Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Enquête

Enquête sur la coloration dite "végétale": attention aux ingrédients

De beaux cheveux sans produits chimiques Cheveux naturels et bio

le 19 juillet 2010
La coloration dite végétale est une pratique qui séduit de plus en plus de femmes. Face à cet engouement, la rédaction a mené son enquête sur tous ces produits estampillés naturels qui nous promettent monts et merveilles. Sont-ils réellement à la hauteur de nos exigences, tout en préservant notre santé ?

Partenaire

Coloration végétale : attention aux ingrédients !

  • Méthodo : pour réaliser cette enquête décryptage, nous avons soumis l'INCI (liste des ingrédients) de  sept colorations végétales dites "naturelles" à 2 experts de renom : Valérie Marcadet, responsable Recherche & Développement pour Léa Nature, Nicolas Fouchère, pharmacien et Président des laboratoires Sicobel et à Cécile Lainé, coiffeuse pratiquant la coloration végétale.

>> Lire aussi : COLORATION VEGETALE MODE D'EMPLOI

  • Les3Chênes : si la marque promet une recouvrance parfaite des cheveux blancs tout en respectant leur nature, l'étiquette, elle, dément. Nombreuses sont les substances toxiques qui portent atteinte à notre santé : des PEG en veux-tu en voilà, mais aussi des produits allergisants, cancérigènes et mutagènes (Cocamide Dea, p-Phenylenediamine, p-phenylenediamine sulfate, m-amino-2-hydroxytoluene, ...) sans compter les substances pouvant être absorbées par la peau et pouvant endommager les reins et le foie (4-Chlororesorcinol).
  • Beliflor : à première vue, la marque semble plutôt orientée "naturelle" et dit même être enrichie en substances végétales. Seulement, lorsque l'on retourne la boîte, l'impression est tout autre : comme dans les produits Les3chênes, on retrouve des produits mutagènes ou potentiellement cancérigènes comme la Cocamide MEA, mais aussi de l'Oleth-20, qui est une matière polluante, du tetrasodium EDTA, qui a tendance à se fixer sur les tissus et même de l'ethoxydiglycol, qui peut avoir une toxicité sur la reproduction !
  • Wella : dans les produits Wella, on retrouve des ingrédients polluants, issus de la pétrochimie (paraffinum liquidum), le lawsonia inermis que l'on a déjà vu dans les produits Logona, des PEG et des colorants synthétiques qui augmentent les risques du cancer du sein...
  • Terre de Couleur, qui a su satisfaire nos 2 experts par sa formulation est un soin colorant "ton sur ton" 100% végétal qui atténue l'intensité du reflet du cheveu blanc avec un correcteur naturel. On ne trouve ni conservateur, ni parfum, ni oxydant, ni ammoniaque, ni molécule chimique.
  • Marcapar : coloration 100 % végétale qui a également retenue l'attention de nos experts Les soins sont formulés sans ammoniaque, sans paraphénylène diamine (allergène, il peut provoquer de l'eczéma), sans oxygénée, sans PEG, ni parabènes. Les colorations naturelles sont à base de décoctions de plantes sans une goutte d’oxygénée. Les décoctions de plantes se réalisent avec trois indispensables : la garance, le brou de noix et l’indigo combinés à d'autres plantes donnent une large palette de teintes : du blond doré au châtain. Concernant le cheveu blanc : on remarque une assez bonne couvrance. Le bémol : pour des cheveux noirs avec 40 % de cheveux blancs, il faut compter 2h30 de pause minimum.
  • Khadi : teinture végétale à base de plantes ayurvédiques 100% naturelle, sans colorant, ni conservateur. Cette coloration végétale est obtenue à partir de poudre de henné ou de plantes ayurvadiques comme l'amla, l'indigo ou le neem. Ces teintures à base de henné ne permettent pas d'éclaircir les cheveux mais permettent de protéger et de purifier le cuir chevelu. 
  • Martine Mahé : teinture aux plantes pour colorer naturellement les cheveux. La coloration ne pénètre pas dans les cheveux mais enrobe le cheveu. La promesse: une teinture qui couvre à 100% les cheveux blancs. Elle peut colorer ou donner des reflets à une couleur de base sans la changer. Une teinture qui dure de 3 à 4 semaines sans laisser de démarcations sur la racine. Les cheveux sont protégés. La gamme propose 10 teintes de base qui peuvent se mélanger garanties sans amoniaque, eau oxygénée, résorcine et parabènes. 
  • Logonacette gamme de coloration est végétales avec une base de plantes tinctoriales et les colorations sont garanties véganes. La marque propose une large palette de couleurs pour les cheveux blonds à noirs. Les osins colorants ne contiennent pas de parfums, de colorants de synthèse, de fixateurs ou de conservateurs ou autre substances chimiques. si la lecture de ce produit labellisé bio ne provoque pas de réactions négatives car la composition est très naturelle, il faut tout de même noter la présence de Lawsonia inermis, matière qui peut contenir des métaux lourds...
  • Centifolia : les poudres de henné de Centifolia permettent de colorer les cheveux en leur apportant une couleur profonde et des reflets mais aussi ils permettent d'assianir les cuirs chevelus gras et à pellicules. Les cheveux sont fortifiés et la coloration permet de couvrir les cheveux blancs s'ils représentent moins de 20% de la chevelure totale. Son petit plus: les emballages sont garantis sans bisphénol A et sans phtalates et les produits sont non testés sur les animaux. 


En conclusion

Les colorations dites végétales ou naturelles qui ont un résultat probant sur la couvrance des cheveux blancs contiennent de nombreuses substances de synthèse et ce, même si ces produits sont vendus en magasins bio, donc méfiance. Les colorations 100 % végétales sont certes, meilleures pour la santé tant du coiffeur que de l'utilisatrice mais ne permettent pas de couvrir complètement les cheveux blancs ou d'aller vers des blonds platine. Au mieux ils vont déposer une jolie lazure et apporter vitalité et brillance à vos cheveux. A vous de faire un choix éclairé entre beauté et santé.

L'avis de Cécile Lainé, coiffeuse, pratiquant la coloration végétale

Férue de naturalité depuis toujours, le choix de la coloration végétale s'est imposé de lui-même. Le crédo est simple : sublimer le cheveu sans aucun produit chimique. Alors, lorsque nous demandons à Cécile son avis sur les colorations dites "naturelles" que l'on trouve dans le commerce, sa réponse est simple "seuls les produits contenant un mélange d'eau, de tiges, de racines, ou encore de feuilles peuvent être estampillés naturels, et jusqu'à preuve du contraire, c'est très loin d'être le cas !". Au début de sa carrière, Cécile travaillait comme formatrice chez Terre de Couleur, mais, poussée par l'envie d'aller plus loin dans le travail de coloriméterie, elle décida d'aller voir si la couleur était plus belle ailleurs !

Cécile, qui accorde beaucoup d'importance à la philosophie d'une marque, finit par se rapprocher de Christian Roche, fondateur de Marcapar, avec qui elle partage sa passion pour les plantes. Elle devient rapidement formatrice et fait de ces produits des incontournables de son salon. Pourquoi ? "Parce que ces colorations ne pénètrent pas dans la fibre capillaire. Ils l'enrobent et la gainent de la nouvelle couleur." De la couleur d'origine et de celle du colorant végétal naît une teinture d'une luminosité naturelle, caractéristique de la coloration végétale. Les cheveux restent sains, brillants, élastiques et soyeux. En mélangeant plusieurs teintes entre elles, activité à laquelle Cécile s'adonne volontiers, il est possible d'obtenir une quantité incroyable de nuances. Le résultat est visible plus longtemps, ce qui évite l'effet "racine" qui oblige à des retouches fréquentes. Plus d'infos sur : L'Atelier des Elfes

Aller plus loin

  • Le décryptage des colorations végétales, par Valérie Marcadet, responsable Recherche & Développement pour Léa Nature, cliquez ici
Ombeline HOOR

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire