Digestion

Bien digérer : conseils pour l'hiver

Publié le 22 janvier 2018
Céline Touati est naturopathe et nutrithérapeute. Son site : naturopathe-courbevoie.com Sa bibliographie : - La relaxation pour les nuls, First Éditions - Astuces et recettes anti ballonnement, Éditions Jouvence - Les régimes, c’est fini ! Éditions Jouvence - La marche consciente, exercices et chemins de méditation, Éditions Rustica - Brûler les graisses durablement, Éditions Jouvence
© Pixabay

Il existe 10 règles d’or à appliquer au quotidien pour une digestion douce et apaisée. Elles sont simples mais peuvent tout changer !

1. Du plaisir, du calme et de la joie à table
Le plaisir alimentaire doit être la base. Si l’on mange comme sur une ordonnance ou à toute vitesse, sans plaisir, cela est néfaste à la digestion. De plus, manger à table, dans un environnement joyeux et calme, que l’on soit seule ou plusieurs, permet également de mieux digérer, notre cerveau étant complètement dédié à cela. Fini les dîners face à la télévision ou à un écran d’ordinateur !
A lire aussi : Manger en pleine conscience, un plaisir pour les sens

2. La frugalité
Dans un monde de surconsommation, on a tendance à manger trop pour notre organisme, d’où une mauvaise digestion. Une petite astuce pour cela : manger dans des assiettes à dessert. En effet, il y a trente ans, les assiettes de nos plats principaux étaient de la taille de nos assiettes à dessert actuelles.

3. Individualisez selon votre terrain
On aurait tendance à penser qu’il existe une alimentation universelle parfaitement adaptée à tous les êtres humains. Mais là encore, on a tout faut. L’alimentation doit être adaptée à chacun, selon son âge, son mode de vie et ses besoins bien sûr.

4. Une large part de cru
La plupart des nutriments, particulièrement les enzymes et les vitamines A, C et E, sont détruits lors de la cuisson. Tout le monde ne peut pas manger de crudités, surtout en cas de ballonnements, mais il existe la solution des jus à l’extracteur qui éliminent les fibres tout en gardant ces nutriments essentiels à notre vitalité et à notre bonne digestion. Une cuisson à la vapeur douce permet également de conserver un taux maximal de bons nutriments. A contrario, frire ou faire griller les aliments développe des substances potentiellement dangereuses pour la santé et indigestes. Alors surveillez vos cuissons !

5. Le plus frais possible
Cela paraît logique, mais dans les faits, nous avons tous des produits qui ont passé beaucoup trop de temps dans notre réfrigérateur. Il convient donc de se rappeler que plus un aliment est frais, plus il aura du goût et moins le risque de mauvaise digestion sera important.

6. Le plus végétal possible
Plus personne ne doute que les aliments d’origine végétale sont bons pour la santé. L’une après l’autre, les études scientifiques démontrent les bienfaits d’une grande consommation de fruits et de légumes pour la santé et la prévention des maladies chroniques. Alors pensez à vos menus en vous posant la question "Avec quoi vais-je accompagner mes légumes ?" plutôt que la fréquente "Que vais-je servir avec ma viande ?" Et pourquoi ne pas instaurer une journée dans la semaine sans protéines animales ?

7. Le plus bio possible
Je pourrais parler pendant des heures de l’importance du bio ! Mais si je dois citer deux raisons à ce choix, ce serait tout d'abord la richesse des aliments bio en vitamines, oligoéléments, enzymes, flavonoïdes et caroténoïdes, reconnus comme importants contre le développement de maladies chroniques et de société. La deuxième raison est qu'ils ne contiennent pas, ou en tout cas moins, de pesticides, d'herbicides, d'insecticides, d'engrais industriels, d'anabolisants, de dioxines, de nitrates, de colorants et de conservateurs. D’autre part, leur saveur authentique est incontestable : qui a déjà goûté une tomate fraîche et bio à la bonne saison ne pourra pas me contredire.

8. Le moins raffiné possible
Les produits bruts restent les plus adaptés à notre organisme. Plus les produits sont transformés ou raffinés, moins ils contiennent de nutriments naturels, et plus seront ajoutés des ingrédients indésirables à notre métabolisme (sel, sucre et sirop industriels, mauvaises graisses, etc.), que notre corps aura du mal à éliminer. Attention : même en bio les aliments transformés ou raffinés peuvent contenir ces substances ! Prenez l’habitude de lire les étiquettes et de cuisiner vous-même les aliments bruts.

9. Correctement associés
Notre digestion commence dans la bouche et finit dans l’ampoule rectale. Chaque type d’aliment se digère à différents niveaux de ce long chemin. Aussi, il est important de faire attention aux aliments que nous mangeons au cours d'un même repas. Évitez par exemple de mélanger les amidons (les pommes de terre par exemple) et la viande. Pour digérer léger, privilégiez toujours la combinaison légumes verts-protéines animales, et gardez les féculents et les céréales pour les consommer avec les légumes.

10. Mastiquez toujours bien
Il y a des dizaines de raisons de bien mastiquer mais, surtout, cela permet de broyer les aliments et ainsi d’alléger le travail musculaire de l'estomac pour mieux digérer.

Céline Touati est naturopathe et nutrithérapeute. Elle a écrit de nombreux livres, donc Brûler les graisses durablement, aux Éditions Jouvence.
Son site : naturopathe-courbevoie.com

Articles du dossier Bien digérer
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte