Antibio

Grippe et antibiotique naturel : l'extrait de pépins de pamplemousse

Publié le 7 janvier 2012 - Mis à jour le 21 janvier 2013

L'extrait de pépins de pamplemousse (citrus paradisi) est un antimicrobien naturel des plus puissants. Récit de la découverte des vertus exceptionnelles de cette "biothérapie immunostimulante"...

On raconte qu'après la seconde guerre mondiale, le physicien nucléaire de formation et aussi médecin immunologiste yougoslave, Jacob Harich (1919-1996), aurait trouvé très amer un pépin de pamplemousse dans lequel il aurait croqué, et aurait cherché à savoir pourquoi cette amertume. 

On raconte aussi que vers les années 1980, ce bon docteur Harich aurait remarqué, en tant que jardinier amateur mais averti, que les pépins de pamplemousse jetés dans son compost ne pourrissaient pas ; il aurait alors décidé d’étudier ce singulier phénomène, et aurait découvert que l’extrait obtenu en pressant les pépins se révélait être
un puissant germicide capable d’inactiver des virus, des levures, des champignons, des parasites, des vers aussi bien que des bactéries pathogènes…

Une troisième version rapporte que le Dr Harich émigra aux USA en 1957 (ça, c’est vrai !) et s'intéressa aux substances naturelles antimicrobiennes ; d’ailleurs on le retrouve en 1967, chercheur en Floride (haut lieu du… pamplemousse !) étudiant les propriétés biocides des graines de pamplemousse. Il découvre alors que l’extrait obtenu en pressant les pépins de pamplemousses est un puissant germicide, car il contient une substance naturelle antimicrobienne à large spectre d'action capable à elle seule d’inactiver des virus, des levures, des champignons, des parasites, des vers aussi bien que des bactéries pathogènes… sans effets secondaires a priori et ne provoquant pas de résistance.

Plusieurs études viendront par la suite confirmer la validité de l’hypothèse première : efficacité aussi large que possible, action puissante et rapide, pas d'effets toxiques, n'affaiblit pas le système immunitaire (bien au contraire !), ne détruit pas les bactéries utiles à l'organisme, naturel, diminue les risques d’allergie (hypoallergénique), avec seulement 3% de la population qui pourrait éventuellement présenter des signes d’allergie aux agrumes et à leurs dérivés…

Les études continuèrent alors : aux États-Unis mais aussi dans plus d’une douzaine d’institutions de renommée mondiale, dont l’institut Pasteur en France, l’Institut Für Mikroökologie (institut pour la microécologie) en Allemagne, l’Université de Sao Polo au Brésil, d’Athens aux USA, le Southern Research Institut aux USA…

Toutes ces recherches ont aujourd’hui largement confirmé que l’extrait de pépins de pamplemousse possède des vertus d’antibiotique naturel sur près de 800 souches de bactéries et de virus, agit sur plus de 90 colonies de champignons et aussi sur un grand nombre de parasites unicellulaires…

Un spectre d’action que ne couvrent pas les médicaments antibiotiques qui, eux, agissent sur moins de souches de bactéries et ne combattent pas les virus.

Extrait du livre : Vaincre la grippe, Avec ou sans vaccin?, de Daniel Kieffer et Guillaume Gerault aux éditions Guy Trédaniel.

 

D.Kieffer et G.Gerault
Articles du thème Maux de l'hiver
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par lunazen le 11 septembre 2009 à 14h03
Tout est dans la nature!

Bien sûr, l'EPP est formidable!.

Les agrumes en cure avant et pendant une période sujette aux virus (hiver surtout) est à conseiller.

Personnellement, j'ai testé une "cure", fruits, jus de fruits (essentiellement des agrumes) pendant une période hivernale, et je n'ai pas été malade, rien, ni rhume, ni toux, rien!

Par Bon sens le 23 août 2010 à 08h43
C'est une blague ?

Bonjour,
un antibiotique quel qu'il soit n'agit que sur les microbes JAMAIS sur les virus !

La grippe étant un virus, le sujet de l'article n'a donc aucun sens.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte