Miss Bio 2018

Estelle Morillon, Miss Bio 2018 : son expérience, son soutien à Sea Shepherd

Publié le 11 juillet 2018 - Mis à jour le 12 juillet 2018
En partenariat avec la marque SO BiO'étic®, FemininBio organise depuis 2010 l'élection d'une femme engagée au mode de vie sain et durable. Les 3 gagnantes de l'élection reçoivent une enveloppe globale de 10.000 € qu’elles reverseront aux associations environnementales de leur choix.
Estelle soutenait l'association Sea Shepherd
Estelle soutenait l'association Sea Shepherd
© Viviane SSP

Estelle Morillon a été élue Miss Bio 2018 en juin dernier, et soutenait l'association Sea Shepherd. La gagnante partage avec nous son expérience sur cet événement et ses projets à venir.

Que retenez-vous de votre aventure Miss Bio 2018 ?
L’engouement de mon entourage, des supporters de Sea Shepherd, tout le soutien que j’ai reçu. Les gens savent se mobiliser pour de belles causes. Des personnes pas forcément sensibles à cette cause, se sont ouvertes et ont participé activement au concours. Et je ne parle pas que de ma candidature, tous les projets en compétition étaient top, et méritaient de gagner, je suis tellement heureuse qu’autant de femmes soient engagées au quotidien pour un monde meilleur. Et plus que le concours, les rencontres. J'ai rencontré des femmes super lors de la remise des prix de So'Bio Etic, Feminin Bio, Léa la 2e dauphine et Morgane qui représentait Aremacs. J’ai reçu un très bel accueil !

Pourquoi soutenir Sea Shepherd pour le concours la Miss Bio ?
J’ai choisi Sea Shepherd car nous partageons les mêmes valeurs, je suis investie et bénévole depuis 3 ans dans l’association. Je me retrouve dans les discours et les actions. Je ne peux pas m’investir dans une association ou une entreprise si je ne suis pas sûre que ce que nous faisons n’a pas un réel impact. Je déteste le fake.

Je pense qu’il est très important et primordial de parler de nos Océans, Mers, et Rivières lesquels vont très mal, les poissons, mammifères marins sont péchés par milliards et tués sans se soucier d’eux et les océans sont vidés en toute impunité. Des espèces sont en train de disparaitre, j'aime la vie et je veux la préserver.

Les Océans sont primordiaux pour notre survie. Le plastique est de plus en plus présent dans les océans et c’est une énorme catastrophe. Se baigner dans une eau claire et saine est de plus en plus difficile.

De plus, nous n’avons pas besoin de manger des animaux pour vivre, nous devons évoluer, nous sommes censés être l’espèce la plus élevée, évoluée… Je me pose très souvent cette question quand je vois tous ces massacres pour rien. La nourriture végétale est délicieuse, elle est en train d’évoluer, elle sera encore plus raffinée et variée dans les prochaines années. Reparlons-en …

Honnêtement, je pense qu’il serait grand temps que tous les humains s’intéressent plus à leur avenir sur la planète. Nous avons besoin de héros ordinaires ! Regardez les jeux vidéo c’est de la folie, imaginez-vous si tous ces gens utilisaient leur énergie pour des projets, des actions pour un monde meilleur.. dans la vraie réalité !

Je ne suis pas négative, je voudrais simplement que les gens agissent plus. J’aime les êtres humains, les animaux, la nature. Je suis juste face à la réalité, une réalité qui peut parfois me faire mal. Je vous dis cela parce que j'ai remarqué que souvent l’être humain pour bouger a besoin d’être secoué, d’être poussé hors de sa zone de confort.

Je vous propose de regarder le film d’Hubert REEVES : La Terre vue du Cœur, qui explique très bien tous les enjeux actuels liés au réchauffement climatique.

Quel projet va être financé grâce à votre soutien ?
Sea Shepherd va acheter du matériel de vision nocturne pour leurs patrouilles de nuit sur les plages de Mayotte cet été, lors de la campagne Nyamba 2 afin de protéger les tortues marines.

De quoi êtes-vous le plus fière dans toute cette aventure ?
D’avoir pu représenter Sea Shepherd, une ONG qui agit vraiment pour nos Océans, notre présent et notre futur. Qu’il y ait autant de personnes qui se soient mobilisées pour ce projet. L’enthousiasme des gens ! Ils étaient à fond !

Je suis aussi fière de moi d’avoir osé me présenter, d’avoir persévéré et rien lâché. D’avoir réalisé un rêve d’enfant, d'être actrice du changement, active pour une cause que je défends. D’avoir un peu cassé le cliché d’un concours de Miss, qui ne serait qu’un concours de beauté.

Vous nous avez parlé de la volonté d'organiser, en partenariat avec Fémininbio et SoBio étic, des événements afin de faire perdurer cette aventure, à quel type d'organisation pensiez-vous ?
Avec Léa Garson, la 2e Dauphine, nous avons eu un vrai feeling lors de la remise des prix et avons eu la même envie, ne pas arrêter là le concours. Nous aimerions durant l’année continuer l’aventure de Miss Bio et sensibiliser les gens sur des sujets qui nous tiennent à cœur.

Nous aimerions créer une communauté et ou une association de Miss Bio, et construire des projets pour la planète, les animaux et les humains toutes ensemble. Mettre en commun nos forces et nos compétences.

De plus, pouvoir écrire des chroniques sur le magazine FémininBio sur des sujets qui nous sont chers, les animaux, les femmes, le bio, l’écologie, les océans, le véganisme…

A titre personnel, je veux continuer à aller sur des événements bios et engagés pour sensibiliser les gens. Pourquoi pas, donner des conférences sur ces sujets...

Et, pour finir, je partage avec vous ici mon rêve caché, partir en Afrique et aider les enfants à construire un futur meilleur.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux futures candidates qui participeront à l'édition de l'année prochaine ?
Tout d’abord, croire en Soi et en son projet. Surtout ne rien lâcher et ne pas se prendre au sérieux !

Avoir un super réseau, ne pas hésiter à communiquer partout et jusqu’au bout de la campagne, exemple : j’ai mis une affiche chez mon coiffeur BioBela. Aller sur les événements où votre ONG sera présente pour parler de votre projet et communiquer sur tous les réseaux sociaux.

Mot de Lamya Essemlali, Présidente Sea Shepherd France :

A travers ce concours, Estelle a su illustrer ce que nous disons souvent, à savoir que chacun peut participer à sa façon au combat que mène Sea Shepherd. Si tout le monde ne peut pas embarquer sur les bateaux et partir à l'autre bout du monde pendant des semaines ou des mois, chacun peut agir dans son domaine de compétence et d'intérêt et utiliser ses atouts comme outils du changement. Bravo et merci à Estelle Morillon, Miss Bio 2018 pour son soutien à l'OpérationNyamba2 de Sea Shepherd. Merci à tous ceux qui ont voté pour elle et pour Sea Shepherd et merci bien sûr à l'organisation et à toute l'équipe de Miss BIO !

Articles du dossier Miss Bio 2018
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !