Bien-être

Prévenir le burn-out avec la sophrologie

Publié le 20 novembre 2015 - Mis à jour le 23 novembre 2015
Sophrologue, Alain Lancelot s’est spécialisé dans la gestion du stress et du trac, auprès d’entrepreneurs, d’hommes politiques, d’artistes, et du grand public. Il a écrit plusieurs livres aux éditions Guy Trédaniel.
Un environnement professionnel sain est essentiel pour prévenir le burn-out, vous pouvez vous le construire !
Un environnement professionnel sain est essentiel pour prévenir le burn-out, vous pouvez vous le construire !
© Pixabay

La sophrologie a plus de 50 ans et s'est révélée être une méthode très intéressante pour apprendre à gérer son stress et se détendre. L'utiliser dans le cadre de la prévention du burn-out est plus qu'une bonne idée !

Méthode psychocorporelle, la sophrologie a été inventée en 1960 par Alfonso Caycedo, médecin neuropsychiatre, après avoir étudié l'hypnose thérapeutique et des techniques de relaxation. Pour créer cette pratique, il s’est basé sur la phénoménologie et les différentes étapes de la modification de la conscience en élaborant trois degrés qui s’inspirent du Yoga, du Bouddhisme et du Zen. 
L’approche de Caycedo consiste à occidentaliser des pratiques et courants de pensées orientaux. La sophrologie, qui permet, entre autres, de retrouver le calme, de prendre du recul et de se concentrer sur du positif, permet de mettre le mécanisme du stress en échec, en développant des réflexes de détente pour nous faire prendre conscience que l’esprit n’est rien sans le corps. 
Le burn-out a été décrit la première fois en 1975 et défini comme un épuisement au travail. Il est important, désormais, de prendre en compte l’évolution de la société en faisant la différence entre le burn-out professionnel, et le burn-out sociétal autrement appelé burn-down (maternel, étudiant, parental ou numérique). Dans un premier temps, il est essentiel de savoir en reconnaître les symptômes psychiques. Parmi ceux-ci nous pouvons citer : une grande fatigue, des troubles du sommeil, une irritabilité ou agressivité soudaine, de nombreuses ruminations voire une perte de concentration. Sans oublier des problèmes physiques comme une pression respiratoire, des maux de tête et d’estomac ou des vertiges…
Le burn out étant un « trop plein » de stress qui dure dans le temps -stress chronique -, le travail sophrologique va permettre d’adapter efficacement son mode de vie aux contraintes de la société, tout en prenant en compte ses besoins, autant corporels que psychiques. 
La difficulté dans le stress chronique est d’identifier les causes pour pouvoir en prendre conscience et se poser les bonnes questions du style : qu’est-ce que j’aimerais changer dans ma vie ou qu’est ce que je pourrais aménager pour prendre un peu plus de temps pour moi ?
Une fois cette mise au point réalisée, la sophrologie, s’appuyant sur le côté positif d’une situation, vous permettra d’éviter que des idées vous entraînent dans une spirale négative qui pourrait vous conduire au burn-out ou au burn-down. Elle vous accompagnera donc  dans le processus d’acceptation et d’adaptation aux situations stressantes de votre vie personnelle ou/et professionnelle. 
Effectivement, si vous avez la chance de prendre conscience que quelque chose ne va pas, vous devrez également prendre le temps d’accepter pleinement cette situation. Produire une pensée positive demande au cerveau le même « effort » que d’engendrer une pensée négative, alors autant choisir la solution qui est agréable autant sur le plan mental que corporel, non ?
Pour prévenir un burn out, il sera donc important de prendre en compte trois étapes incontournables, qui sont l’acceptation de ce qui ne va pas, la remise en question qui aboutira au changement, avant une dernière étape qui conduira à la sérénité. Autrement dit, une nouvelle façon de voir et de vivre le quotidien.
Vous allez devoir apprendre à prendre du recul sur les situations émotionnellement fortes, vous recentrer sur vous-même, réfléchir sur les raisons qui vous font vouloir aller toujours plus vite et plus fort, retrouver une sérénité oubliée sans oublier la prise de conscience de votre corps
Si autour de vous des personnes vous semblent glisser dans le processus du burn out, il sera essentiel de leur faire prendre conscience que ce qui se passe réellement au fond d’elles n’est pas constructif et induit un profond déséquilibre autant interne qu’externe. 
Enfin, sachez que si vous ressentez une fatigue de fond qui ne passe pas avec les vacances et que l’accumulation de tensions et de stress reprend sitôt votre retour au travail, il est temps de réagir. 
Les vacances de Noel n’étant pas loin, soyez vigilant et prenez du temps pour vous.
Alain Lancelot est sophrologue, consultant et auteur. Il vient de publier Prévenir le Burn Out avec la Sophrologie aux éditions Guy Trédaniel.
Retrouvez-le sur son site internet : www.sophro-reussite.com
 
Prévenir le burn-out avec la sophrologie
Alain Lancelot
Editions Guy Trédaniel, 2015

 

 

 
 
Articles du thème Psychologie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte