Animaux

Les 9 plus belles photos de nature de l'année 2016

Publié le 24 octobre 2016
1/10

1 Les meilleures photos de nature de l'année 2016

Dédié au meilleur de la photographie animalière, le concours Wildlife Photographer of the Year 2016  récompense les 10 meilleurs photographes du monde entier. Organisé par le Musée d'Histoire Naturelle de Londres depuis cinquante ans, le concours nomine les meilleures photographies de nature. Réalisées par des amateurs ou des professionnels, les photographies sont sélectionnées par un jury international. Cette année, 50 000 clichés ont été mis en compétition dont ceux de 9 français. Voici la sélection des grands lauréats de l'année 2016. 

© Tim Laman

2 Grand Prix, Tim Laman (Etats-Unis) 

Voici un jeune orang-outan mâle, à trente mètres au-dessus de la forêt pluviale du parc national de Gunung Palung, sur l'île de Bornéo. Le photographe a passé trois jours à monter le long du tronc pour placer plusieurs appareils GoPro qu’il pouvait commander à distance.

crédit: Tim Laman 

© Simon Stafford

3 Premier prix mammifères, Simon Stafford (Royaume-Uni)

Près d'un monticule de carcasses de gnous, une hyène monte la garde. Les gnous sont morts la veille dans une bousculade alors qu'ils tentaient de traverser la rivière Mara, au Kenya, pour éviter les crocodiles. 

crédit: Simon Stafford

© Ganesh H.Shankar

4 Premier prix oiseaux, Ganesh H. Shankar (Inde)

Dans le parc national indien de Keoladeo, des perruches à collier tentent de débarrasser un grand arbre d’un varan du Bengale. Ils l’ont persécuté pendant deux jours avant de renoncer et de chercher un autre site de ponte. Ces oiseaux indiens sont très adaptables. Des perruches à collier auparavant en captivité ont ainsi fondé des populations viables jusqu’en Europe.

crédit: Ganesh H. Shankar

 

© Tim Laman

5 Premier prix ex aequo photojournaliste (récit), Tim Laman (Etats-Unis)

A la suite des feux de forêt ravageurs de 2015, dans l'ouest du Kalimantan, en Indonésie, des centres de soins comme celui de Ketapang accueillent de nombreux orphelins. Ici,des oigneurs emportent les jeunes orangs-outans, âgés d'un ou deux ans, jouer dans la forêt. 

 

 

crédit: Tim Laman

© Tony Wu

6 Premier prix monde sous-marin, Tony Wu (Etats-Unis)

Quelques jours par mois, à la pleine lune, des milliers de vivaneaux chiens-rouges se rassemblent pour frayer autour de l’île Palau, dans l’ouest du Pacifique. Les poissons répandent semence et œufs dans l’eau et les prédateurs arrivent pour tirer parti de cette abondance. 

crédit: Tony Wu

© Nayan Khanolkar

7 Premier prix monde urbain, Nayan Khanolkar (Inde)

A la nuit tombée, dans les recoins de Mumbai, proche du parc national de Sanjay Gandhi, en Inde, les panthères prennent possession des ruelles. A pattes de velours, elles recherchent leurs prochaines proies, principalement des chiens errants. A travers ce cliché, d'une grande puissance, Nayan Khanolkar et le peuple warli souhaitent traduire la tolérance et le grand respect qu'ils ont pour ce félin. 

crédit: Nayan Khanolkar

© Valter Binotto

8 Premier prix botanique, Valter Binotto (Italie)

Des nuages de pollen de noisetier s’envolent, irisés par la lumière hivernale, dans le nord de l’Italie. Valter Binotto a utilisé un temps de pause long pour capter le vol du pollen qui s’échappait. Il a pris un bon nombre d’images avant que le vent ne lui offre enfin la composition qu’il avait en tête.

crédit: Valter Binotto

© Paul Hilton

9 Premier prix photojournaliste image unique, Paul Hilton (Royaume-Uni, Australie)

Destinés aux marchés chinois et vietnamien, où ils sont utilisés pour la médecine traditionnelle, 4.000 pangolins congelés ont été retrouvés dans un container à Sumatra, en Indonésie. C'est à ce jour la plus grande saisie enregistrée pour ce mammifère. 

crédit: Paul Hilton

© Gideon Knight

10 Grand prix jeune, Gideon Knight (Royaume-Uni)

Agé de 16 ans, Gideon pratique la photographie depuis trois ans. Il prend majoritairement ses images dans des parcs proches de chez lui à Londres. C’est un naturaliste assidu qui souhaite étudier les sciences au lycée et continuer la photographie comme loisir, tant au niveau artistique que comme moyen d’observation de la nature.

crédit: Gideon Knight

Organisé par le Musée d'Histoire Naturelle de Londres depuis cinquante ans, le concours Wildlife Photographer of the Year 2016 récompense les meilleurs photographies du monde animal. 50 000 photos ont été en compétition cette année. Parmi ce grand et beau choix, les vainqueurs du concours nous éblouissent.

Grand Prix Tim Laman (Etats-Unis) 

Un jeune orang-outan mâle, à trente mètres au-dessus de la forêt pluviale du parc national de Gunung Palung, à l’ouest de Kalimantan, l’un des rares bastions de cette espèce à Bornéo. Le photographe a passé trois jours à monter le long du tronc pour placer plusieurs appareils GoPro qu’il pouvait commander à distance.

Premier prix oiseaux – Ganesh H. Shankar (Inde)

Dans le parc national indien de Keoladeo, des perruches à collier tentent de débarrasser un grand arbre d’un varan du Bengale. Ils l’ont persécuté pendant deux jours avant de renoncer et de chercher un autre site de ponte. Ces oiseaux indiens sont très adaptables. Des perruches à collier auparavant en captivité ont ainsi fondé des populations viables jusqu’en Europe.

Premier prix ex aequo photojournaliste (récit) – Tim Laman (Etats-Unis) 

Les centres de soins comme celui de Ketapang, dans l’ouest du Kalimantan, en Indonésie, virent arriver un afflux d’orphelins à la suite des feux de 2015. Ici ils emportent un groupe de jeunes orangs-outangs d’un ou deux ans, pour jouer dans la forêt. C’est là qu’ils apprendront les bases de la survie dans la nature.

Premier prix monde sous-marin – Tony Wu (Etats-Unis)

Quelques jours par mois, à la pleine lune, des milliers de vivaneaux chiens-rouges se rassemblent pour frayer autour de l’île Palau, dans l’ouest du Pacifique. Les poissons répandent semence et œufs dans l’eau et les prédateurs arrivent pour tirer parti de cette abondance. Toujours fasciné par l’ampleur de ce phénomène naturel, Tony reviendra à Palau en avril prochain pour assister à nouveau au spectacle.

Premier prix monde urbain – Nayan Khanolkar (Inde)

Dès la nuit, dans les faubourgs de Mumbai qui bordent le parc national de Sanjay Gandhi, les panthères se glissent dans le labyrinthe des rues tels des fantômes. Elles y recherchent leurs proies, principalement des chiens errants. Le peuple warli, qui vit ici, respecte ces félins, et Nayan Khanolkar souhaitait que son image traduise cette tolérance.

Premier prix botanique – Valter Binotto (Italie) 

Des nuages de pollen de noisetier s’envolent, irisés par la lumière hivernale, dans le nord de l’Italie. Valter a utilisé un temps de pause long pour capter le vol du pollen qui s’échappait et un réflecteur pour souligner les chatons. Il a pris un bon nombre d’images avant que le vent ne lui offre enfin la composition qu’il avait en tête.

Premier prix photojournaliste image unique – Paul Hilton (Royaume-Uni, Australie)

L’une des plus importantes saisies de pangolins enregistrées, environ 4 000 mammifères congelés dans un container, dans le port de Belawan, à Sumatra, en Indonésie.Ils étaient destinés aux marchés chinois et vietnamien, où ils sont utilisés comme aliment ou pour la médecine traditionnelle.

Grand prix jeune – Gideon Knight (Royaume-Uni)

Agé de 16 ans, Gideon pratique la photographie depuis trois ans. Il prend majoritairement ses images dans des parcs proches de chez lui à Londres. C’est un naturaliste assidu qui souhaite étudier les sciences au lycée et continuer la photographie comme loisir, tant au niveau artistique que comme moyen d’observation de la nature.

 

Articles du dossier Éduquer autrement
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte