Télévision

La mode durable et recyclable en Angleterre, à découvrir le 15 mars sur France 3

Publié le 11 mars 2020
Rédactrice chez FemininBio et étudiante en journalisme. D'une nature curieuse je suis passionnée par la presse et la radio, car l'actualité ne s'arrête jamais.
“Les marques devraient simplement produire en fonction de la demande et cesser de cumuler les invendus.”
“Les marques devraient simplement produire en fonction de la demande et cesser de cumuler les invendus.”
© freestocks

Cette semaine "Nous, les Européens" vous présente une émission consacrée à la mode éthique. Découvrez l'industrie de la mode durable, un concept mettant en valeur la tendance de l’intemporalité, de la qualité et l’éco-responsabilité. Rendez-vous dimanche 15 mars à 10h45 sur France 3.

L’industrie de la mode est aujourd’hui l’une des plus polluantes du monde. Dans cette société de surconsommation, des personnes résistent et militent pour une meilleure éthique de la mode, avec deux types de préoccupations : sociales et environnementales.

Depuis la naissance du concept en 1990, plusieurs enseignes choisissent leurs matières premières en prenant en compte ces problématiques, comme les marques Esprit et Patagonia qui répondent à une exigence d'éthique et de transparence sur l'ensemble de leur chaîne.

Qu'est-ce que la mode éthique  ? 

Également appelée mode « durable », elle s'appuie sur le recyclage et s'inspire du modèle du commerce équitable. Son objectif ? Créer une mode alternative à la «fast fashion » (acheter-porter-jeter) plus respectueuse de l'homme et de l'’environnement dans son processus de production. 

Au fil du temps, l'Angleterre est devenu un pays de pointe en matière de mode éthique. Beaucoup de créateurs anglo-saxons se sont lancés dans la création de vêtements ou d'accessoires à base de bouteilles recyclées, de toiles de parachutes, de lances à incendie ou encore de feuilles d’ananas.

Pour préserver l’environnement, les enseignes du monde entier ont pour mission d'adopter des processus de fabrication moins consommateurs d'eau, d'énergie et de transports, toujours dans l'optique de réduire l'impact environnemental du produit, tout au long de son cycle de vie.

Mais la mode éthique ce n'est pas que faire attention à ce que l'on porte et ce que l'on achète, c'est aussi montrer une conscience sociale de la fabrication du vêtement et avoir pour objectif d'améliorer les conditions de travail et de vie des travailleurs et travailleuses de l'industrie textile. 

Pour vous aider, des exemples de matières dites « écologiques » :

  • la fibre de bambou
  • le chanvre
  • le coton issu de l'agriculture biologique, cultivé sans engrais chimiques
  • le cuir de liège (alternative éco-responsable au cuir animal)
  • certaines matières recyclées, par exemple à partir des plastiques telles que le PVC ou polyéthylène
  • les fibres d'origine végétale

Une matière est considérée comme écologique lorsque les cultures n'ont pas contribué à dégrader les sols, détruire la forêt, drainer des zones humides dans leurs pays d'origine. Des labels de référence existent : GOTS et Oeko-Tex.
 

L’invitée du magazine de société : Madjouline Sbai, sociologue  auteure de « Une mode éthique est-elle possible ?»

>> Diffusion le dimanche 15 mars à 10h45 sur France 3 dans l"émission "Nous, les Européens" présenté par Francis Letellier

Suivi à 11h25 par le Magazine régional "Les nouveaux nomades" qui part à la rencontre des passionnés de leur région qui vont expliquer la diversité des territoires.

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Télévision
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte