Santé

La Commission européenne met en garde l'Europe sur la qualité de l'air

Publié le 16 février 2017
A Paris, la qualité de l'air est mauvaise
A Paris, la qualité de l'air est mauvaise
© Pixabay

La France, l'Espagne, l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Italie sont rappelés à l'ordre par Bruxelles à cause de la pollution produite par la circulation routière.

Ce mercredi 15 février 2017, la Commission européenne a menacé ouvertement l'Italie, l'Espagne, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne de recourir à des sanctions pénales si ces derniers ne mettent en oeuvre immédiatement des mesures pour protéger la qualité de l'air. "Si les Etats membres n'agissent pas dans un délia de deux mois, la Commission pourrait décider de saisir la Cour de justice de l'Union européenne".  La pollution atmosphérique est un danger majeur qui affecte dangereusement l'équilibre environnemental et la santé publique. 

La pollution est liée principalement à la circulation routière et à l'émanation de particules fines. En France, on estime que près de 48 000 décès par an résulteraient de la pollution atmosphérique. Un chiffre qui s'élève à 400 000 décès dans toute l'Union européenne. Les maladies respiratoires et cardiovasculaires sont en constante hausse, alerte la Commission européenne : "En 2013, la persistance de niveaux élevés de dioxyde d'azote (NO2) a entraîné la mort prématurée de près de 70 000 Européens, soit presque trois fois le nombre de décès par accident de la route au cours de la même année". 

La Commission européenne intensifie ses contrôles 

Bruxelles tape du point sur la table face à des pays qui ne respectent pas les quotas et les règles en vigueur pour assurer la qualité de l'air. Elle dresse ainsi un rapport sur ces 5 pays qui "n'ont pas remédié aux infractions répétées aux limites en matière de pollution atmosphérique fixées par le dioxyde d'azote". 

L'Allemagne comptabilise le plus grand nombre de zones où la qualité de l'air est particulièrement mauvaise à savoir 28 zones (dont Berlin, Munich, Hambourg et Cologne). Elle est suivie de la France avec 19 zones de qualité l'air avec des valeurs de NO2 supérieures à la moyenne dont Paris, Marseille et Lyon. Le Royaume-Uni enregistre 16 zones de qualité de l'air à améliorer comme Londres, Birmingham, Leeds et Glasgow. L'Italie compte 12 zones de l'air avec des valeurs en NO2 trop élevées comme à Rome, Milan et Turin. Enfin, l'Espagne est pointée du doigt pour 3 zones de qualité de l'air supérieures au taux de NO2 en vigueur : Madrid et deux zones de la province de Barcelone. Si ces 5 pays sont sous la vigilance de la Commission européenne, cette dernière lance un message à l'attention de tous les pays européens : "Dans 23 des 28 Etats membres, les normes de qualité de l'air continuent d'être dépassées - au total, dans plus de 130 villes réparties dans toute l'Europe". 

Les moyens envisageables pour réduire les émissions polluantes sont de réduire le volume global de trafic avec une baisse de l'utilisation de carbone, d'envisager une transition vers des voitures électriques pour abaisser de manière radicale les émissions produites par les véhicules à moteur diesel

Articles du même dossier
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte