Epidémie

Nos 10 films et séries 100% #Girlpower à voir pendant la quarantaine

Publié le 19 mars 2020 - Mis à jour le 31 mars 2020
1/10

1 "Les demoiselles du téléphone", série netflix

Il s'agit de la première série originale Netflix qui est produite en Espagne. L'intrigue mêle l'histoire de ces quatre femmes, qui se battent, chacune à leur manière pour le droit des femmes et pour leur indépendance.

Cette série dramatique sociale aborde le quotidien et les horizons divergents de quatre jeunes femmes, qui sont cantonnées à trois rôles : épouse, ménagère et mère. En 1928 à Madrid, elles s'installent dans la capitale espagnole pour travailler en tant que standardistes pour la Compagnie Nationale du Téléphone. Malgré leurs quêtes de liberté elles sont toujours liées à leur famille, leur couple ou leurs souvenirs.

2 "The Bold Type", série

Cette série est inspirée de la vie de Joanna Coles, ex-rédactrice en chef de Cosmopolitan.

Découvrez les péripéties personnelles et professionnelles de Jane, Kat, et Sutton, trois amies new-yorkaises qui réalisent leur rêve en travaillant pour Scarlet, un magazine féminin à succès. Mais alors qu'elles tentent de trouver leur place au sein de cet univers glamour et sans pitié, elles vont aussi devoir s'accomplir en tant que jeunes femmes, entre histoires d'amour, trahisons, et dictat des réseaux sociaux.

© Disney

3 "Queen of Katwé", film

Un film biographique Disney 100% Girl Power avec la talentueuse Madina Nalwanga dans le rôle de Phiona Mutesi.

A Kampala, en Ouganda, la vie est une lutte constante. Phiona, une jeune fille vivant en plein milieu des bidonvilles avec sa famille, fait la rencontre de Robert Katende, un joueur de football devenu missionnaire qui enseigne aux enfants les échecs. Captivée, Phiona montre rapidement son potentiel dans ce jeu de stratégie et de réflexion et gravit rapidement les échelons dans les tournois, sous le regard inquiet de sa mère. Lui prouvant jour après jour de sa détermination, Phiona finira par convaincre sa mère de l'encourager, et l’aider à réaliser son potentiel extraordinaire, échapper à une vie de pauvreté et sauver sa famille.

© Netflix

4 "Self Made : D'après la vie de Madam C.J Walker", série

Une série biographique sur une femme dont vous n'avez peut-être jamais entendu parler, mais qui a révolutionné la vie des femmes noires du début du XXe siècle.

A la fin du XIXe siècle, Sarah, Breedlove (son nom de jeune fille), une blanchisseuse de Saint-Louis, développe son propre produit miracle destiné à la chevelure des femmes noires. Entre difficultés à trouver des investisseurs, contrôler la rivalité, avoir une vie privée (elle a monté son entreprise avec son mari, C.J Walker), cette série retrace l'incroyable destin d'une afro-Américaine ayant bâti seule un empire de produits capillaires, devenant la première femme millionnaire autodidacte des Etats-Unis.

5 "Coco avant chanel", film

Un film porté par l'interprétation d'Audrey Tautou et de Benoît Poelvoorde.

Au départ c'est une petite fille du centre de la France, placée dans un orphelinat avec sa soeur, qui attend en vain tous les dimanches que son père vienne les chercher. Quinze ans après, la jeune Coco Chanel travaille comme une couturière le jour et meneuse de cabaret la nuit. Elle rencontre alors un héritier fortuné qui fait d'elle sa maîtresse et sa styliste. Coco ne supporte plus les chapeaux à fleurs, les corsets serrés et des cordons qui définissent la mode féminine. Elle utilise alors les vêtements de son amant pour lancer une ligne de vêtements élégants ; ce qui la propulse au sommet de la haute couture parisienne.

6 "Sharp object", série

Adaptée du roman "Sur ma peau" de Gillian Flynn .

La mini-série raconte l'histoire de Camille Preaker, une reporter tout juste sorti d'un séjour à l'hôpital psychiatrique qui retourne dans sa ville natale afin de couvrir le meurtre de deux jeunes adolescentes. Alors qu'elle tente d'élucider le mystère autour de leur mort, Camille va peu à peu s'identifier aux victimes. Elle est hébergée dans la maison de son enfance sous l'œil critique de sa mère, la mondaine Adora. Camille va devoir affronter ses vieux démons.

7 "Les femmes de l'ombre", film

Avec Sophie Marceau, Marie Gillain et Maya Sansa.

Engagée dans la Résistance française, Louise s'enfuit à Londres après l'assassinat de son mari. Elle est recrutée par le SOE, un service secret de renseignement et de sabotage piloté par Churchill. On lui confie ensuite sa première mission : l'exfiltration d'un agent britannique tombé aux mains des Allemands alors qu'il préparait le débarquement sur les plages normandes. L'homme n'a pas encore parlé mais le temps presse. Louise doit d'abord constituer un commando de femmes spécialement choisies pour les besoins de l'opération. Cinq femmes sont choisies, loin d'être des héroïnes, mais qui vont le devenir.

8 "Orange is The New Black", série

La série créée par Jenji Kohan s’attarde sur des thématiques profondément féministes : body-positivisme, représentation de la sexualité féminine, définition du consentement…

Piper est incarcérée à Litchfield pour quinze mois car elle a transporté une valise d'argent pour son amante, Alex Vause. Elle tente de se faire à la vie en prison, entre le clanisme, les réseaux et les fortes personnalités des autres détenues. Entre les murs de la prison pour femmes de Litchfield, la vie n’est pas rose tous les jours. Rattrapées par le passé, des détenues venues d’horizons divers cohabitent dans cette société en vase clos. Si coups bas et tensions sont monnaie courante, l’amour, la solidarité mais surtout l’humour subsiste dans le quotidien des inoubliables prisonnières.

9 "Le diable s'habille en Prada", film

C'est l'adaptation du roman éponyme de Lauren Weisberger, publié en 2003. Le film met en scène Meryl Streep dans le rôle de Miranda Priestly, une rédactrice en chef caractérielle et influente, et Anne Hathaway dans le rôle de Andrea Sachs, une jeune diC'est l'adaptation du roman éponyme de Lauren Weisberger, publié en 2003. L'inspiration principale du personnage de Miranda est la rédactrice en chef mondialement connue de Vogue, Anna Wintour.

Meryl Streep joue le rôle de Miranda Priestly, une rédactrice en chef caractérielle et influente, et Anne Hathaway, le rôle de Andrea Sachs une jeune diplômée qui arrive à New York et qui devient assistante de Miranda. Andy prévoit de rester un an sous le traitement humiliant et les demandes successives de Miranda avec l'espoir de, par la suite, trouver un travail de journaliste ou d'écrivaine quelque part ailleurs. Mais vont s'enchaîner déboirs amoureux et polémiques au sein de la mode.plômée qui arrive à New York et qui devient assistante de Miranda. Andy prévoit de rester un an sous le traitement humiliant et les demandes successives de Miranda avec l'espoir de, par la suite, trouver un travail de journaliste ou d'écrivaine quelque part ailleurs. Mais vont s'enchaîner déboirs amoureux et polémiques au sein de la mode.

10 "Big little lies", série

Un casting ultra féminin avec Reese Witherspoon, Nicole Kidman et Shailene Woodley.

Trois femmes, trois mères, à la vie apparemment parfaite se lient d'amitié par l'intermédiaire de leurs enfants, elles ne se doutent pas qu'elles vont se retrouver, des mois plus tard, au centre d'un tragique accident, survenu à la fête de l'école. Elles sont dorénavant mêlées à une histoire de meurtre s'étant produit lors d'une soirée parents élèves dans une école. Secrets, rumeurs et mensonges ne faisant pas bon ménage, tout l'univers de la petite ville de Monterey va être violemment secoué.

Les jours se suivent pendant cette quarantaine du Covid-19, alors autant ne pas céder à l'ennui ! Toute la team Femininbio se mobilise pour vous, et vous propose ses films et séries préférés du moment, où les rôles de femmes sont à l'honneur. Entre classiques et nouveautés, il y en a pour tous les goûts.

Si ces films et séries n'ont pas tous validés le test de Bechdel (le fameux test qui met en évidence l'éventuelle sur-représentation des protagonistes masculin), ils ont tous le mérite de valoriser la place de la femme dans la société, et de montrer pour quels droits ces dernières se battent et prennent position sur les questions de représentation du genre.

1. "Les demoiselles du téléphone", série

Il s'agit de la première série originale Netflix qui est produite en Espagne. L'intrigue mêle l'histoire de ces quatre femmes, qui se battent, chacune à leur manière pour le droit des femmes et pour leur indépendance.

Cette série dramatique sociale aborde le quotidien et les horizons divergents de quatre jeunes femmes, qui sont cantonnées à trois rôles : épouse, ménagère et mère. En 1928 à Madrid, elles s'installent dans la capitale espagnole pour travailler en tant que standardistes pour la Compagnie Nationale du Téléphone. Malgré leurs quêtes de liberté elles sont toujours liées à leur famille, leur couple ou leurs souvenirs.
 

2. "The Bold Type", série

Cette série est inspirée de la vie de Joanna Coles, ex-rédactrice en chef de Cosmopolitan.

Découvrez les péripéties personnelles et professionnelles de Jane, Kat, et Sutton, trois amies new-yorkaises qui réalisent leur rêve en travaillant pour Scarlet, un magazine féminin à succès. Mais alors qu'elles tentent de trouver leur place au sein de cet univers glamour et sans pitié, elles vont aussi devoir s'accomplir en tant que jeunes femmes, entre histoires d'amour, trahisons, et dictat des réseaux sociaux.

3. "Queen of Katwé", film

Un film biographique Disney 100% Girl Power avec la talentueuse Madina Nalwanga dans le rôle de Phiona Mutesi.

A Kampala, en Ouganda, la vie est une lutte constante. Phiona, une jeune fille vivant en plein milieu des bidonvilles avec sa famille, fait la rencontre de Robert Katende, un joueur de football devenu missionnaire qui enseigne aux enfants les échecs. Captivée, Phiona montre rapidement son potentiel dans ce jeu de stratégie et de réflexion et gravit rapidement les échelons dans les tournois, sous le regard inquiet de sa mère. Lui prouvant jour après jour de sa détermination, Phiona finira par convaincre sa mère de l'encourager, et l’aider à réaliser son potentiel extraordinaire, échapper à une vie de pauvreté et sauver sa famille.

4. "Self Made : D'après la vie de Madam C.J Walker", série

Une série biographique sur une femme dont vous n'avez peut-être jamais entendu parler, mais qui a révolutionné la vie des femmes noires du début du XXe siècle.

A la fin du XIXe siècle, Sarah, Breedlove (son nom de jeune fille), une blanchisseuse de Saint-Louis, développe son propre produit miracle destiné à la chevelure des femmes noires. Entre difficultés à trouver des investisseurs, contrôler la rivalité, avoir une vie privée (elle a monté son entreprise avec son mari, C.J Walker), cette série retrace l'incroyable destin d'une afro-Américaine ayant bâti seule un empire de produits capillaires, devenant la première femme millionnaire autodidacte des Etats-Unis.

5. "Coco avant chanel", film

Un film porté par l'interprétation d'Audrey Tautou et de Benoît Poelvoorde.

Au départ c'est une petite fille du centre de la France, placée dans un orphelinat avec sa soeur, qui attend en vain tous les dimanches que son père vienne les chercher. Quinze ans après, la jeune Coco Chanel travaille comme une couturière le jour et meneuse de cabaret la nuit. Elle rencontre alors un héritier fortuné qui fait d'elle sa maîtresse et sa styliste. Coco ne supporte plus les chapeaux à fleurs, les corsets serrés et des cordons qui définissent la mode féminine. Elle utilise alors les vêtements de son amant pour lancer une ligne de vêtements élégants ; ce qui la propulse au sommet de la haute couture parisienne.

6. "Sharp object", série

Adaptée du roman "Sur ma peau" de Gillian Flynn .

La mini-série raconte l'histoire de Camille Preaker, une reporter tout juste sorti d'un séjour à l'hôpital psychiatrique qui retourne dans sa ville natale afin de couvrir le meurtre de deux jeunes adolescentes. Alors qu'elle tente d'élucider le mystère autour de leur mort, Camille va peu à peu s'identifier aux victimes. Elle est hébergée dans la maison de son enfance sous l'œil critique de sa mère, la mondaine Adora. Camille va devoir affronter ses vieux démons.
 

7. "Les femmes de l'ombre", film 

Avec Sophie Marceau, Marie Gillain et Maya Sansa.

Engagée dans la Résistance française, Louise s'enfuit à Londres après l'assassinat de son mari. Elle est recrutée par le SOE, un service secret de renseignement et de sabotage piloté par Churchill. On lui confie ensuite sa première mission : l'exfiltration d'un agent britannique tombé aux mains des Allemands alors qu'il préparait le débarquement sur les plages normandes. L'homme n'a pas encore parlé mais le temps presse. Louise doit d'abord constituer un commando de femmes spécialement choisies pour les besoins de l'opération. Cinq femmes sont choisies, loin d'être des héroïnes, mais qui vont le devenir.
 

8. "Orange is The New Black", série

La série créée par Jenji Kohan s’attarde sur des thématiques profondément féministes : body-positivisme, représentation de la sexualité féminine, définition du consentement…

Piper est incarcérée à Litchfield pour quinze mois car elle a transporté une valise d'argent pour son amante, Alex Vause. Elle tente de se faire à la vie en prison, entre le clanisme, les réseaux et les fortes personnalités des autres détenues. Entre les murs de la prison pour femmes de Litchfield, la vie n’est pas rose tous les jours. Rattrapées par le passé, des détenues venues d’horizons divers cohabitent dans cette société en vase clos. Si coups bas et tensions sont monnaie courante, l’amour, la solidarité mais surtout l’humour subsiste dans le quotidien des inoubliables prisonnières.
 

9. "Le diable s'habille en Prada", film

C'est l'adaptation du roman éponyme de Lauren Weisberger, publié en 2003. L'inspiration principale du personnage de Miranda est la rédactrice en chef mondialement connue de Vogue, Anna Wintour.

Meryl Streep joue le rôle de Miranda Priestly, une rédactrice en chef caractérielle et influente, et Anne Hathaway, le rôle de Andrea Sachs une jeune diplômée qui arrive à New York et qui devient assistante de Miranda. Andy prévoit de rester un an sous le traitement humiliant et les demandes successives de Miranda avec l'espoir de, par la suite, trouver un travail de journaliste ou d'écrivaine quelque part ailleurs. Mais vont s'enchaîner déboirs amoureux et polémiques au sein de la mode.
 

10. "Big little lies", série

Un casting ultra féminin avec Reese Witherspoon, Nicole Kidman et Shailene Woodley.

Trois femmes, trois mères, à la vie apparemment parfaite se lient d'amitié par l'intermédiaire de leurs enfants, elles ne se doutent pas qu'elles vont se retrouver, des mois plus tard, au centre d'un tragique accident, survenu à la fête de l'école. Elles sont dorénavant mêlées à une histoire de meurtre s'étant produit lors d'une soirée parents élèves dans une école. Secrets, rumeurs et mensonges ne faisant pas bon ménage, tout l'univers de la petite ville de Monterey va être violemment secoué. 
 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier ou pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du dossier DOSSIER COMPLET : Coronavirus et confinement
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par EvaWizz le 19 mars 2020 à 14h32
Féministe cette sélection ? Ben mince alors !

Wow. Que des films présentant des femmes blanches Nord Américaines ou Européennes évoluant dans des contextes bien stéréotypés. Votre sélection est affligeante et tellement "narrow minded". C'est ça votre vision de la femme et du féminisme ? Vous auriez pu à minima ajouter des merveilles comme "Queen of Katwe" de Mira Nair, "Joy" sur cette entrepreneuse géniale, ou "The interpreter" ou encore "The Post" avec des personnages de femmes fortes dans des lieux de pouvoir. Ou des biopic comme "Frida" ou "Out of Africa", "The Hours" sur le processus créatif, bref des choses qui nous inspirent plutôt que ces séries complètement formatées, au demeurant très bien faites mais bon.

Par Audrey ETNER le 21 mars 2020 à 15h15
MERCI ! On complète la liste !

Chère Eva, vous avez complètement raison, et nous vous remercions vivement de vos suggestions pour compléter cette sélection. Personnellement je n'ai pas tout vu dans les films que vous citez, et j'aimerais beaucoup pouvoir transmettre aux lectrices ce que vous en avez pensé. Auriez-vous la gentillesse de m'envoyer un mail à redaction@femininbio.com pour que nous puissions échanger à ce sujet ? Merci !! Prenez soin de vous. Audrey, directrice de la rédaction

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !
A lire aussi