Femme engagée

Les Miss Terriennes : Aminata Sidibé, fondatrice d’Afrique Développement Durable. Préservons demain, aujourd’hui !

Publié le 11 janvier 2019 - Mis à jour le 25 janvier 2019
Cofondatrice de la chronique Miss Terriennes, Estelle Morillon militante anti-spécisme, environnementaliste, Assistante de direction et Chargée de mission RSE dans le secteur du Développement Durable, aspire à un monde plus juste et plus vertueux.
"Il est grand temps que l’Afrique et l’Europe aient une relation apaisée en arrêtant de la piller, en travaillant ensemble et en nous inspirant du passé sans l’oublier."
"Il est grand temps que l’Afrique et l’Europe aient une relation apaisée en arrêtant de la piller, en travaillant ensemble et en nous inspirant du passé sans l’oublier."
© DR

Finaliste de la Miss Bio 2018. Aminata Sidibé a fondé son association A2D en 2013, elle nous raconte son histoire et en exclusivité nous parle de son nouveau projet de film, une version de « Demain » en Afrique.

Lors du concours Miss Bio 2018, quand j’ai découvert le projet d’Aminata, j’étais heureuse de voir que l’Afrique allait aussi être mise à l’honneur, un continent que j’affectionne particulièrement depuis mon enfance ! Je suis remplie de gratitude de pouvoir mettre en valeur l’Afrique et d’avoir rencontré Aminata.

>> A lire sur FemininBio : Aminata Sidibe, finaliste Miss Bio 2018

Miss Bio, de la  visibilité au Développement Durable en Afrique !

J’ai connu le concours dans le magazine FemininBio, j’y ai participé surtout pour offrir plus de visibilité à l’association que j’ai créée en 2013 : Afrique Développement Durable ; laquelle est assez peu connue et porte des valeurs écologiques pour le continent africain. Je souhaitais aussi que les franco-africains puissent se reconnaître. Et un autre projet très important pour moi : poursuivre mon projet de réalisation d’un film, « Et l’Afrique dans tout ça » !

Il est grand temps que l’Afrique et l’Europe aient une relation apaisée.

Je suis franco sénégalaise, arrivée en France à l’âge adulte. Mes parents m’ont transmis les valeurs du respect de tous les êtres vivants et de la planète.
Nous avons tous un rôle à jouer, et aussi de déshumaniser l’argent. A côté de l’argent, nous avons des humains et des valeurs, c’est ce qui m’anime dans la vie et ce que je souhaite transmettre à ma fille. Il est grand temps que l’Afrique et l’Europe aient une relation apaisée en arrêtant de la piller, en surtout travaillant ensemble et en nous inspirant du passé sans l’oublier. La double culture est partout avec la mondialisation c’est l’idée d’A2D.

L’idée est de transmettre et travailler sur des valeurs agro-écologiques.

Actuellement, un projet de formation est en étude avec la Fondation Rosa Luxembourg au Sénégal, installée au Sénégal, le deuxième avec l’entreprise Nema Green qui cherche à transformer la ferme familiale en ferme écologique et solidaire.
En France, nous allons organiser un marché solidaire à Poissy, afin de faire connaitre des acteurs solidaires africains, comme par exemple, une buvette et la cuisine sénégalaise. Nous espérons que cette initiative sera bien accueillie par les habitants.

À travers « Et l’Afrique Dans tout ça », nous souhaitons montrer les richesses de l’Afrique afin d’inspirer toutes les générations, plus précisément celle de nos enfants.

Je n’ai jamais été aussi proche de l’Afrique depuis que je vis exclusivement en France, le changement climatique est en train de faire des ravages dans le monde. En 2017, 15 000 scientifiques ont tiré la sonnette d’alarme en rappelant que nous allons droit dans le mur, qu’il est essentiel de changer de comportements si nous souhaitons nous préserver. Face à ces rapports scientifiques alarmantes, les choses bougent en Occident : le film « DEMAIN » de Cyril DION et de Mélanie LAURENT a été très positif mais pour moi cela n’est pas suffisant, ils ne parlent pas des initiatives en Afrique. Pourtant il en existe plein.

Un grand nombre d’initiatives africaines :

  • la Ferme SONGHAI au Bénin,
  • la propreté des rues du Rwanda  - dans ce pays, un civisme extraordinaire habite les rwandais, eux qui ont connu le génocide le plus meurtrier de ces dernières années.
  • Les détenteurs de l’hôpital traditionnel Keur Massar ont développé une connaissance parfaite des plantes pour guérir de maladies, ils y accueillent régulièrement, des gens du monde entier pour un partage de connaissances et de savoir.
  • L’éducation alternative et la parentalité bienveillante sont des sujets que des spécialistes traitent dans notre continent.
  • L’agro écologie bât sont plein en Afrique également, quand Auchan et KFC s’y implantent, des associations d’agriculteurs proposent des paniers de légumes bio comme alternatives.

À travers « Et l’Afrique Dans tout ça », nous souhaitons montrer les richesses de l’Afrique afin d’inspirer toutes les générations, plus précisément celle de nos enfants. La lutte contre le changement climatique cache d’énormes problèmes liés à l’alimentation, la santé, l’éducation, l’économie, la spiritualité. En outre, ce film ne se veut pas moralisateur mais porteur d’espoir pour l’Afrique, qui a vécu les pires tortures dans le passé.  Il serait dommage que l’Afrique subisse les impacts du changement climatique alors qu’il est le continent qui pollue le moins.

Mon commerçant préféré m’appelle « La Dame qui n’accepte jamais les sacs en plastique. ».

Depuis deux ans, je fabrique tous mes soins de beauté ainsi que mes produits ménagers. J’achète beaucoup en vrac, surtout en circuit court, dans les petits commerces de mon quartier. D’ailleurs, j’ai même une petite anecdote : un des commerçants m’appelle « la Dame qui n’accepte jamais les sacs en plastique ».

>> A lire sur Feminin Bio : Le vrac, un concept eco-friendly en pleine expansion

Croire en soi, être pressée et patiente à la fois, pressée de passer à l’action et patiente de voir les résultats.

Le message que je souhaite transmettre aux femmes est que le changement commence par soi. J’ai arrêté de vouloir changer les autres, je ne peux pas dire aux autres ce que je ne fais pas moi, je dois être un exemple.
Aux femmes qui souhaitent créer une association : le projet doit être aligné avec ses propres valeurs, ancré et là il a plus de chance de fonctionner.

Je souhaite aussi remercier les Miss Terriennes, pour leur engagement, ce qu’elles font a forcément un impact positif !

Mes inspirations sont très éclectiques.

Alexis BOTAYA : Créer le job de vos rêves et la vie qui va avec.
Marie Laforêt : Végan débutant Ma recette préférée : les lasagnes, avec des lentilles à la place de la viande.
Maria Montessori : une nouvelle pédagogie pour éduquer les enfants.
Eva de Vitray Meyerovitch : Une grande femme spirituelle française Docteur en islamologie, soufie, une branche très spirituelle sur l’univers, le lien du vivre ensemble, une méditation très profonde, qui s’est inspirée des œuvres du poète turque Rumi.
Fatou Diome : L’écrivaine franco sénégalaise qui sait si bien défendre sa double culture à travers ses poèmes et romans.

Infos

Son association : Afrique Développement Durable : A2DASSO.ORG, Le magazine : Dandé Leydi
Son projet de film : « Et l’Afrique Dans tout ça » : Février 2019, lancement de la campagne de Crowdfunding kisskissbankbank

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier ou pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio près de chez vous !

 

Articles du dossier Les Miss Terriennes
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte