Soulager l'endométriose en BioSanté

Publié le 6 avril 2010 - Mis à jour le 12 décembre 2012

Ventre spasmé en permanence, règles abondantes et douloureuses, peut-être souffrez-vous d'endométriose ?

Soulager l'endométriose en BioSanté

L’endométriose est un trouble gynécologique qui se traduit par des douleurs régulières dans la partie la plus intime du corps de la femme. Celles-ci sont provoquées par la présence de tissu endométrial en dehors de l’utérus. Celui ci réagit aux fluctuations hormonales du cycle menstruel. Cependant, lorsque ce tissu se trouve à l’extérieur de l’utérus, les saignements n’ont aucune issue vers l’extérieur du corps. Irritation, formation de kystes, tissu cicatriciel, l’endométriose, qui nécessite un diagnostic gynécologique, est à l’origine de nombreux maux et demeure une cause importante d’infertilité.

Dans le concept de BioSanté, l'automne est la période énergétique idéale pour réguler la production hormonale. Sensible à cette régulation, l’endométriose présente deux phases d’évolution : une phase aigüe inflammatoire, puis une phase chronique sclérotique.

Dans un premier temps, il est nécessaire de traiter la dysrégulation hormonale pour réduire la douleur, puis, il faut dynamiser le flux sanguin qui mobilise l’utérus et le foie pendant le cycle menstruel.

Le programme BioSanté

  • L’ostéopathie : lors de votre consultation, le thérapeute utilise différentes techniques manuelles pour s’assurer de la bonne circulation énergétique et sanguine de votre bassin.

  • La diététique : l’alimentation de la femme affectée par une endométriose est déterminée par une classification acidifiante des aliments en 3 types :

Les aliments interdits : évitez le lait de soja, le lait et les fromages, le jus d'orange, les tomates, les alcools forts et sodas, ainsi que tous les aliments qui acidifient votre corps.

Les aliments autorisés : les yaourts et fromages blancs (bio), les viandes rouges (maigres), les légumineuses (associées à une céréale), le chocolat noir (non sucré) ont une action neutre.

Les aliments recommandés: consommez les légumes et les fruits (de saison de région), les poissons (des mers froides), les céréales douces (quinoa, orge, avoine), les légumes lacto-fermentés (sans lait), les graines germées, les fruits secs (abricots), les oléagineux (amandes, noix) qui atténuent l’acidification.

  • La phytothérapie : privilégiez les plantes anti-inflammatoires et antalgiques, comme le Cassis (Ribes Nigrum), la Grande Camomille (Chrysanthemum Parthenium, ou la Matricaire (Chamomilla récutita). Les plantes circulatoires et décongestionnantes, telles que le Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum), la Vigne rouge (Ampélopsis Véitchi)‏, et l'Armoise (Artemisia vulgaris). Les plantes régulatrices hormonales comme le Gattilier (Vitex Agnus-castus ),ou encore le Wild Yam que vous trouverez en gélules ou en gel.

Pensez à l’Aloé Vera, remarquable pour son action hormonale et apaisante des intestins. Redynamisez votre flore intestinale avec des pré/probiotiques.

  • L'aromathérapie : dans votre traitement aux huiles essentielles contre les inflammations de l'endométriose, pensez au thym (Thymus vulgaris à linalol), à la fois anti bactérien, anti fongique, antimicrobien et anti viral. Le Millefeuille (Achilléa millefolium) et le Cyprès (Cupressus sempervirens var. Stricta) sont aussi indispensables puisqu'ils sont circulatoires et décongestionnants. Tout comme le Santal Blanc (santalum album op.bois) qui intervient plus spécifiquement dans les congestions pelviennes. L’hydrolathérapie : la sauge est efficace pour traiter l’endométriose.

  • L'homéopathie : pour compléter l'action des remèdes déjà cités, voici quelques remèdes homéopathiques , classés selon leur action :
    Les remèdes antispasmodiques : THUYA OCCIDENTALIS et LYCOPODIUM.
    Les remèdes circulatoires et décongestionnants : THLASPI BURSA PASTORIS, SEPIA, HELIONA, COLLINSONIA.
    Les remèdes régulateurs hormonaux : FOLLICULINUM. Pour finir les remèdes relaxants : ARISTOLACHIA CLEMATITIS, CHAMOMILLA, ARSENICUM ALBUM et le LITHIUM (oligo-élément).

Pour une réelle efficacité, il est nécessaire d'appliquer l'ensemble de ces conseils en un seul traitement.

C'est bon à savoir ! Vous utilisez chaque mois des tampons à base de cellulose, j’attire votre attention sur leur composition…Pensez à la LUNACUP, une alternative naturelle du tampon.

Consultations
149 rue de Rennes - 75006 Paris
47, rue Littré - 44100 Nantes
Tél. 06 75 232 857
patrick.hoor@free.fr

Plus d'infos sur www.biosanteconcept.fr

Patrick Hoor
Articles du thème Médecines douces
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par Suzanne Balmier le 21 juillet 2014 à 14h10
compléments alimentaires

Bonjour,
Votre article fait référence à des règles diététiques pour soulager les problèmes d'endométriose mais pas aux compléments alimentaires. J'en utilise et cela m'aide mais peu de femmes semblent connaître ces produits.

Par isa62151 le 8 mai 2015 à 23h38
endométriose

Bonsoir
Merci pour votre commentaire,je voulais savoir quels compléments alimentaires vous utilisez contre l endometriose. J ai souffert des règles toutes ma jeunesse,j ai eu deux enfants sans problème,j ai 41 ans et depuis 2011 un kyste découvert,qui est aujourd'hui hui de4 cm, je ne veux pas prendre d hormones ni me faire opérer, j ai un stérilet en cuivre. J ai lu pas mal de commentaire,très déprimant..moi aussi douleurs au ventre fatigue et maintenant a l épaule. Merci de votre réponse et votre aide. Bon courage a vous .isabelle.

Par Nanaturopathe le 3 décembre 2016 à 21h06
Cup ?!

En cas d'endométriose, les cups, tampons hygiéniques ( ainsi que le stérilet) sont à proscrire totalement. Ce qui parait absolument logique quand on prends la peine de s'interresser de près aux mécanismes de cette pathologie...

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !