Chronique

L'autohypnose pour se régénérer : chronique d'un thérapeute

Publié le 4 avril 2019
Pendant plus de 30 ans Jean-Louis Abrassard a consacré son énergie à organiser, à enseigner et à faire évoluer la formation à la Relation d’Aide par le Toucher, une approche psycho-corporelle qu'il a créée en 1983 pour associer le toucher et la parole dans une démarche globale d’aide. Il est l'auteur de "Pratiquer l'autohypnose" paru aux éditions Guy Trédaniel.
Notre subconscient influence 80 % de nos pensées et de nos comportements. Il est donc important de mobiliser ses capacités pour être en accord avec soi-même.
Notre subconscient influence 80 % de nos pensées et de nos comportements. Il est donc important de mobiliser ses capacités pour être en accord avec soi-même.
© Ben White/Unsplash.com

Nous avons tous des capacités d'autoguérison. Et si vous faisiez alliance avec votre subconscient pour réveiller vos ressources cachées ?

Cet article a été publié dans le magazine FemininBio #21 février-mars 2019

>> Pour retrouver la liste des points de vente, c'est ici

L’origine du mot "hypnose", du grec "hypnos", dieu du sommeil, a longtemps fait croire que l’état hypnotique s'apparentait à une inconscience. C’est tout le contraire : l’encéphalogramme d’une personne sous hypnose ne montre pas d’ondes delta, propres au sommeil, mais des ondes thêta, caractéristiques de la méditation. L’IRM confirme un état modifié de conscience avec une déconnexion du contrôle de la pensée et une activation des zones en jeu dans l’imagination.

>> A lire sur FemininBio J'ai lu "Je m'initie à l'autohypnose", pour une guérison autonome

Une séance d’hypnose se déroule en deux phases : l’induction de l’état hypnotique et la mobilisation du subconscient.

Dans la première vous créez, en vous guidant vous-même et en toute sécurité, une suspension de la pensée, un état de conscience augmentée qui va vous donner accès à votre subconscient et à des ressources intérieures insoupçonnées. Les techniques sont variées, elles font appel à la respiration, aux sensations corporelles, à la fixation du regard, au décompte des nombres ou encore à l’imagination. Cet état hypnotique est déjà bienfaisant et guérisseur en lui-même. C’est une vraie pause de vie, le corps et l’esprit s’y régénèrent.

>> A lire sur FemininBio la sélection livres "Autohypnose : on s'y met ?"

Notre subconscient, siège de nos motivations, de notre imagination, de nos désirs et de nos habitudes, influence selon les chercheurs 80 % de nos pensées et de nos comportements. Il nous ouvre la porte d’une perception élargie de nous-mêmes et de la vie. Dans la seconde phase d’une séance vous pouvez engager avec votre subconscient de multiples processus : générer de la confiance, transformer une habitude, améliorer votre mémoire, réguler un désir ou une émotion, obtenir des réponses intuitives ou faciliter une guérison physique.

>> A lire sur FemininBio Hypnose et grossesse : soulager les douleurs et accoucher sans péridurale

Tel est le but de l’autohypnose, mobiliser les capacités de votre subconscient dans la recherche et l’obtention de ce qui est bon et bien pour vous. Votre subconscient devient de plus en plus votre allié, un ami sur lequel vous pouvez compter. N’est-ce pas ce que nous recherchons tous au fond, nous mettre en accord avec nous-mêmes, avec toutes les forces et les désirs qui nous animent pour notre épanouissement et notre accomplissement ?

Jean-Louis Abrassart est l'auteur de "Pratiquez l’autohypnose", paru aux éditions Guy Trédaniel. Retrouvez-le sur son site : jeanlouis-abrassart.fr

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du dossier L'hypnose
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte