Parlement du Féminin

Il est temps de valoriser le féminin !

Publié le 1 février 2018
Journaliste par passion. A sillonné la planète pour @RFI. S'est tournée vers le Green et l'alternatif par amour maternel. Co-fondatrice de l'école #Montessori Les Mimosas (56)
Marie Eloy, fondatrice de Femmes de Bretagne.
Marie Eloy, fondatrice de Femmes de Bretagne.
© Gwenaël Saliou

La tribune de Marie Eloy, qui était sur scène lors du Parlement du Féminin en décembre dernier.

Nous sommes au coeur d’une révolution numérique qui constitue également une révolution pour nous les femmes, parce qu’elle libère et valorise le féminin. Les réseaux sociaux ont permis de mettre en lien les femmes, facilement, partout, quand jusqu’à présent les femmes ne s’octroyaient pas le temps de réseauter physiquement.

En étant mises en lien, nous avons pu véhiculer la grandeur du féminin, jusqu’alors peu visible dans la sphère publique. Comme par exemple la puissance de l’authenticité, qui libère notamment la parole. Cela a permis alors de faire émerger des rôles modèles qui nous ressemblent, en contournant et en influençant les médias classiques qui traditionnellement n’accordaient que peu de place aux femmes et au féminin en général. Ces rôles modèles nous permettent de nous identifier, de nous transcender les unes les autres, en une spirale vertueuse.

A lire aussi ; Trouver sa juste place: le défi des femmes aujourd’hui

Avec la mise en réseaux, la mise en lumière du féminin, les rôles modèles, nous avons généré un socle de visibilité et de légitimité du féminin tout en nous délestant progressivement du poids de notre héritage historique et culturel. Ce socle nous permet d’oser ! D’oser aller vers notre plein potentiel, vers ce qui se trouve dans nos tripes, ce qui nous tient à coeur.

Il est temps maintenant de renforcer ce socle, en allant plus loin que la simple visibilité et la légitimité : en donnant au féminin sa juste place et sa juste valeur, notamment dans le monde économique, dont nous avons tant de mal à nous approprier les codes. Et pour cause, ils ont été écrits par un univers essentiellement masculin.

A lire aussi : Trouver sa voie avec le chant des voyelles

Collectivement, il s’agit donc d’insuffler du féminin, dans les codes économiques, dans leur vision pour que nous puissions nous reconnaître dans ces codes et y participer pleinement. Individuellement, il s’agit chacune d’oser affirmer sa juste valeur. Via une augmentation de salaire, là où il subsiste 9,9% de disparités salariale pour le même poste. Où via la fierté de développer notre business quand 88% des femmes entrepreneures ne vivent pas correctement de leur activité.

Affirmer notre valeur financière, celle de notre travail, la faire respecter, ce n’est pas diminuer la pureté de notre engagement. C’est au contraire lui donner sa place, et participer à diffuser du féminin dans le monde économique, encore trop déséquilibré. Nous pouvons être fières du féminin qui se trouve en nous toutes et en nous tous. Et en le valorisant, comme cela a été réalisé au Parlement du Féminin, nous contribuons à créer une société plus équilibrée, performante, innovante, harmonieuse.

Marie Eloy est la fondatrice de Femmes de Bretagne et de Bouge ta boite !
Pour aller plus loin : Bouge ta boite, le réseau des femmes entrepreneures qui pensent business

Articles du dossier Parlement du Féminin 2017
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !