Sophrologie

La relaxation musculaire, étape incontournable pour bien s'endormir

Publié le 28 octobre 2016
Carole Serrat esr sophrologue et experte bien-être. Elle intervient à la maternité des Lilas et à la clinique de la Muette auprès des futures mamans, et en entreprise. Elle a écrit plusieurs livres aux éditions Leduc.
© Fotolia

Ce week-end, on gagne une heure de sommeil. C'est le moment de s'entrainer à bien s'endormir !

Après la respiration, la détente musculaire est la seconde étape indispensable de la sophrologie. N’oublions pas que le mot « sophrologie » signifie science de la conscience. Il faut prendre conscience de son corps et de ses blocages pour pouvoir ensuite les dissoudre. Et il faut d’abord relâcher les muscles du corps pour pouvoir ensuite « relâcher les pensées ».

Les bienfaits
La relaxation musculaire permet de dénouer tous les muscles du corps et de pénétrer dans le niveau alpha, « au bord du sommeil, au bord du réveil ».

COMMENT PROCÉDER
La détente musculaire se pratique de préférence allongé au calme chez soi le soir, dans son lit, pour trouver le sommeil mais on peut la faire assis au bureau et s’octroyer une pause sophro, en respirant et en relâchant tous les muscles du corps.

  • Tout d’abord, fermez les yeux pour pénétrer dans votre monde intérieur.
  • Faites ensuite deux respirations complètes : gonflez le ventre à l’inspiration, relâchez le ventre à l’expiration.
  • À l’inspiration, remplissez-vous de calme et de bien-être.
  • À l’expiration, relâchez la fatigue, le stress et les tensions. Vous allez commencer par détendre votre visage. Relâchez les muscles de votre front : votre front est lisse, tranquille, comme un lac que rien ne vient perturber.

La détente vient se poser sur vos paupières. Détendez vos paupières qui deviennent de plus en plus lourdes. Relâchez les muscles autour de vos yeux, comme s’ils étaient deux rideaux qui se ferment pour faire le calme en vous. Toute la partie supérieure de votre visage est calme et tranquille.

Cette détente se diffuse à l’intérieur des joues. Laissez entrer en vous la sérénité et la paix. Vos lèvres s’entrouvrent, vos mâchoires se décrispent, vos dents se desserrent et votre menton s’abaisse.

Tout votre visage est à présent calme, lisse et détendu. Prenez conscience de l’ensemble de votre tête, sans aucune tension.

Ce courant de détente continue de descendre, il enveloppe votre gorge, votre cou, vos épaules. Relâchez vos épaules qui sont attirées par la pesanteur. Vos épaules sont lourdes. Relâchez vos bras, vos avant-bras, vos mains, jusqu’au bout des doigts.

Détendez et relâchez votre thorax, votre respiration est calme et régulière, elle assure une parfaite oxygénation de votre corps. À présent, laissez votre dos se détendre complètement, vertèbre par vertèbre, de la nuque jusqu’au bas des lombaires. Sentez votre dos s’enfoncer en toute sécurité sur son support. Les muscles de votre dos deviennent souples et les contractions disparaissent.

Relâchez votre ventre, détendez votre bassin. Prenez conscience du relâchement de votre ventre, de votre respiration abdominale, régulière comme le flux et le reflux des vagues.

La détente se prolonge vers vos membres inférieurs, laissez aller vos cuisses, vos jambes, vos genoux, vos mollets, vos chevilles et vos pieds, jusqu’au bout des orteils.

Tout votre corps est à présent détendu. Imprégné par ce courant de détente, vous êtes dans un état de quiétude très agréable.

 

Cet article est tiré du livre Ma méthode de sophrologie pour bien dormir, de Carole Serrat et Laurent Stopnicki, paru aux éditions Leduc.

Articles du dossier Sommeil au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte