Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Rencontre avec Coline Serreau


le 16 décembre 2009
On connaît Coline Serreau pour son film Trois hommes et un couffin, on oublie qu’elle ne réalise pas seulement des comédies. Son film « La Belle verte » n’avait pas connu en 1996, lors de sa sortie, le succès qu’il mérite. Peut-être la réalisatrice était-elle à l’époque trop en avance sur son temps... Rencontre avec une réalisatrice engagée et convaincue.

Partenaire

Loin de se laisser décourager par l’échec relatif de son premier opus vert, Coline Serreau était plus motivée que jamais de donner de nouveau le rôle principal d’un de ses films à notre planète Terre. Le pari est relevé puisqu’arrivera au printemps 2010 son nouveau film « Solutions locales pour un désordre global ».

Les réalités arides du monde globalisé dans lequel nous vivons aujourd'hui ont amené Coline à s’interroger sur la meilleure façon de faire passer les messages alternatifs que proposent notamment des associations comme Colibri et des personnalités comme Pierre Rabhi.

Tour du monde caméra à l’épaule, elle constate au fil des rencontres qu’aux quatre coins du globe, tout le monde s’accorde sur les constats du dérèglement écologique actuel et sur la nécessité de s’accorder sur les solutions à apporter pour protéger la planète… et nous-mêmes. Message optimiste sur les solutions alternatives pour fonder une nouvelle société, au cœur de laquelle se place l’économie humaine, le nouveau film de Coline Serreau arrivera au printemps comme une bouffée d’air frais pour nous revigorer après l’hiver !

 

Claire Sejournet et Matthias Lebrun

 

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire