Alimentation

Cantines bio: le Conseil constitutionnel censure la loi

Publié le 30 janvier 2017
Les cantines bio ne sont pas pour tout de suite selon le Conseil constitutionnel
Les cantines bio ne sont pas pour tout de suite selon le Conseil constitutionnel
© Pixabay

Nouveau rebondissement au sujet des cantines bio ! Les parlementaires Les Républicains ont de nouveau fait valoir leur droit de recours au Conseil constitutionnel. Ce dernier a censuré cette mesure.

Jeudi 26 janvier 2017, le Conseil constitutionnel a retoqué l'article 192 de la loi "Egalité et Citoyenneté", qui évoquait le sujet du bio dans les cantines. L'objectif affiché était d'instaurer 40% de produits de saison, de qualité et issus de circuits courts dont 20% de produits bio dans les cantines.

Le 23 novembre 2016, l'Assemblée nationale avait adopté à l'unanimité l'amendement sur le "manger local" et le "manger bio". Ce projet soutenait ainsi la promotion pour l'agriculture française et pour une alimentation équilibrée et saine pour les enfants. Porté par la députée Europe Ecologie Les Verts de Dordogne, Brigitte Allain, il avait reçu le soutien de nombreux parents d'élèves par le biais de plusieurs pétitions

La mobilisation continue

La réaction des défenseurs du projet, comme l'Association Agir pour l'Environnement, la Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique et la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves, ne s'est pas fait attendre. L'association Agir pour l'Environnement a mis en ligne "une protestation citoyenne-Le bio et local dans les cantines censuré !". Cette plateforme invite les citoyens à "exprimer leur colère vis-à-vis des parlementaires "Les Républicains". Ce cri de contestation a déjà trouvé écho chez plus de 20 000 citoyens en ce lundi matin et interpelle les parlementaires ayant saisis le Conseil constitutionnel.

Point positif : de nombreuses communes n'attendent pas de savoir ce que la loi décidera pour commencer à développer des perspectives engageant plus de bio dans leurs cantines. C'est le cas par exemple de la municipalité de Rambouillet où les parents d'élèves se mobilisent pour exiger plus de bio.

Avant le vote de la loi en 2016, la campagne " Manger bio et local dans les cantines, c'est possible !" avait suscité l'intérêt de plusieurs figures du monde culinaire et bio comme la présentatrice, Julie Andrieu des "Carnets de Julie", Dominique Granier, président de la chambre d'agriculture du Gard, Katell Jaouannet et Gilles Pérole, coordinatrice et président de l'association Un plus Bio (Premier réseau national des cantines bio), le chef Thierry Marx ou encore le directeur d'Ecocert France Thierry Stoedzel et le fondateur de Pronatura Henri de Pazzis. On ose imagine qu'ils ne fléchiront pas en 2017.

A lire :

- "Les cantines rebelles", pour une rstauration collective qui bouge
- Cantine bio : le Sénat s'y oppose
- Cantines scolaires : 20% de bio en 2020

Articles du thème Alimentation vivante
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte