Laits végétaux : jus de céréales et d'oléagineux 100 % santé

Publié le 9 février 2013 - Mis à jour le 15 février 2013
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
© Fotolia

Lait de soja, d'avoine, de riz, d'amande ... Le choix de laits végétaux est de plus en plus vaste. Quelles sont les qualités et les propriétés de ces boissons qui permettent de varier les apports nutritionnels et de découvrir d'autres saveurs ?

Selon Cléa, célèbre blogueuse et auteure culinaire bio : "On se tourne souvent vers les laits végétaux en découvrant que le lait de vache n’est pas si gentil qu'il en a l'air, avec ses packagings dans de jolis tons de fleurs et de vertes prairies... Il favoriserait, entre autres, les rhinites allergiques, sans compter les problèmes de digestion liés à sa richesse en caséine.". Et d'ajouter "ils sont plus chers à l'achat que le lait de vache, mais le jeu en vaut la chandelle" .

Nous sommes de plus en plus nombreuses à utiliser quotidiennement les boissons issues de céréales ou d'oléagineux appelées "lait" en raison de leur texture et de leur couleur plus ou moins blanche. Entièrement végétale, la composition de ces "jus" n'a rien à voir avec celle des laits d'animaux (vache, brebis, chèvre etc.). Si aucun ne contient de cholestérol, lisez tout de même bien les étiquettes de ceux que vous trouvez dans le commerce car certains contiennent du sucre, du sel, du gluten. La plupart contiennent des huiles végétales de première pression à froid pour leur donner de la consistance (environ 1%). 

Les laits végétaux, des boissons très digestes et sans cholestérol

Les laits végétaux ne contiennent pas de cholestérol. Il sont, pour la plupart, beaucoup plus digestes que les laits d'animaux. De plus, ces boissons à consommer toujours bio, nous évitent d'absorber les traitements suremployés dans l'élevage traditionnel animal comme les antibiotiques, les vaccins, les hormones. 
Vous les trouverez dans tous les magasins bio, ainsi qu'en grandes et moyennes surfaces pour les plus courants (soja, riz, amande). 

Les laits végétaux sont riches en bons acides gras, en minéraux et en vitamines et remplacent avantageusement les produits laitiers dans toutes les recettes. Pour cela, il est important de bien les connaître, car selon les fruits ou céréales employés, le "jus" obtenu a un goût et une consistance bien particulière. 

Il existe des laits végétaux pour bébé

Les laits végétaux, tout comme le lait de vache, sont en général trop riches en protéines et trop pauvres en fer pour servir tels quels de substituts au lait maternel pour les nourrissons. "Il existe [des laits végétaux] qui sont formulés spécialement pour les enfants. Je ne parle pas du lait de soja que l’on trouve au supermarché, mais bien d’une formule enrichie que l’on utilise dans des services de pédiatrie pour les enfants intolérants. De toutes façons le lait de vache du supermarché n’est pas plus adapté au bébé que le lait de soja du même supermarché." selon Thierry Souccar, biochimiste et journaliste scientifique. Dans la suite de cet article, nous vous donnons de pistes pour bien les employer avec les plus petits.  

Le lait végétal, comment ça se fabrique ? 

Les laits végétaux sont des mélanges d'eau et d'ingrédients végétaux. Ceux que l'on trouve dans le commerce sont, pour la plupart, réalisés à partir de céréales ou de fruits à coques broyés et filtrés puis mélangés à de l'eau et de l'huile végétale. 

Il est possible de les faire soi-même, avec des techniques allant de la plus simple (mais pas forcément la plus économique) à la plus élaborée, grâce à du petit électroménager adapté. Vous trouverez tout cela détaillé dans le livre d'Anne Brunner "Laits végétaux et yaourts faits maison" (éd. La Plage). 

Pour vous lancer dans le "fait maison", vous pouvez acheter des boissons instantanées en poudre (existe aux amandes, noisettes, châtaigne) et les reconstituer avec la quantité d'eau indiquée sur l'emballage. Une autre façon très simple de réaliser son lait végétal consiste à mélanger de la purée d'oléagineux très progressivement à l'eau. On peut ainsi diversifier les goûts et tester le lait de sésame, de noix de cajou ou encore de pistache, qui n'existe pas en version liquide dans le commerce. (Proportion : environ 1 cuillère à soupe de purée d'oléagineux pour 150 ml d'eau.)
 

Extrait du magazine iPad FemininBio de février 2013

Articles du dossier Laits végétaux : remplacer le lait de vache
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par Laurenzerl le 14 février 2013 à 22h50
le problème, c'est le soja

qui peut encore nous assurer qu'il produit sans OGM ? La demande a explosé, il y a tellement de fabrications à base de soja, c'est louche
Et puis voir le film raising resistance
Pour les amandes, demandez d'où elles viennent, car de Californie, elles sont à éviter à tout prix après avoir vu le film More than Honey, l'horreur absolue

Par Laurenzerl le 14 février 2013 à 23h07
ps : on parle de lait

mais jamais de la vache qui souffre pour nous le fournir, c'est ça le pire, non ? il n'y a plus d'éthique dans l'élevage. L'animal n'est plus considéré comme un être vivant, mais comme un simple instrument de production, selon un critère de rentabilité. Et ce n'est malheureusement pas notre nouveau président qui va y remédier :-(

Cholestérol s'écrit comme ça ;-)

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte