Sélénium

Sélénium, oligo-élément essentiel dans l'organisme

Publié le 9 octobre 2013 - Mis à jour le 11 septembre 2015
Dermatologue, ancien Chef de Clinique en Endocrinologie-Nutrition, le docteur Paul Dupont est l'auteur de nombreux ouvrages en relation avec une approche scientifique et documentée de la Médecine Naturelle.
Le sélénium est présent dans les pois chiches
Le sélénium est présent dans les pois chiches

Le sélénium est un antioxydant qui protège de la dégénérescence cellulaire et du cancer. Il s’associe pour cela à la vitamine E, car leurs actions réciproques se complètent dans la prévention du vieillissement. Il est à présent avéré qu’il contribue à une bonne immunité.

Le sélénium empêche l’oxydation des cellules

Le pouvoir antioxydant du sélénium lui permet d’agir à quatre niveaux : le maintien de l’énergie dans nos cellules, la protection des membranes cellulaires, la prévention des maladies cardiovasculaires, la limitation des effets nocifs de l’inflammation.

  • Immunité : Le sélénium assure une large part des processus de récupération de l’immunité après une infection. De plus, il permet la synthèse des anticorps et aide à conserver une immunité durable après une vaccination ou une infection.
  • Circulation du sang : Le sélénium ­limite la tendance à la formation de caillots et lutte contre l’oxydation des graisses dans le sang.
  • Antioxydant : Le sélénium est un antioxydant. On trouve beaucoup de sélénium dans les mitochondries qui sont le siège de la respiration cellulaire.
  • Action anti-inflammatoire : Le sélénium en luttant contre les produits oxydants lutte aussi contre l’inflammation.
  • Enzymes digestifs : La supplémentation en sélénium chez l’animal favorise l’activité du pancréas et notamment la secrétions des enzymes comme amylase, trypsine, lipase. Il agit comme protecteur de la fonction des glandes salivaires.

La carence en sélénium se manifeste par des anomalies physiques 

On observe une carence en sélénium à cause des anomalies des muscles, du cœur et des globules rouges ainsi que des capillaires, des plaquettes et des globules blancs. Douleurs musculaires, une certaine raideur musculaire avec ­tension anormale des ligaments, une peau de teinte grisée par manque de dilatation des capillaires, un manque de sudation, de l’anémie, de l’essoufflement sont les signes de la carence

Le tableau de carence grave a été décrit en Chine sous le nom de maladie de Keshan parce qu’elle sévissait dans la province qui porte ce nom. Cette pathologie rend compte du risque lié à la carence puisqu’elle entraîne une insuffisance du muscle cardiaque, de l’anémie et des troubles trophiques musculaires. De la même ­manière, chez l’animal, on a prouvé aussi que le manque de sélénium pouvait induire des lésions nécrotiques du foie, du pancréas et des muscles.

Le sélénium régénère l'organisme et soigne certaines maladies 

Cancer : On attribue surtout aux radicaux libres la possibilité d’entraîner des mutations de l’ADN qui cause le cancer. Le manque de ­sélénium pourrait donc être la cause de l’apparition de certains cancers, et à l’inverse, un apport suffisant en sélénium contribue à la prévention du cancer. De nombreuses études ont établi des corrélations entre la carence en sélénium et un risque accru de ­cancers du sein, des bronches, de la prostate et du colon.

Maladies cardiaques et des vaisseaux sanguins : Le sélénium améliore la vitalité des fibres musculaires du cœur. Une étude réalisée chez l’animal a montré qu’une carence en sélénium entraîne une baisse de l'activité des mitochondries dans le cœur. Une étude menée dans les services d’urgence a montré une corrélation entre la carence en sélénium et la gravité d’un infarctus. La supplémentation pendant au moins 4 ans des personnes âgées présentant de l’insuffisance cardiaque par du coenzyme Q10 et du sélénium améliore leur fonction cardiaque et réduit la mortalité d’origine cardio-vasculaire.

Fécondité : Le sélénium intervient dans la mobilité des spermatozoïdes, indispensable à la procréation.

Intoxication par les métaux lourds et pollution : L’absorption excessive de plomb, de cadmium, de mercure et d’arsenic, liée à la pollution de l’atmosphère et des sols, produit des effets toxiques sur nos cellules. Le sélénium est un antagoniste des charges électroniques et magnétiques que génèrent ces métaux dans notre organisme. Chez l’animal intoxiqué par le cadmium qui est un des métaux lourds les plus toxiques rejetés dans l'environnement, la supplémentation en sélénium réduit l’atteinte lésionnelle du foie.

Maladies du foie : L’hépatite et les surcharges du foie par des toxiques et des médicaments peuvent être améliorées par le sélénium qui complète l’action de la vitamine C.

Mal digestion : Des cures de sélénium peuvent favoriser la digestion en stimulant les enzymes du pancréas et des glandes salivaires.

Muscles squelettiques : L’apport de sélénium chez le sportif rend l’effort physique plus supportable et moins générateur d’accélération cardiaque, et il permet un meilleur rendement musculaire d’effort.

Les besoins alimentaires quotidiens sont les suivants :

Chez le nourrisson : 15 µg par jour
Chez l’enfant : 20 µg par jour
Après 10 ans : 40 µg par jour
Chez l’adulte : 55 µg par jour
Chez la femme enceinte ou qui allaite : 60 µg par jour

En général, on recommande environ 1 microgramme de sélénium par kilo de poids corporel, ce qui est  logique car la quantité de cet ­antioxydant est proportionnelle au poids des cellules risquant de s’oxyder.

Le sélénium est présent dans une nourriture riche en protéines soufrées

Cependant, la qualité de celles-ci dépend beaucoup de la richesse du sol en ­sélénium. Or, si l’apport d’engrais néglige le nécessaire compostage, le sol s’appauvrit en sélénium. Ainsi, les légumes verts et les céréales ­cultivés sur un sol appauvri, et la viande d’animaux nourris sur ce même sol, seront pauvres en cet oligo-élément.

Les aliments les plus riches sont les germes de blé et de soja, les sardines, les choux-raves, les concom­bres, les pois chiches, les crevettes, les moules, fruits de mer, les huîtres et le thon

Vous pouvez prendre Oemine Selenium pour éviter l'oxydation des cellules. 

Complément alimentaire naturel riche en sélénium.

Articles du thème Compléments alimentaires
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par Fenrir67 le 18 mars 2015 à 22h19
Une semi honte

Bonjour.

Article bien présenter mais quel décéption de ne pas avoir citer les noix du brésil comme source de sélénium, non la franchement je comprend pas.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte