Energie

A la rencontre de nos émotions avec la psychologie énergétique : l'approche EFT

Publié le 19 mars 2014
Fondatrice de FemininBio, directrice de collection chez Eyrolles, dingue de bio, folle de nature, de running et par dessus tout de l'évolution de la conscience de l'être humain ;-)
Marion Blique : " J'aime accompagner chaque patient dans une sorte de voyage transformateur, au delà d'une demande de suppressions de symptôme précis".
Marion Blique : " J'aime accompagner chaque patient dans une sorte de voyage transformateur, au delà d'une demande de suppressions de symptôme précis".

Marion Blique partage les dernières découvertes en matière de psychologie énergétique, terme qui décrit un nouveau champ d'interventions psychocorporelles. Rencontre avec une praticienne qui nous confirme que nous sommes actuellement en pleine phase de transition accélérée.

Marion Blique est thérapeute depuis 35 ans, installée à New York et formatrice en France. Elle a accepté de répondre aux questions de FemininBio. 

Quel est votre parcours ? 

Je suis née à Nancy et ai grandi dans une famille de psychologues. Enfance provinciale et études de psycho à Nancy, c’était courant à l’époque. J’ai eu accès à la sophrologie et au psychodrame, à Jung. Très vite, j'ai travaillé avec des enfants ayant vécus des traumas, terme peu employé à l’époque. On ne connaissait pas encore ses effets profonds, ni comment les soigner. 

Après mon DESS, j’ai obtenu un poste de thérapeute d’enfants dans un service de placement familial. Je sentais intuitivement que je n’avais pas les bons outils, je faisais de la thérapie par le jeu, marionnettes, dessin... Mais cela ne suffisait pas. Je me suis formée à la sophrologie et ai crée des groupes de relaxation dynamique. Je voulais engager le corps et la respiration de ces enfants. Après avoir décidé de partir m’installer en Californie en 1983, j’étais déterminée à découvrir le somatique.  

Comment en êtes-vous en arrivée là ? 

Mon parcours aux USA a été une réorientation totale, un épanouissement et une deuxième naissance : nouvelle langue, culture, manière d’être. En école de massage à San Francisco, j'apprenais la polarité, la technique éclectique réunissant l’Ayurveda indien, la médecine chinoise, les chakras, la nutrition. Puis j'ai étudié l’imagerie mentale à New York et Jérusalem. Un parcours d’ouverture à l’énergie sous toutes ces formes en particulier celle de la nature.  

En 2000, j'ai découvert l’EFT, soit la psychologie énergétique. Tout s’est précipité et j’ai tout de suite saisi l’importance et le pouvoir de cette technique. Après un premier stage à Nancy, les choses se sont développées naturellement. J’ai enseigné l’EFT, tout en maintenant un cabinet privé à New York. 

Venons-en donc à la psychologie énergétique. Qu’est-ce que c’est exactement? 

Le terme de psychologie énergétique décrit un nouveau champ d'interventions psychocorporelles qui équilibrent, restaurent et améliorent aussi bien le fonctionnement physique qu’émotionnel ou psychologique. Elles s’effectuent en face à face, semblable à une séance de thérapie habituelle, mais sont accompagnées de stimulations de points du système énergétique humain méridiens chinois, système des chakras ou simplement le champ énergétique global.

L’EFT, Emotional Freedom Techniques ou Tapping, qui s’est propagée très vite, via Internet. C'est incroyablement efficace. Mais il y en a bien d’autres comme la TAT, REMAP, AIT, BSFF. Une association, l’ACEP (Association for Comprehensive Energy Psychology) dont je suis la représentante française, les regroupe toutes, et finance des recherches scientifiques prouvant leur validité. Ceci est encore récent. Nous sommes à l’aube d’un mouvement de transformation de la psychologie.  

Vous pratiquez l'EFT, pouvez-vous nous expliquer cette technique ? 

L’EFT est une technique qui consiste à tapoter du bout des doigts des points d’acupuncture alors que l’on se focalise sur un souvenir, une pensée, une sensation ou une émotion qui nous dérange. Ceci va activer des émotions et des sensations négatives. En stimulant au même moment des points d’acupuncture, on va créer des changements électrochimiques au niveau du cerveau et générer une sensation d’apaisement. L’intensité négative va décroitre et la personne va se relaxer. 

C'est donc une sorte de "gomme" qui efface les réponses émotionnelles conditionnées, les croyances, les inscriptions somatiques négatives.  

On parle aussi de MatrixReimprinting...

Le MatrixReimprinting, crée par Karl Dawson il y a une dizaine d’années, est le parfait complément à l’EFT. Il permet de recréer un scénario positif, de réécrire son histoire et de réimprimer un nouveau ressenti de soi-même dans les canaux sensoriels ainsi que dans le champ énergétique à un niveau profond.

Comment associez-vous votre formation de psychologue à ces techniques d'utilisation de l'énergie ?

La dynamique est la même : mes patients viennent avec une demande bien précise, celle d’aller mieux par rapport à une ou des souffrances. Ils viennent vers moi parce qu’ils veulent utiliser l’EFT ou Matrix. Je travaille sur un modèle de thérapie brève, une dizaine de séances minimum, le temps d’opérer des changements notables dans la vie des patients, de faire basculer les vieux ancrages. Après avoir recueilli des éléments de l’histoire de la personne, nous travaillons sur des cibles précises, scènes traumatiques de l’enfance très souvent, répétitions de scénarios, d’états émotionnels négatifs. 

En une séance, j'utilise le nettoyage, le gommage du douloureux, la réimpression de nouveaux scénarios, du temps pour parler, comprendre, pouvoir mettre un sens sur son histoire, la réécrire. Il y a aussi toujours le désir de donner de l’autonomie aux gens, qu’ils utilisent la technique entre les séances, qu’ils puissent s’observer, interrompre d’eux-mêmes une réaction automatique en se servant de quelques points EFT, faciles à s’approprier et à utiliser dans la vie courante.

Quels résultats obtenez-vous? 

L’EFT sur une séance entraine un apaisement : c’est extraordinaire d’arriver à calmer une crise de panique ou d'effacer une phobie. J’aime accompagner chaque patient dans une sorte de voyage transformateur, au delà d’une demande de suppressions de symptôme précis : addiction, anxiété,  phobie, difficultés relationnelles, échecs. Chaque personne a sa propre dynamique, ses circonstances particulières, son système de défense. Je crois que si nous arrivons à changer notre vibration énergétique, à modifier notre émotion de base, notre vie va automatiquement se modifier et même très rapidement. J'ai de bons résultats.  

Votre travail est-il proche de celui d'un guérisseur ? 

En français, le terme de guérisseur a une connotation péjorative. Pour moi, le guérisseur est celui qui apparaît dans la vie de celui qui en a besoin. Le facteur essentiel est que la personne veuille vivre et guérir. Une connexion se fait. La guérison s’effectue grâce à cette modification dans le champ énergétique physique, émotionnel ou psychologique.  

Je reste psychologue dans l’âme et nos croyances, nos limites et nos programmations primordiales sont souvent la source des souffrances actuelles. Je sais comment les transformer et peux le faire dans la plupart des cas. C'est ce que j’offre à mes patients. Le patient se guérit, s’autorise à changer, à se libérer, à prendre le risque d’être et de faire différemment. 
J’essaie de l’accompagner et l’encourager à le faire, en l’aidant des outils que je possède.

Sommes-nous en train de changer la façon de soigner les gens ? Pourquoi cette évolution ? 

Le monde des thérapies et des soins alternatifs a pris un essor incroyable en réponse aux besoins physiques mais aussi émotionnels, psychologique, nutritionnel, énergétique. Acupuncture, yoga, méditation, mindfulness, toutes ces techniques sont de plus en plus acceptées et reconnues par le corps médical. Leur efficacité est expliquée par la neuroscience.

Nous sommes entrés dans une culture d’éclectisme où la convergence d’apports différents forme une synergie incroyable. Le pouvoir n’est plus détenu par une seule personne qui était souvent le médecin traitant. Chaque personne fait son choix et décide de la manière dont il sera soigné, dont il prendra en charge sa maladie. Il y a plus d’autonomie.

On parle beaucoup des émotions. Qu'est-ce qu'une émotion ?

Les émotions ont mauvaise presse. On les considère comme des réponses primitives et irrationnelles qu’il faudrait dépasser. Or, les récentes découvertes en neurosciences nous ont permis de découvrir le cerveau émotionnel et ses fonctions complexes qui apportent tant de texture et de richesses à nos vies. Une émotion est un système sophistiqué de traitement de l’information présente dans notre environnement. On retrouve les mêmes émotions dans toutes les cultures. Elles sont innées et forment la trame de la communication sociale, incluant aussi les expressions faciales qui les accompagnent. Elles sont un vecteur essentiel de relation et d’attachement. 

Une émotion est le résultat somatique de l’interface entre notre monde intérieur et notre environnement. Elle permet l’intégration de ce qui est extérieur à nous.

Comment se gère une émotion?

Elles nous informent du danger et aident y faire face : lutter, se sauver, se figer. Elles nous informent quand nos limites, notre territoire n’est pas respecté avec la colère. Elles constituent toute une palette de ressentis corporels qui vont provoquer en un millième de seconde toute une cascade d’échanges biochimiques, de réponses, engendrant des actions et des informations.

Mais notre cerveau émotionnel peut se dérégler. Soit on se dissocie, on ne ressent rien, on se réfugie dans ses pensées, soit on devient hypersensible et le moindre déclencheur va provoquer une explosion d’une émotion un peu fourre-tout. 

Au cours d’un séance d’EFT, on peut justement apprendre à saisir et nommer son ressenti, ses émotions, et à les apaiser. Prendre cette vague d’information et la surfer, sans créer un tsunami,  grâce à cet accompagnement. Le mode réactif disparaît pour laisser place à des choix d’actions. 

Pour atteindre une liberté émotionnelle et se laisser guider par l'inspiration, faut-il avoir "nettoyé" une charge émotionnelle dite "négative" ?

Je pense que pour pouvoir écouter la voix de l’inspiration en soi, il faut un minimum de paix et de silence intérieur. Si nous sommes happés dans des tsunamis émotionnels, sur un mode réactionnel, nous n’aurons pas l’espace de réflexion, ni la tranquillité intérieure pour nous ouvrir à ce chemin. Sous l’emprise d’une émotion forte, nous perdons le contrôle, la vibration de cette émotion va dominer tout notre système. Quand bien même nous percevons le message, il va falloir effectuer des changements et très souvent nos émotions négatives nous paralysent et empêchent de poser les actions qui nous libèreraient. 

Se méfier aussi du célèbre "spiritual by-pass" ou contournement spirituel. Certaines personnes ne règlent pas leurs problèmes émotionnels ni psychologiques et se donnent une façade sous laquelle ils masquent leurs véritables problèmes profonds. Travailler sur soi nécessite d’avoir l’humilité et le courage d’aller rencontrer les parts d’ombre que nous avons tous, de les nettoyer avec l’EFT ou une autre technique.

Que se passe-t-il ? Sommes-nous à l'aube d'un grand bouleversement ?

Il y a tellement d’interprétation sur l’époque que nous traversons. Ce qui est sûr, c’est que nous sommes en pleine mutation et expansion, ceci depuis 30 ans peut-être, avec une accélération notable ces dernières années. Il est vrai que si nous considérons la vie dans les années 1914 et la vie en 2014, il y a une différence extraordinaire : technologies, communication, information, internet, globalisation, transports, intelligence artificielle, exploration spatiale, recherches scientifiques. Le contexte de nos vies est totalement bouleversé ainsi que, bien sûr, nos champs énergétiques. 

Les humains sont en train de sortir d’un mode de survie : physique, économique, émotionnelle. 

Pourquoi nos champs énergétiques sont-ils si fortement sollicités actuellement ?  

Il est étonnant que les nouvelles thérapies récentes se tournent toutes ou presque vers le traitement des traumas et le cerveau émotionnel (Psychologie Energétique, troubles de l’attachement). Il semble que le mot d’ordre soit : maintenant que la survie du corps est à peu près assurée, réparons les traumas, les résultats des guerres, développons et stabilisons le cerveau émotionnel et apprenons aux humains à communiquer, à s’aimer, à ouvrir leurs cœurs, à créer des liens, à ressentir.  

Le mouvement semble être vers une stabilisation de l’émotionnel, et une avancée vers le cœur, l’intelligence du cœur tel que l’explore l’Institut Heartmath, la cohérence cardiaque. Je pense que la notion de cohérence va s’amplifier, de résonance, avec la terre, la planète et peut-être au-delà, qui sait !

Le site de Marion Blique : eftpresence.com

Articles du thème Psychologie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte