Alimentation

Quand un bébé donne envie de se mettre au bio

Publié le 7 avril 2017
Un mode de vie sain et simple pour son enfant
Un mode de vie sain et simple pour son enfant
© unsplash.com/Caleb Jones

Selon un sondage récent, 73% des parents modifieraient leur alimentation à l’arrivée de leur premier enfant. Faire un bébé serait-il le meilleur déclic qui soit pour passer au bio et au local ?

Pour leur première grossesse, un nombre important de femmes décident de changer leur alimentation pour assurer santé et bien-être à leur futur bébé. Aujourd’hui, 73% des parents affirment que l’arrivée du premier enfant les incite à manger de manière plus saine et plus responsable, voire à passer au bio et à surveiller la composition des produits alimentaires et ménagers. 

La responsabilité comme déclic 

Le sondage « Regards de parents sur l’alimentation infantile » est formel : le prix des courses passe de la première à la troisième position, derrière la qualité et la composition des produits, quand un enfant s’invite dans la famille. Ces bonnes habitudes, que l’on met souvent en application lors d’une première grossesse, s’imposent ensuite naturellement à toute la famille : les parents deviennent responsable de l’alimentation de leur enfant mais aussi de l’environnement dans lequel celui-ci évoluera. Cette notion de responsabilité se combine avec une volonté de donner le bon exemple à sa famille, notamment de sensibiliser ses enfants à l’écologie et au respect de la nature.
Si les parents étaient conscients jusque-là de leur travers alimentaires, l’arrivée d’un enfant leur permet de se prendre en main : ils se mettent à cuisiner, à faire le marché ou encore à planifier les menus de la semaine

Une éducation gustative et responsable

Les enfants n’ont pas les mêmes besoins nutritionnels et leur organisme demande une attention particulière. Selon la nutrionniste Vanessa Bedjaï-Haddad interrogée par Le Parisien, « de 6 mois à 1 an, la consommation de matière grasse représente 45 à 50% de l’alimentation d’un enfant, contre 35 à 40 % chez l’adulte. L’enfant ne doit pas manger trop de protéines, car les capacités de filtration de son foie sont réduites. Et il faut lui donner un lait de croissance jusqu’à ses 3 ans ». S’ils sont vulnérables, ils sont aussi modelables : il faut donc en profiter pour élargir leur horizon gustatif et multiplier les découvertes relatives aux papilles. L’idéal est donc de construire ce comportement alimentaire sur des bases saines, tout en transmettant l’importance des bonnes choses et du plaisir. 

De nouveaux intermittents du bio 

Pour 82% des parents interrogés dans ce sondage, la santé de leurs enfants est la préoccupation principale lorsqu'ils cuisinent et font leurs courses. Ils sont désormais nombreux à se tourner vers des produits locaux ou issus de l'agriculture biologique. « Beaucoup deviennent alors des intermittents du bio, appliquant un principe de précaution », observe le sociologue Louis Mathiot, cité par Le Parisien.

Grâce à cette demande du bio qui ne cesse d’augmenter – 69% des Français consomment régulièrement bio – l’offre biologique se diversifie et devient plus accessible, même aux jeunes parents comme Nanouch, qui témoigne pour Je vote au quotidien : « Quand mon premier bébé s’est installé dans mon ventre, j’ai regardé la composition des quelques cosmétiques et produits d’entretien que j’avais et j’ai tout jeté, j’ai regardé le prix des couches lavables et j’ai récupéré autour de moi les vieilles serviettes de toilettes et je me suis mise à la couture. Je n’ai acheté aucun vêtement : récupération, je n’ai acheté aucun matériel pour bébé : on peut vraiment se passer de presque tout. J’ai décidé de suivre le rythme de ce bébé et des trois suivants, en allaitant à la demande des années, en dormant avec eux, en pratiquant l’hygiène infantile naturelle, la diversification autonome, les signes, l’école à la maison… Nous ne consommons maintenant pratiquement que bio, très local, nous n’utilisons pas de cosmétiques/produits d’entretien industriels et tout ça avec de petits revenus et en mettant de l’argent de côté chaque mois. »

 

Articles du même dossier
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte