ASEF

La cigarette électronique s'avère toxique

Publié le 3 décembre 2014
Jennifer Maherou est la chargée de documentation scientifique de l’Association Santé Environnement France (ASEF), qui réunit plus de 2 500 médecins en France. L'association travaille sur divers sujets tels que la qualité de l’air, l’environnement de l’enfant, la biodiversité ou encore l’alimentation.
Si vous n’avez jamais fumé, nous vous déconseillons fortement de vous mettre aux e-cigarettes, même si c’est à la mode
Si vous n’avez jamais fumé, nous vous déconseillons fortement de vous mettre aux e-cigarettes, même si c’est à la mode
© flickr

Cette semaine, dans l’actu santé-environnement, la cigarette électronique est sous les feux des projecteurs : sa toxicité se précise.

Devenu un objet très tendance, la cigarette électronique (ou la e-cigarette) vise à aider les fumeurs à arrêter ou du moins à réduire leur consommation. Mais cette nouveauté pose toutefois quelques interrogations, tout d’abord sur son efficacité, mais aussi sur son innocuité.

Pour ce qui est de l’efficacité, des études sont actuellement en cours et avec le recul, nous saurons peut-être si la e-cigarette remplit bien ses fonctions.

En ce qui concerne son innocuité, c’est loin d’être gagné, d’une part parce qu’elle contient des quantités non négligeables de nicotine pouvant induire une dépendance, et d’autre part parce que sa composition laisse à désirer. En effet, même si la e-cigarette est moins toxique que la cigarette conventionnelle, elle ne serait pas tout à fait inoffensive d’après un rapport de l'Institut national de la santé publique japonais qui vient d’être remis au Ministère de la Santé cette semaine. 

Au moins quatre substances toxiques dans la vapeur de cigarette électronique

Selon cette synthèse d'études, les vapeurs de e-cigarettes contiendraient au moins quatre substances toxiques, dont le formaldéhyde, irritant pour les voies respiratoires et classé "cancérigène certain pour l’Homme" par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). De l'acroléine, molécule très toxique irritant pour la peau et les muqueuses, du glyoxal, irritant pour la peau et les yeux, ou encore du l’acétaldéhyde, classé "peut-être cancérogène pour l’Homme" par l’OMS ont également été détectés dans ces cigarettes. Les concentrations étaient parfois supérieures à celles retrouvées dans les "vraies" cigarettes, même si elles variaient très fortement d'un e-liquide à l'autre, et d'un dispositif électronique à l'autre.

D’autres travaux devront déterminer la toxicité exacte et surtout l’efficacité de ces objets tendance, afin de savoir si elles valent vraiment la peine d’être essayées…

Si vous n’avez jamais fumé, nous vous déconseillons fortement de vous mettre aux e-cigarettes, même si c’est à la mode. Si vous êtes tentés d’y avoir recours pour arrêter de fumer, demandez l’avis de votre médecin afin de trouver la meilleure méthode pour y parvenir.

Retrouvez dans le détail, toutes les informations sur ces actualités sur le site de l’Association Santé Environnement France : www.asef-asso.fr

 

Articles du dossier La Chronique de l'ASEF
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte