Développement personnel

Et si on réhabilitait la méthode Coué ?

Publié le 4 mai 2017
La méthode Coué, une technique d'auto-suggestion à redécouvrir.
La méthode Coué, une technique d'auto-suggestion à redécouvrir.
© Pixabay

Trop souvent moquée, la méthode Coué est loin d'être aussi naïve qu'on a bien voulu le dire. Le jeune pharmacien de Troyes avait compris avant l'heure l'importance de l'auto-suggestion. Les 150 ans de sa naissance seront-ils l'occasion de revaloriser sa méthode ?

Pharmacien à Troyes, Emile Coué réalise rapidement que les mots peuvent avoir un impact positif sur les maux. Ainsi, la manière avec laquelle il accompagne la délivrance des médicaments a un impact sur la guérison de la personne. Il décide donc très tôt de ne pas se limiter à son rôle de pharmacien mais travaille aussi sur la structuration d'une méthode qui aiderait les gens à aller mieux.

Convaincu que l'auto-suggestion est une clé dans cette recherche de bien-être, il approfondit cette thématique tout au long de sa vie professionnelle, puis s'installe à Nancy où il se rapproche des spécialistes de l'hypnose. « L'école de Nancy » devient une référence internationale sur les questions de suggestion et d'auto-suggestion. Finalement, il publiera un livre, en 1922, sous le titre La maîtrise de soi-même par l'auto-suggestion consciente. Il y pose les principes de sa méthode, simples et universels.

Les deux postulats de la méthode Coué
« On peut résumer le premier postulat assez simplement, assure Luc Teyssier d'Orfeuil, coach et auteur spécialiste de la méthode Coué. Il nous dit que toute pensée que nous avons en tête devient une réalité, dans la limite du raisonnable ». Concrètement, si vous commencez à penser à un citron, à sa texture, à son odeur, à son goût... il y a de fortes chances que vous ayez l'eau à la bouche alors même que vous n'avez pas de citron dans la main !

« La seconde loi, continue le spécialiste, consiste à dire que ce n'est pas la volonté qui nous fait agir, mais l'imagination. Autrement dit, ce n'est pas le conscient qui nous met en action, mais l'inconscient. » Heureusement, il est possible de conduire son imagination dans la direction que l'on souhaite, autrement dit de faire évoluer son inconscient.

Pour cela, il faut passer par l'auto-suggestion. C'est la clé de la méthode Coué : « Il s'agit tout simplement d'implanter une idée en soi-même par soi-même », résume Luc Teyssier d'Orfeuil. Cela peut se faire par le corps, l'image ou les mots.

Les trois types d'auto-suggestion
Passer par le corps consiste à « faire comme si » : en se forçant à changer notre façon d'être, on envoie des signaux au cerveau qui finit par mémoriser ces nouveaux états comme l'état normal. C'est un cercle vertueux, si par exemple vous vous forcez à prendre le temps de manger, vous finirez par manger naturellement plus lentement.

Se tourner vers l'auto-suggestion par l'image, c'est utiliser la technique de la visualisation : « il faut se projeter et devenir acteur de son film à succès » explique le spécialiste de la méthode Coué. Derrière cette technique, il y a l'idée d'un objectif final vers lequel on souhaite tendre et pour y arriver, on amène notre inconscient à prendre les bonnes décisions pour parvenir à ce terme.

Enfin, l'auto-suggestion par les mots est certainement la partie de la méthode la plus connue... « et aussi la plus moquée », regrette le coach. « Il s'agit de se répéter consciemment des formules d'auto-suggestion positive » pour chasser de notre inconscient les formules négatives qui prennent beaucoup de place.

En matière d'auto-suggestion par les mots, il est possible de choisir la formule générale d'Emile Coué, « Tous les jours et à tous points de vue, je vais de mieux en mieux », à répéter plusiers fois d'affilée trois fois par jour. On peut aussi, si l'on a un objectif précis, préférer répéter des phrases plus directement en lien avec ce dernier, comme par exemple « Chaque jour, je suis de plus en plus ... » ou « Ma … s'améliore de jour en jour ». Quelque soit la version choisie, ces phrases, formulées consciemment et avec détermination jouent sur le mental en « reprogrammant » nos circuits dans une logique plus positive.

Ainsi, loin d'être une formule « bisounous » invocatoire, la méthode Coué invite à avancer à son rythme dans la recherche d'une meilleure situation. C'est  à chacun de définir ce qui serait « un mieux » par rapport à sa situation actuelle. Dans tous les cas, et surtout dans l'auto-suggestion par les mots, il est essentiel d'avoir un objectif clair : « il faut un objectif formulé dans une tournure positive, qui s'ancre dans un futur immédiat et qui soit précis », résume Luc Teyssier d'Orfeuil. Pour profiter pleinement des possibilités de la méthode Coué, il faut donc avoir réfléchi à ses ambitions avant de se lancer dans l'auto-suggestion.
 

Luc Teyssier d'Orfeuil intervenait dans le cadre du Printemps de l'Optimisme 2017. Pour aller plus loin, rendez-vous sur son site, Methodecoue.com.

Articles du thème Psychologie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !