Sophia Lakhdar, le jeu Ludobio

Sophia Lakhdar, de Bio Consom'acteurs, à propos de Ludobio, le jeu écolo qui parle aux citoyens de demain

Publié le 26 mai 2017
© Sophia Lakhdar

Apprendre à respecter l’environnement en s’amusant, un jeu d’enfant? Il semble que oui, avec la mallette Ludobio créée par Bio Consom’acteurs, une association qui œuvre pour sensibiliser les citoyens au sujet de leur consommation et promouvoir une agriculture biologique et respectueuse.

Le jeu Ludobio, originellement créé en 2015 par l'association pour transmettre ses messages de manière ludique et conviviale, a remporté un grand succès, et il est temps de le rééditer! FemininBio retrouve à cette occasion Sophia Lakhdar, Présidente de Bio Consom’acteurs et première dauphine de la Miss Bio 2015. Elle nous en dit plus sur Ludobio et la campagne de crowdfunding lancée depuis le 15 mai dernier.

Pourriez-vous nous raconter votre parcours, vos inspirations et ce qui vous a amenée à devenir Présidente de Bio Consom'acteurs?
Je suis juriste de formation, et dès l’université, il me tenait à cœur d’agir pour défendre les êtres humains et de m'investir auprès d’institutions et d’associations. En 2006, j’étais chargée de mission pour Médecins du Monde, et c'est dans ce cadre que ma prise de conscience écologique a eu lieu. J’ai ouvert les yeux sur les liens étroits qui existent entre notre santé et l’environnement. Je pense par exemple à la pollution de l’eau qui annihile la biodiversité, les fumées cancérigènes qui provoquent des cancers rares chez des enfants de maternelle… Ma manière de penser et mon mode de consommation ont radicalement changé. J’ai graduellement modifié mes choix, en adoptant d’abord une routine de cosmétiques 100% bio et naturels. J’ai également opté pour une alimentation bio, puis je me suis intéressée à la question des vêtements, en me renseignant sur la chaîne d’approvisionnement et en choisissant des matières nobles, durables, et fabriquées dans un cadre respectueux de l’environnement, sans négliger l’aspect social. J'essaie aussi de réduire mes déchets au maximum et d'être soucieuse de mon empreinte carbone. J’ai rejoint l’association Bio Consom’acteurs en 2014, à l’origine en tant qu’adhérente pour y suivre une formation. Très vite, passionnée par les actions menées, je suis devenue bénévole, et de fil en aiguille, je suis entrée au Conseil d’administration, je suis devenue Secrétaire générale du bureau, puis Présidente en décembre 2016.

Pourriez-vous nous présenter l'association Bio Consom'acteurs et ses objectifs?
L’association Bio Consom’acteurs est une association de défense des consommateurs, qui œuvre autour de trois grandes actions : la préservation de l’environnement, la protection de la santé, et la promotion de nouveaux modes de consommation responsables. Chaque action est défendue par plusieurs projets, qui se donnent plusieurs missions. Tout d’abord, la mission d’informer le plus grand nombre de personnes, tous âges et origines confondus, afin de promouvoir une alimentation bio et une saisonnalité face au changement climatique. Notre but est de diffuser un maximum d’informations et de construire un argumentaire solide, en déconstruisant au passage les a priori qui existent sur l’agriculture biologique. Nous avons également pour mission de mobiliser les citoyens, avec le soutien de notre réseau de partenaires, institutions, pouvoirs publics, associations, dans le but de faire émerger les prises de conscience et d'encourager les nouveaux modes de pensée plus respectueux. Enfin, nous agissons concrètement pour la défense des consommateurs. Nous travaillons avec des juristes et avocats, pour être en position d’Ester en justice en cas d’infractions à l’environnement à travers la consommation, car on constate qu’aujourd’hui, encore trop de scandales écologiques et sanitaires demeurent impunis.

Quelle est la genèse de Ludobio, quand, comment et de qui est née l'idée de ce jeu de société?
L'idée du jeu est née car notre association est convaincue de la nécessité de promouvoir l’agriculture biologique et d’en expliquer les enjeux dès le plus jeune âge. Nous avons alors souhaité créer un jeu destiné aux enfants, adolescents et adultes, qui se transmettrait comme un véritable outil de compréhension et d’éducation à l’environnement et à la bonne alimentation. L’idée a commencé à germer en interne de Bio Consom’acteurs, sur une idée de Valérie Jacquier. C'est une nutritionniste et diététicienne qui travaille notamment sur la restauration collective et qui a développé le jeu de l'assiette avec un puzzle sur l’équilibre alimentaire que l'on trouve dans la malette Ludobio. L’idée est de créer un dialogue entre enfants et parents, afin de créer un espace d’échange et de réflexion autour des questions essentielles : comment dois-je agir, pour quel impact? Quel monde je veux pour demain? La mallette Ludobio est sortie en 2015 suite à un grand travail de création, et elle a rencontré un franc succès.

Ce jeu a une dimension pédagogique affirmée autour de l'agriculture biologique. Est-il destiné à un public scolaire ou peut-on y jouer en famille? A partir de quel âge peut-on y jouer?
On peut jouer à ce jeu dès l’école primaire, particulièrement vers 6-8 ans, mais également à tout âge. La particularité des jeux Ludobio, c’est qu’ils sont pensés pour avoir lieu dans l’interactivité entre adulte enfant. Souvent, le parent joue le rôle d’animateur et explique le jeu à l’enfant, lui pose des questions et l’amène à réfléchir. 

La première version de Ludobio avait connu un grand succès. Quels retours d'expérience avez-vous recueillis?
La mallette a rencontré le succès au-delà de nos attentes ! Pour la sortie du jeu en 2015, nous avions produit 500 mallettes et nous les avons toutes vendues en un an et demi ! Nous pensions les vendre surtout à un public d’institutionnels, mais nous avons été surpris de réaliser plus de 60% de nos ventes auprès de particuliers. Nous avons ainsi réalisé que le jeu plaisait réellement aux familles et à tous les âges. Aujourd'hui, face aux retours positifs et à la demande, nous souhaiterions produire au moins 1000 mallettes supplémentaires. Nous préparons pour le mois de juin une vidéo pour accompagner la campagne de crowdfunding, où l'on pourra découvrir toutes les réactions des enfants qui jouent à Ludobio!

Le jeu est-il la meilleure façon de sensibiliser un public novice à la question de la protection de l'environnement, de la santé et de l'alimentation?
Un grand oui ! Les enfants sont de futurs citoyens, et malgré leur jeune âge, ils peuvent impacter les choix de consommation de leurs parents. Et il faut les aider à construire pour plus tard une conscience sur leur impact en matière de consommation. Il est important de former les enfants de manière ludique, non anxiogène, et de leur expliquer clairement les enjeux de l’agriculture biologique, en faisant confiance à leur bon sens. Lorsque nous présentons Ludobio sur les stands, les enfants ont de vrais coups de cœur sur ces jeux, ils sont extrêmement intéressés. Les plus réticents au départ sont finalement ceux qui ont envie de finir tous les jeux! Il ne faut pas sous-estimer la capacité des enfants à comprendre les choses. Il faut les considérer comme des citoyens en devenir, interagir avec eux, leur assurer un avenir plus optimiste avec Bio consom’acteurs.

Quel est le contenu de la mallette Ludobio?
La mallette contient cinq jeux originaux aux graphismes très attractifs :

- Le jeu de la fraise: un jeu de l’oie qui retrace le parcours d’une fraise, à partir d'une graine, dans le cadre de l'agriculture biologique

- Le jeu de l'assiette (puzzle sur l'équilibre alimentaire), proposant de construire un repas avec les proportions, comprendre les familles alimentaires et la qualité nutritionnelle des aliments. Nous proposons différents puzzles pour constituer plusieurs repas, avec des codes couleur pour bien identifier les aliments, par exemple apprendre à identifier les protéines végétales qui peuvent se substituer aux protéines animales. 

- Le jeu de carte des 4 saisons: un jeu de cartes avec les fruits et légumes, avec des questions classées par catégories, qui permet de créer un dialogue entre adulte et enfant

- Le jeu des cinq sens, qui consiste à faire deviner différentes légumineuses par le toucher

- Le jeu du vrai/faux: un jeu de carte portant sur les animaux et l'élevage en agriculture biologique, avec des questions invitant à la réflexion telles que : les poissons mangent-ils de la viande? Les vaches peuvent-elles aller brouter quand elles le veulent?

Y a-t-il une nouveauté dans la nouvelle édition de Ludobio ?
La réédition du jeu comprendra un dispositif transmédia: à partir de la mallette, il sera possible d'accéder à une version numérique du jeu. Nous aurons une plateforme où nous mettrons à disposition du public des contenus pour aller plus loin et poursuivre l'expérience Ludobio. Nous comptons créer davantage de contenus à dimension pédagogique, à l'instar de l'infographie "Mon alimentation, c'est moi" que nous avons réalisée. Nous pensons par exemple améliorer notre livret téléchargeable "La bio en question". Nous aimerions également réaliser des études et les partager avec le public par le biais d'une communication vivante et ludique, comme des vidéos explicatives courtes pour accompagner le contenu. 

Le 15 mai, vous avez lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme ZESTE. Pourriez-vous nous expliquer en quoi consiste cette campagne, de quel budget vous avez besoin, et pourquoi y participer?
Nous avons pour objectif de rééditer le jeu Ludobio dans l'année, et pour cela nous avons besoin de contributions pour rendre sa production possible. Plus nous récolterons de fonds, plus nous pourrons fabriquer de mallettes, en sachant que nous voudrions en produire au minimum 1000 et que cela nécessite un budget de 25 000 euros. Ce budget est important à nos yeux, car nous fabriquons ce jeu dans les règles de l'art : du papier issu de forêts gérées durablement, une fabrication française dans le Massif Central, et nous cherchons même à imprimer dans le futur avec des encres végétales. Venir participer à notre campagne sur ZESTE, c'est participer à éduquer, intéresser et mobiliser de plus en plus d'enfants autour de questions essentielles pour l'environnement. 

Au-delà du budget dont nous avons besoin pour rééditer Ludobio, nous cherchons également à obtenir davantage d'adhésions afin que notre association soit mieux reconnue. L'adhésion se fait via notre site bioconsomacteurs.org et coûte la somme symbolique d'un euro par mois. Cette adhésion est un geste citoyen d'engagement et de soutien pour des actions concrètes en faveur de l'agriculture biologique.

Nous comptons sur votre soutien!

Articles du thème Eco-citoyenne
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte