Sylvothérapie

"Natura", le film de Pascale D'Erm reçoit le Trophée d'Or à Deauville

Publié le 20 juin 2019
Rédactrice stagiaire chez FemininBio, social networks addict, végétarienne engagée, je m'intéresse à tout et à tout le monde.
"Se régénérer grâce à la nature"
"Se régénérer grâce à la nature"
© unsplash / davidvig

"Natura", a reçu le Trophée d'Or aux Green Awards de Deauville le 13 juin 2019, dans la catégorie "Innovations". L'occasion pour le grand public de (re) découvrir la sylvothérapie via le film de Pascale D'Erm. Une pratique peu connue en France, et pourtant très intuitive, vous même la pratiquez. Il s'agit du bain de forêt.

Pascale d'Erm, auteur du livre "Natura" et réalisatrice du film du même nom, nous parle sylvothérapie, Green Awards et tournée citoyenne. 

FemininBio : Pourquoi avoir choisi de parler de la sylvothérapie ?

Pascale D'Erm : J’ai découvert les bains de forêts en 2009 lorsque j’ai cherché des preuves tangibles aux intuitions de personnes rencontrées dans le cadre de mon livre « se régénérer grâce à la nature ». Elles se disaient bien, heureuses, équilibrées, dynamiques, et j’ai moi même pu expérimenter cet état de bien être durant mes marches ou séjours dans la nature. Les Bains de forêts étudiés par les professeurs Qing Li et Yoshifumi Miyazaki que j’ai été rencontrer pour mon documentaire Natura ont travaillé sur le rôle d’une marche lente en forêt, en conscience, sur le pouls, la fréquence cardiaque, l’activité cérébrale, et d’une manière générale sur la lutte contre le stress, et aussi le renforcement de l’immunité naturelle.  

Ils ont formalisé leurs recherches en créant une nouvelle discipline médicale, la sylvothérapie, une médecine naturelle préventive. Deux domaines qui concernent des milliards de personnes dans le monde, en lien avec les maladies de civilisation (diabète de type 2, dépression, maladies cardiovasculaires, hyper activité, etc) devenues le facteur de mortalité N01 dans les pays développés.

Pratiquez-vous la sylvothérapie ?

Oui, je pratique instinctivement la sylvothérapie depuis l’enfance, où je passais des heures dans les arbres, seule ou lors de marches familiales du dimanche. Ces longs moments de contemplation ont forgé mes liens étroits, affectifs forts avec les forêts, les arbres, la nature en général. Plus tard, j’ai fait construire une maison dans les bois d’ailleurs, en Bretagne.

Que représente pour vous ce prix aux Green Awards de Deauville ?

Cela signifie énormément de plaisir ! Durant 7 ans, j’ai travaillé seule sur ce sujet et il faut bien le dire, souvent dans l’indifférence générale, la condescendance voir un certain mépris jusqu’à la rencontre décisive avec Thierry Antoine, qui créa sa structure de production Alter production pour produire Natura, adossée à un autre producteur Les amis de la télé qui alla​ voir Canal + avec succès puisqu’ils nous ont finalement permis de réaliser ce tour du monde de la nature thérapeutique. La Fondation Lunt avait aussi cru dans le film.

Depuis le film a été diffusé, sur Planète + et en tournée citoyenne et je constate avec une joie immense que le sujet plaît énormément, et répond à un vrai besoin des gens de se reconnecter à la nature non seulement en théorie et avec   son mental, mais avec ses émotions, son corps... Mais obtenir un Trophée Or dans la catégorie Innovations aux Green Awards permet d’aller un cran plus loin dans la reconnaissance car il signifie la reconnaissance de nos pairs ! Le Jury constitué de professionnels de l’audio visuels internationaux a voté à l’unanimité pour le film, et pour nous c’est une grande joie et une importante victoire vers la suite de l’aventure.

Quels sont vos projets à venir ? Un nouveau film ?  

La tournée citoyenne a démarré, et va se poursuivre tout l’automne 2019 nous annonçons les dates sur la page Natura le film. Nous nous rendons dans les tiers lieux citoyens, dans des collectivités, chez des associations pour porter ce message auprès des urbanistes, des architectes, des médecins, des pédiatres... Le travail est immense ! Nous sommes soutenus pour cela par La Fondation Lemarchand et par la Fondation Terre et Fils. Et nous avons aussi le projet de réaliser la version longue pour en faire un film plus grand public, plus artistique, plus contemplatif, afin de sortir en salles et d’être en festivals.

Je suis persuadée qu’aucune transformation sociétale et culturelle ne se fera sans renouveller profondément notre rapport au monde vivant ; puisse ce film y contribuer en révélant notre interdépendance à la nature en matière de santé, jusqu'au plus profond de notre esprit et de notre corps....

Pour connaître les autres lauréats des Green Awards de Deauville 2019, c'est par ici

 

 

 

 

"Natura", le livre de Pascal D'Erm, aux éditions Les Liens qui Libèrent . 

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Bien-être au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !