en effet des mâlâs, c’est-à-dire des chapelets utilisés par les Hindous et les Bouddhistes. Ils comptent 108 perles, qui représentent les 108 canaux d’énergie du corps et entre chaque perle, elle fait un nœud, pour que le collier puisse être utilisé comme outils de méditation. « Pour créer un mâla, il me faut bien une heure de travail sans interruption », précise-t-elle.

Adeline s’intéresse aussi aux propriétés des pierres. Sur son site, elle précise pour chaque création ses propriétés litothérapiques. En ligne aussi, son blog, sur lequel elle partage son enthousiasme pour un mode de vie conscient. « J’ai envie d’aider les gens à s’éveiller pour qu’ils prennent soin d’eux. Et je suis très agréablement surprise par la relation de confiance qui s’est installée avec mes lecteurs. » Un bilan au bout de deux ans de cette nouvelle vie ? « J’adore ce que je fais ! »

Retrouvez les créations d’Adeline sur son site : beeutiful.fr

Articles du dossier Changer de vie !
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte