Danse alternative

Qu'est-ce que le Dance Lab, la danse spirituelle qui relie notre corps au monde

Publié le 13 juin 2019
Danseuse, chorégraphe, performeuse, conteuse, auteure de poèmes et de récits….Alexia est une artiste inclassable, aux nombreuses facettes. Passionnée, elle aime partager son approche de danses extra-européennes ( Tunisie, Egypte, Afghanistan) auprès d’un public de tous âges, dans des ateliers pleins de vie et de joie. Elle enseigne la danse depuis 20 ans.
Le Dance Lab s'inspire de différentes cultures : Egypte, Tunisie, Albanie, et s'accompagne d'instruments à percussion comme la darbouka.
Le Dance Lab s'inspire de différentes cultures : Egypte, Tunisie, Albanie, et s'accompagne d'instruments à percussion comme la darbouka.
© Behlole Mushtaq/ClassyProd

Danseuse et chorégraphe, Alexia témoigne de sa passion pour le Dance Lab et raconte son expérience dans l'univers d'une pratique spirituelle et bienveillante. Découverte d'une danse alternative inspirée du monde oriental.

Le Dance Lab est un espace privilégié où je transmets ce lien de la douceur en soi à la liberté corporelle. Je sais à quel point ce lien est occulté, pour l’avoir négligé moi même trop longtemps. En Occident, beaucoup valorisent à travers la danse la souffrance et la compétition, même hors contexte professionnel.

Ce stéréotype est ancré dans l’inconscient collectif ; j’ai rencontré en vingt ans d’enseignement tellement de femmes (mes ateliers sont ouverts à tous mais leur public a été surtout féminin) qui viennent à un cours sans s’autoriser à danser, et revivent des situations proches de l’univers scolaire, s’infligeant désir de réussite et dévalorisation. Ce qui me fait danser aujourd’hui, c’est l’amour, l’émerveillement, l’abandon, et la certitude que le cadeau de danser est destiné à tous.

Une pratique qui favorise l'écoute du corps 

Le Dance Lab commence par un échauffement au sol ou debout. On explore les appuis, les zones de contact du corps à son environnement immédiat, les sensations respiratoires. C’est un temps à la fois relaxant et vigilant, nécessaire pour s’éloigner du rythme quotidien, au travail, en famille. On entre en
bienveillance active : à travers l’écoute sensorielle du corps, on ressent la façon dont il est au monde dans l’instant.

>> A lire sur FemininBio Danse alternative : quelle pratique est faite pour moi ?

J’installe le travail sur la posture progressivement, dans le respect. L’esprit de la méthode Feldenkrais, que j’ai découverte auprès de la danseuse Elinoar Zakai Werbner, inspire cette entrée en danse. L’atelier se poursuit avec un cercle gestuel dynamique, au son de percussions d’Egypte et du Soudan.

Une danse aux inspirations plurielles

Formée à une relecture contemporaine des danses arabes et berbères auprès de la danseuse Saadia Souyah, j’ai réuni dans mes créations des répertoires et des artistes très différents : Egypte, Tunisie, Afghanistan, Pakistan, Albanie... Ma recherche aborde aussi les danses de spiritualité comme celle des derviches tourneurs.

Le Dance Lab est une mosaïque : mes propositions issues de danses traditionnelles invitent à explorer la façon dont le corps les reçoit, les vit. La verticalité se retrouve, par exemple, dans de nombreuses danses sur tous les continents. Je l’utilise pour harmoniser l’énergie individuelle au sein d’un groupe. Explorer des danses collectives ( Maroc, Algérie, Afghanistan) permet au groupe de chercher une même pulsation, dans le rebond imprimé par les frappes de pied au sol. En solo, le Fezzani, danse populaire de Tunisie, connecte les frappes de pied au twist du bassin, dans un ancrage en résonance avec tout le corps.

Explorer une danse mosaïque

Tout au long de l’atelier j’intègre des objets, supports qui facilitent l’expression de soi dans l’improvisation et le non jugement. Nous dansons avec du tissu, voile de soie dont la légèreté capte l’air ou coton qui enveloppe la démarche. Cela ouvre la conscience du rapport corps/espace. Corps et tissus brodent une
danse-calligraphie, élément clé de mes créations, comme WISSAL, Danse et Arts Visuels.

>> A lire sur FemininBio Eliminer le stress grâce à la technique du Nia, la danse qui libère l'âme

Au son de darboukas (percussions Egyptiennes et Turques) nous pratiquons aussi la percussion intuitive, un moment où quel que soit sa pratique de l’instrument, chacun.e peut accompagner la danse du groupe. Nous associons la danse au dessin instantané, grâce à du kraft à même le sol : moment privilégié où l’émotion se révèle à la fois dans le corps et le trait. Le Dance Lab est un moment unique de danse où les outils gestuels, rythmiques, plastiques se rencontrent dans la libre expression de soi.

Plus d'infos

Réservez votre billet pour le spectacle Wissal sur Place Minute.
> Retrouvez les cours de Dance Lab les jeudis et samedis de 19h15 à 20h30 au gymnase Micheline Ostermeyer, 22 ter rue Pajol 75018 Paris (métro : Marx Dormoy ligne 12)
Pour réserver un atelier en ligne, c'est par ici : HelloAsso
> Plus d'informations sur la compagnie Dayma sur Dayma Danses 
> Plus d'informations sur le parcours d'Alexia sur Alexia Danse 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier ou pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio près de chez vous !

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte