Médecine alternative

"La dépendance qu’il entraîne est moindre que certains médicaments", rencontre avec un expert du cannabis médical

Publié le 7 août 2020 - Mis à jour le 11 août 2020
"Pendant nos réunions de travail, j’ai pris conscience de la nécessité d’informer et d’éduquer les malades et leurs proches"
"Pendant nos réunions de travail, j’ai pris conscience de la nécessité d’informer et d’éduquer les malades et leurs proches"
© Robert Nelson / unsplash

Cela fait des années que l’on parle du cannabis médical. Plus de 40 pays dans le monde l’ont déjà autorisé pour certains malades qui souffrent et qui ne sont pas soulagés par les médicaments. La France vient de l’autoriser à son tour dans le cadre d’une expérimentation qui démarrera en janvier 2021 et qui concernera 3000 patients. Entretien avec le Dr Pascal Douek, expert du cannabis médical.

Médecin, nutritionniste et médecin du sport, Pascal Douek est atteint en 2012 d’une sclérose en plaques. En 2017, il s’engage comme médecin bénévole auprès de plusieurs associations de patients, auprès desquelles il effectue différentes missions. En 2018, il est approché par l’Agence nationale de sécurité du médicament pour intégrer, en tant que représentant de patients, le comité scientifique spécialisé sur le cannabis thérapeutique.

FemininBio : Qu'est-ce que le cannabis médical ? Quels composants garde t-il ou pas du cannabis que nous connaissons ?

Pascal Douek : Le cannabis médical se définit par l’utilisation de variétés spécifiques de cannabis qui ont été cultivées, récoltées et transformées selon des processus extrêmement stricts, dans l’objectif de soulager certains symptômes de maladies sévères. Les variétés de la plante cannabis sont sélectionnées pour leur composition et leur teneur en actifs. Les plus connus sont le THC (effet psychoactif, planant) et le CBD (cannabidiol). Selon la concentration de ces actifs, les effets du cannabis seront différents et pourront traiter des symptômes différents. Mais ces 2 actifs ne sont pas les seuls à posséder un effet thérapeutique. Le cannabis contient plus de 500 actifs (cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes) et c’est l’administration de l’ensemble de ces actifs qui explique les nombreux effets bénéfiques observés.

Quelles sont les maladies que peut soigner le cannabis médical et comment l'expliquer ? Sous quelle forme s'utilise t-il ?

Le cannabis a été étudié dans le soulagement des symptômes de nombreuses maladies. Son efficacité a principalement été observée dans les douleurs neuropathiques, certaines formes sévères d’épilepsies, la spasticité douloureuse de la sclérose en plaques, les nausées, vomissements et pertes d’appétit dans la prise en charge des cancers ainsi que les soins palliatifs. Ce sont les 5 indications qui ont été retenues pour l’expérimentation française qui permettra à 3000 patients de recevoir leur traitement à partir de janvier 2021. Le cannabis médical ne sera pas utilisé sous forme fumée mais en vaporisation (formes séchées), en huile et en gélules.

>> A lire sur FemininBio La pionnière du cannabis Michka revient sur les bienfaits du chanvre sur la santé

N'y a t-il pas de risque d'addiction ?

Comme tout stupéfiant, le cannabis est addictif. Mais il faut savoir que la dépendance physique et psychologique qu’il entraine est moindre que certains médicaments comme les antalgiques opioïdes et les benzodiazépines.

Y a t-il des effets secondaires ? Quelles sont les précautions et recommandations pour un traitement au cannabis ?

Les effets secondaires sont nombreux (somnolence, vertiges, bouche sèche, anxiété, …) et principalement liés au THC. Ils sont légers à modérés. Il faut les mettre en balance avec les symptômes sévères que présentent les malades auxquels le cannabis est administré. Les contre-indications sont la grossesse et l’allaitement car le THC peut avoir des effets négatifs sur le développement cérébral du fœtus et du nourrisson. Les principales précautions d’emploi sont la conduite automobile, la consommation d’alcool et de certains médicaments.

>> A lire sur FemininBio Chanvre, CBD, cannabis : quelle différence pour quels bienfaits ?

Pourquoi écrire un livre sur le cannabis médical ? Quels sont vos engagements concernant ce traitement et comment sont-ils nés ?

En tant que malade et représentant de patients, j’ai été approché en 2018 pour rejoindre le comité scientifique Cannabis Médical pour répondre sur la pertinence à autoriser le cannabis médical. Pendant nos réunions de travail, j’ai pris conscience de la nécessité d’informer et d’éduquer les malades et leurs proches ainsi que les professionnels de santé sur le cannabis médical et son expérimentation. Ce livre a pour ambition de faire le point sur l’état des connaissances le cannabis médical.

La légalisation du cannabis médical en France est un sujet récurrent depuis des décennies mais finalement ne voit jamais le jour. Quelles sont les réticences/obstacles pour sa légalisation et pensez-vous que ce projet sera mené à terme ?

La France est l’un des derniers pays d’Europe à avoir autorisé le cannabis à usage médical. Sa politique répressive est parmi les plus fortes et il a longtemps existé chez les politiques une confusion entre le cannabis médical et le récréatif avec la crainte que l’autorisation du cannabis médical soit un pas vers la légalisation et la dépénalisation du cannabis récréatif. Mais en octobre 2019 les députés ont voté à l’unanimité l’autorisation de cannabis médical.

Notre expert

Pascal Douek est l'auteur de l'ouvrage Le cannabis médical, une nouvelle chance ? qui va paraître aux Editions Solar. Il est également l’auteur d’ouvrages de santé, dont le Grand Livre des secrets de la longévité aux Editions Leduc.s et les Nouvelles Clés de la longévité aux Editions Leducs.

 

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du dossier Chanvre, CBD, cannabis... Les secrets d'une plante controversée
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte