Greedy guts

Greedy guts : un restaurant 100% bio et végétarien à Caen

Publié le 28 juin 2013 - Mis à jour le 3 juillet 2017
Élise Taylor a créé Greedy guts, un restaurant bio et végétarien à Caen
Élise Taylor a créé Greedy guts, un restaurant bio et végétarien à Caen

Élise Taylor, végétarienne et engagée dans la protection de la planète, a récemment ouvert Greedy guts, un restaurant bio et végétarien à Caen. Interview d'une jeune femme passionnée.

Racontez-nous votre parcours ?

Je suis née en Angleterre. Mes parents sont venus en France quand j’avais 10 ans. Ils ont créé leur commerce de vente de produits anglais à Caen. Au début, ils tenaient un stand sur le marché et au bout d’un an ils ont ouvert une boutique.

Dans cette boutique, il n’y avait que deux petites tables qui se remplissaient vite au "Tea Time". C’est là que mes premiers clients. En 1998, ils ont ouvert un restaurant dans le local commercial juste à côté. J’ai apporté mon aide lors de la création de ce café : Le Dolly’s.

Au décès de mon père en 2004, je suis devenue co-gérante avec ma mère. C’est à cette époque que nous avons commencé à proposer des produits bio aux Caennais. Dans une nouvelle ambiance plus cosy, le Dolly’s est devenu une adresse connue et très fréquentée.

En 2005, je suis devenue végétarienne et très vite je ne trouvais plus ma place dans la cuisine carnée proposée au Dolly’s. Ceci a donné naissance au "Veg Shop" que j’ai ouvert en 2008 avec une amie. C’était un pari fou car nous proposions une cuisine 100% végé à côté d’enseignes bien viandard(e)s. J’ai eu la chance de retrouver beaucoup de mes clients du Dolly’s et ça a très bien démarré. Après deux ans j’ai eu envie de refaire de la cuisine sur assiette, la porcelaine me manquait.

J’ai ouvert le Greedy guts début 2011. En 2012, j’ai écrit mon premier livre de cuisine 100% végétalienne - je cherche toujours un éditeur- et en 2013 le Greedy Guts a déménagé dans un lieu plus spacieux ou nous pouvons proposer un service de traiteur en plus de la formule habituelle et se diversifier d’avantage. Je donnerai mon premier cours de cuisine en juillet. Aujourd’hui j’ai une clientèle géniale et fidèle. Je suis très engagée à encourager les Caennais à lâcher la viande !

Comment vous est venue l’envie d’ouvrir votre restaurant 100% végétarien avec des produits bio ?

Je serais hypocrite si je vendais de la viande pour vivre tout en étant végétarienne chez moi. Il m’est impensable de gagner ma vie sur le dos des animaux. C’était une évidence pour moi de me lancer dans la restauration végétarienne. Je suis passionnée par mon métier, j’aime naturellement accueillir des inconnus chez moi. C’est une occasion de partager ma passion avec pleins de gens et tout ça pendant leur pause déjeuner. Le végétarisme et la bio vont de pair. Tout est fondé sur le respect de la vie. Je ne trouve aucun respect dans la culture intensive, l’utilisation de pesticides, la folie des OGM...

Quelles valeurs souhaitez-vous transmettre à travers votre cuisine ?

Le respect avec un grand R. En commençant par le respect de la terre et en terminant par le respect de son corps. J’ai d’ailleurs un tatouage sur mon bras qui dit "You are what you eat".

Quelle décoration avez-vous choisi pour Greedy Guts ?

J’aime les ambiances un peu décalées. J’ai essayé de réunir des objets, meubles et tissus qui ne vont pas forcément ensemble mais qui dégagent un charme fou. J’adore le look "cosy/cottage" très british que j’ai incorporé dans le Greedy Guts avec un papier peint Cath Kidston.

Je suis nostalgique des années 80/90 que l’on retrouve dans une collection de cassettes VHS, de jouets, de vinyles, polaroids… J’ai récupéré tellement de choses aux Emmaüs, dans les vides greniers et brocantes.

La plus grande table du Greedy est un ancien établi en chêne que j’ai laissé en l’état avec des clous, des traces de peinture et des trous énormes. Il y a aussi un canapé en velours rouge anciennement dans un hôtel 5 étoiles à Cabourg. Il revit parmi des coussins en tissus imprimés léopard et d’anciennes taies d’oreillers. C’est farfelu et joyeux, comme j’aime !

Quelle place occupe le bio et l’écologie dans votre vie ?

Je pense faire partie des jeunes qui agissent pour un avenir plus vert, ça donne un sens à ma vie. Je ne pourrais pas vivre avec des œillères en faisant comme si je n’étais pas concernée par l’écologie, nous le sommes tous. La planète est notre maison et nous devons la respecter avec tous ses habitants.

Quel est votre secret de beauté bio ?

Un petit footing régulier donne bonne mine et fait un bien fou au moral ! La beauté vient de l’intérieure, souriez le plus souvent possible pour le montrer. 

Pouvez-vous partager un coup de coeur bio food de votre région ?

Je suis complètement accro au pain de Salut les Co-pains.Ils fabriquent du pain à l’ancienne, avec 100% d’ingrédients bio. Ils sont présents sur les marchés de Caen, je ne manque pas le rendez-vous du dimanche matin pour acheter mon pain à la noisette. 

Une association engagée de votre région que vous soutenez ?

Mes voisins ont une petite galerie d’art associative qui s’appelle la galerie Oh. Ils organisent des expos et concerts. Il est important de soutenir ce genre d’endroit qui aide des inconnus à partager leur art.
 

Suivez l'actualité d'Élise Taylor et Greedy guts, son restaurant
végétarien et bio sur Facebook

Articles du dossier Tour de France du bio 2013
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte