Thérapie

Eye Mouvement Desensibilisation and Reprocessing : reprogrammez l'information qui est en vous !

Publié le 22 janvier 2016
Psychologue et Thérapeute, j'accompagne depuis 12 ans des personnes et des entreprises dans leur transition de vie. J'interviens tout particulièrement sur des problématiques en lien avec le travail, le changement, le traumatisme et le développement de la confiance et l'estime de soi.
L'EMDR peut aider à libérer d'une expérience passée négative.
L'EMDR peut aider à libérer d'une expérience passée négative.
© Pixabay

Approche thérapeutique relativement jeune, l'Eye Mouvement Desensibilisation and Reprocessing, plus connu sous l'acronyme EMDR, est une approche efficace pour aider les personnes à travailler sur des événements passés qui les déstabilisent encore aujourd’hui.

J’ai découvert l’EMDR par hasard. Je m’intéressais aux nouvelles formes de thérapies : hypnose, EFT et toutes autres formes permettant une libération des souffrances. L’EMDR m'a impressionnée par sa simplicité et ses résultats, qui sont confortés par de nombreuses publications et des validations scientifiques.
Dans cette approche thérapeutique ne sont formés que les psychologues, médecins ou professionnels justifiant d’une solide formation théoriques et pratiques. Ce qui permet au cours des formations d’aller directement à l’essentiel de la pratique thérapeutique et pour les clients d’avoir un gage de sérieux et de qualité. Ma formation achevée et validée, j’ai commencé à accompagner des clients avec cette approche. C’est ainsi que j’ai pu observer combien elle est magnifique, combien son impact est fort et permet d'avoir rapidement des résultats durables.
Attention, quand je dis rapidement, cela ne veut pas dire que l’EMDR est une thérapie brève, mais c’est une thérapie qui fait que le client voit rapidement les résultats du travail entamé.
Alors, qu’est que l’EMDR me direz-vous ?
EMDR signifie Eye Mouvement Desensibilisation and Reprocessing (désensibilisation et reprogrammation par mouvement des yeux). C'est une approche thérapeutique, découverte aux Etats-Unis en 1987 par Francine Shapiro, psychologue américaine. Elle est basée sur le traitement adaptatif de l’information (TAI) et c’est bien dans cette théorie qu’est le secret de l’EMDR !
Le traitement adaptatif de l’information
Le traitement adaptatif de l’information est un phénomène naturel de « digestion » des évènements de vie ou de souffrances existentielles. Nous pouvons en gérer une partie de façon naturelle, mais lorsqu’il y a une trop grande accumulation, les phénomènes suivants peuvent apparaître :
  • Des « souvenirs » pathogènes dans la mémoire lié à un évènement évident (violences, abus, décès, maladie grave, situations de guerre …) ou à un ensemble d’évènements de la vie qui peuvent passer inaperçus mais peuvent la source d’insatisfaction (difficultés professionnelles, enfance perturbé, fausses couches, séparations …)
  • Une difficulté à vivre des émotions ou une grande intensité émotionnelle qui semble décalé au regard de l’évènement réel.
  • Des déséquilibres psychocorporels.
  • Une baisse de l’estime de soi.
C’est là que l’EMDR intervient pour débloquer les mécanismes naturels de traitement de l’information de façon à ce que le traumatisme soit enfin retraité (ou digéré), même de nombreuses années après. De plus, cela permet la mobilisation de ressources psychiques et la restauration d’une estime de soi déficiente.
Peu à peu, l’EMDR est devenu une approche reconnue dans le monde. D’ailleurs, elle a été reconnue pour le traitement des états de stress post traumatique (ESPT) par la Haute Autorité de Santé (HAS) en juin 2007 et par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en août 2013.
Comment se passe une thérapie EMDR ?
Il existe une phase de préparation indispensable afin de pouvoir mettre en place le retraitement. Suite à ces quelques séances de travail qui vont permettre de créer une relation de confiance avec le thérapeute, d’expliquer comment vont se passer les séances, de placer les ressources et de créer le plan de ciblage des évènements à traiter, le processus de traitement EMDR peut commencer, à l’aide de la Stimulation Bilatérale Alternée (SBA). 
Les SBA se font en demandant au client de suivre les doigts du praticien avec les yeux ou en tapotant sur les genoux du client. L’objectif est de stimuler alternativement le cerveau droit, puis le cerveau gauche.
Cette phase continue jusqu’à ce que le souvenir de l’évènement ne soit plus source de perturbation mais soit associé à des souvenirs calmes, des pensées positives et constructives.
Une séance d’EMDR dure de 60 à 90 mn pour les adultes, c’est plus court chez les enfants. Il est souvent nécessaire d’avoir plusieurs séances de retraitement avec les SBA pour libérer un souvenir.
Comme toutes les approches thérapeutiques, l’EMDR demande un investissement en temps, l’envie de se créer mais elle permet une avancée vers plus de libération, de respect de soi et de création dans des délais raisonnables.
Un exemple parlant : une cliente qui était venu me consulter pour un souci de difficulté à se positionner face à son responsable au bureau (une autorité). En effet, elle se sentait paralysée et avec la peur de dire ce qu’elle pensait.
Nous avons mis en place les ressources puis défini les cibles. Nous sommes remonté dans son passé et avons identifié un souvenir de son enfance en lien avec sa mère dans lequel elle s’était sentie rejetée. Nous avons entamé le retraitement avec les SBA et c’est ainsi que  cette cliente a compris qu’elle était une personne pleine de ressources et de joie de vivre et qu’elle n’avait pas de raison d’avoir peur de ses autorités. Son souvenir avant triste et terne est devenu joyeux, animé et vivant.
Nous avons poursuivi avec les autres cibles de son passé jusqu’à revenir dans son présent et donc à la situation qui l’avait amenée à consulter. Puis, nous avons poursuivi avec le futur et une projection de sa rencontre avec sa responsable afin de consolider les ressources.
Elle a donc pu se positionner avec aisance face à sa responsable. Encore aujourd’hui, cette cliente retouche à ses ressources et à sa capacité à oser se vivre face à ces autorités.
Et lorsqu’elle repense au souvenir déclencheur, cette situation de rejet de la part de sa mère, elle la vie sereinement et non de la peine comme c'était le cas avant la thérapie.
 
Retrouvez Marie sur son blog, arum-psychologie.com
Articles du thème Psychologie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte