Enfant

Au secours, mon enfant a les dents déformées !

Publié le 26 septembre 2017
Les dents, un capital santé à tout âge
Les dents, un capital santé à tout âge
© José Ibarra/Unsplash.com

Vous êtes allés chez le dentiste ou l’orthodontiste et vous avez appris que votre enfant devrait porter un appareil parce qu’il a les dents déformées. Au mieux, il vous a peut-être aussi dit d’aller voir un(e) orthophoniste pour vérifier les mouvements de la langue. Vous ne voyez pas le rapport ? Pourtant, il y en a bien un et c’est ce que je vais vous expliquer.

Pourquoi mon enfant a-t-il les dents déformées ?
Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. Les causes les plus fréquentes sont : la succion d’un doigt, la succion de la sucette et/ou du doudou, et surtout une déglutition atypique. Atypique, cela signifie qu’elle n’est pas mature comme celle d’un adulte. On l’appelle encore « la déglutition du bébé ». Nous l’avons un peu abordé dans un article précédent (Au secours, mon enfant zozote !).

Permettez-moi de faire un court rappel :
Dans le cas d’une déglutition atypique, l’enfant passe souvent sa langue entre les incisives ou les canines sur les côtés. La langue, qui devrait rester dans la bouche à un endroit spécifique du palais dur, est alors poussée sur les dents, à chaque déglutition, chaque fois que l’enfant avale, ce qui constitue des milliers de fois dans la journée, entre la salive et les aliments. Pour vous donner un ordre d’idées, on dit qu’en moyenne, on avale la salive environ 2000 fois par jour !

On peut comparer cela à l’érosion ou à la poussée d’un vent très fort. La langue est très puissante, même au repos, car elle est faite d’un ensemble de 17 muscles. Chaque fois qu’elle pousse sur les dents, cela tend à les déformer. Mais cela ne déforme pas seulement les dents, cela affecte aussi les gencives et le palais qui reste trop étroit. Il y a toute une panoplie de déformations possibles, entre les maxillaires du haut et du bas : le menton en avant, les dents écartées, les dents qui se chevauchent, des béances sur les côtés et devant, etc. Ce sont des effets purement mécaniques.

A lire aussi sur FemininBio : Conseils pour prendre soin des dents des enfants

A tout cela, peuvent s’ajouter des troubles de la sphère O.R.L. (rhumes, otites, etc.) en raison des interactions complexes entre les fonctions de la face. J’ai même eu une patiente de 40 ans qui était venue pour des problèmes de barotraumatismes en plongée sous-marine !

On a aussi vu que cela affectait parfois l’articulation, puisque si la langue passe entre les dents, cela provoque un zozotement. Pour le zézaiement, c’est un peu différent et nous le verrons ultérieurement.

Mais pourquoi la langue ne reste-t-elle pas à sa place ?
C’est tout un ensemble de causes et d’effets. Généralement, les enfants qui sucent le doudou ou la sucette ou qui prennent le biberonsont souvent hypotoniques, et leur langue l’est aussi. On peut aussi le voir dans leur posture, car bien souvent, ils ne se tiennent pas très droit, la tête bien haute comme les danseurs.Comme j’ai travaillé longtemps avec des enfants jeunes et moins jeunes, et que je devais souvent leur répéter de se redresser, je peux affirmer que c’est très courant.

Peut-on éviter l’orthodontiste ?
De nos jours, pour diverses raisons, on voit beaucoup d’enfants et d’adultes porter des appareils orthodontiques. J’ai récemment vu une publicité pour la Région où j’habite et on avait choisi une adolescente qui portait un appareil, tellement cela semble normal d’en porter un !

Si  votre orthodontiste vous a conseillé d’aller voir un(e) orthophoniste, c’est déjà merveilleux ! J’ai pu voir de nombreux enfants qui avaient porté des appareils depuis deux à trois ans et à qui on avait ensuite conseillé de vérifier les mouvements de la langue, pour vérifier si le travail orthodontique était annulé par la poussée constante de la langue… Ce que je vais vous dire maintenant pourrait donc vous faire gagner du temps et de l’argent.

Comment gagner du temps et de l’argent dans le cas de dents déformées ?
Quand votre enfant est encore très jeune, essayez de limiter ou même de faire cesser l’utilisation de tout ce qu’il peut sucer de façon abusive (biberon, sucette, tétine, doudou, doigt, etc.). Parfois, certains enfants prennent le biberon jusqu’à l’âge de 7 ou 8 ans, mais là, on peut voir que les parents ont aussi un rôle important à jouer dans le processus de maturation psychologique.
Par contre, soyez doux, bienveillants et patients dans cette phase de sevrage. Si l’enfant tient trop à ce doudou, à cette sucette ou à ce biberon, demandez-vous pourquoi et essayez de voir ce que cela cache. A-t-il besoin de plus d’affection ? Est-il stressé ou fatigué par une chose ou une autre dans son environnement ? Prenez en compte d’autres facteurs de son cadre de vie qui pourraient lui donner envie de se réfugier dans ces habitudes qui peuvent être nocives à plus ou moins long terme.

A lire aussi sur FemininBio : Mise en route de l’allaitement : à bas les tétines !

Rappels :
Ces habitudes n’aident pas à tonifier la langue et retardent la maturation du système de déglutition de l’adulte. Sans compter les problèmes créés lorsque l’enfant perd sa sucette dans son lit ou ailleurs. Il y a des bébés bien avisés qui refusent carrément la sucette dès la maternité et qui ne prennent jamais le pouce ni un autre doigt, donc c’est possible ! On peut tout à fait trouver d’autres moyens de calmer ou d’occuper un bébé. Essayez de ne pas tomber dans le piège du marketing des sucettes, orthodontiques ou pas, sans compter les addictions orales (gourmandises, cigarettes, etc.) qui elles, peuvent mener à d’autres extrémités plus graves.
Permettez-lui aussi de jouer avec sa bouche, avec sa langue et ses dents, de faire du bruit, donnez-lui des choses à mâcher, soyez inventifs et ludiques ! Tous ces jeux vont favoriser le tonus de la  bouche et de la langue.

Et tout cela va corriger les déformations dentaires ?
Oui et non. Ces conseils vont surtout servir ceux et celles qui veulent prévenir ces problèmes de dentition, bien qu’ils soient souvent réversibles même à l’âge adulte. J’ai vu des béances disparaître comme par magie, mais c’était après une rééducation de la déglutition. Ces enfants n’ont pas eu besoin, ou très peu, de soins orthodontiques.

Sinon, quand l’enfant atteint 5, 6 ou 7 ans minimum (on peut commencer les soins plus tard), à l’âge où ils se sentent plus concernés et peuvent suivre une rééducation, selon leur maturation psychologique, vous pouvez aussi vous adresser à votre médecin qui vous redirigera vers un(e) orthophoniste. Ce professionnel saura s’adapter à votre cas particulier et commenceraune guidance parentale. La rééducation de la déglutition en elle-même consiste en une série d’exercices de tonification et de placement qui seront nécessaires à la bonne correction des troubles de la déglutition (très souvent associés au zozotement et à d’autres troubles articulatoires).

Ces exercices sont également disponibles en ligne sur Réussir en Beauté pour ceux qui se sentent capables de prendre en charge leur enfant de façon autonome, à l’aide d’une série de vidéos. Cela pourra également compléter une prise en charge en cabinet pour encore plus d’efficacité. De quoi régler ces problèmes tout en s’amusant !

Nadège Compper, Orthophoniste, auteur du livre « Les secrets de la réussite scolaire », Ed. Publibook, plus d’informations sur Réussir en Beauté.

La page pro de Nadège : facebook.com/reussirenbeaute/ Son site : www.reussir-en-beaute.com , son Twitter @reussirenbeaute et la chaîne Youtube Réussir en Beauté.

Articles du dossier Des dents saines au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte