BPA

Le Bisphénol A : créateur de cancers du sein

Publié le 11 mai 2012 - Mis à jour le 5 mai 2014
© Fotolia

Une étude américaine publiée cette semaine fait le lien entre exposition au bisphénol A durant la grossesse et cancer du sein. L'Association Santé Environnement France, qui réunit environ 2 500 médecins, se demande combien d'études il faudra avant que nous décidions d'interdire ce composé chimique dans nos produits de consommation.

L’étude 

Conduite par une équipe de chercheurs de l’Université de l’Etat de Washington, l’étude montre le lien entre une exposition fœtal au Bisphénol A chez les singes et une augmentation du risque de cancer du sein à l’âge adulte. En effet, les mères ayant été exposées ont des nouveau-nés aux glandes mammaires endommagées, ce qui augmenterait les risques de développer des cancers plus tard au cours de leur vie. L’étude a été contestée par d’autres scientifiques mettant en doute la validité d’une transposition des conclusions chez la guenon au niveau de l’Homme. Pourtant, le Bisphénol A n’en est pas à son premier forfait : stérilité, malformations des organes sexuels, problèmes cardiaques, etc.

En France. En 2009, une proposition de loi visant à interdire l'utilisation du Bisphénol A dans les produits destinés à l'alimentation, avait déjà été déposée. En 2010, elle fut votée, mais dans sa version amendée, se limitant donc à une suspension de la commercialisation des biberons au Bisphénol A. L’année suivante en 2011, suite à la publication du rapport de l’Agence Nationale de la Sécurité Alimentaire (Anses), l’Assemblée Nationale a voté quasi unanimement une proposition de loi interdisant la fabrication, l’importation, l’exportation et la mise sur le marché des emballages alimentaires contenant du BPA dès 2014 et dès 2013 dans les contenants alimentaires destinés aux enfants de moins de 3 ans.

Lire le décryptage d'Anne-Corinne Zimmer sur 15 ans d'études sur le BPA

En attendant l’application... "Cela montre qu’à force de publier des études, le pouvoir politique finit parfois par entendre! Pour autant, il faut rester vigilant tant que la loi n’est pas appliquée. Une loi sur l’air a été votée, ça n’est pas pour ça que nous respirons mieux" s’exclame le Dr Patrice Halimi (photo ci-contre), Secrétaire Général de l’ASEF, qui milite pour la suppression du Bisphénol A depuis des années.

L’application de cette loi pourrait en effet ne pas être évidente, car tout le monde ne se réjouit pas de cette interdiction.... Au lendemain de son vote, le Syndicat National des Fabricants de Boîtes Métalliques s’insurgeait déjà pour dire que l'évaluation et la validation des solutions alternatives nécessiteraient un délai de plusieurs années, indispensable pour garantir la sécurité des consommateurs.... Le BPA rapporte 6 milliards de dollars par an aux 5 compagnies américaines qui le produisent. Aussi l’industrie chimique n’a-t-elle pas forcément envie de le voir disparaître...

L'Association Santé Environnement France, qui rassemble aujourd'hui près de 2 500 médecins en France, est devenue incontournable sur les questions de santé-environnement. Elle travaille sur tous les sujets en lien avec la santé et l'environnement: qualité de l'air, ondes électromagnétiques, biodiversité, alimentation, etc. Dans sa démarche d'information, l'ASEF publie des petits guides bio-thématiques à télécharger gratuitement sur son site

Articles du thème Vitamines et oligoéléments
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte