Partenaire
Inspirer, Faire du bien

ASEF

La stévia, nouvel édulcorant de Coca-Cola

logo ASEF La Chronique de l'ASEF
Jennifer Maherou
Jennifer Maherou
le 14 janvier 2015
La pollution de l’air qui tue, l’arrivée de la stévia dans le nouveau Coca-Cola et la meilleure période pour introduire le gluten dans l’alimentation de bébé, voilà ce qu’il ne fallait pas manquer cette semaine dans l’actu santé-environnement.

Partenaire

Très mauvais début d’année pour la pollution de l’air…

La pollution de l’air a déjà beaucoup fait parler d’elle depuis le début de l’année via deux études qui ont encore une fois mis en évidence sa dangerosité. La première a montré que les femmes les plus exposées aux PM2,5 durant leur grossesse auraient 57% de risque en plus que les moins exposées de donner naissance à un enfant autiste, surtout pendant le troisième trimestre de grossesse. Quant à la deuxième, elle a été menée par l’InVS (Institut national de Veille Sanitaire) dans 17 agglomérations françaises. Résultats : quand la concentration en PM10 augmente de 10 µg/m3, le risque de mort croît de 0,5 %. Autrement dit, la pollution de l’air tue !

La stévia, nouvel édulcorant de Coca-Cola

 

Après le « light » et le « zéro », la célèbre marque de soda vient de sortir son petit dernier : le « Life ». Sa particularité : 30% du sucre a été remplacé par de la stévia, un édulcorant qui possède un pouvoir sucrant jusqu’à 300 fois plus élevé que celui du saccharose et qui n’apporte aucune calorie.  Il serait donc un concurrent de l’aspartame et utile à ceux qui font attention à leur poids… Pourtant, malgré son origine végétale et les plans marketing qui la présentent comme « naturelle », il faut savoir que son utilisation en tant qu’édulcorant dans les produits alimentaires nécessite un process industriel de purification. Le terme « naturel » n’a donc plus son sens. Concernant son innocuité pour la santé, on manque encore de recul pour se prononcer, alors face à tant d’incertitudes, les médecins de l’ASEF vous recommandent la modération.

 

Quand faut-il introduire le gluten dans l’alimentation de bébé ?

 

Cette semaine, une jeune maman a demandé au Dr Lefèvre son avis sur la meilleur période pour introduire le gluten dans l’alimentation de bébé. Pour le médecin, la « bonne fourchette » est entre 4 et 6 mois, soit en même temps que la diversification alimentaire. En effet, il semblerait qu’une exposition au gluten avant 4 mois ou après 6 mois augmenterait le risque d’intolérance. Et si vous pouvez allaiter pendant la période d’introduction au gluten, c’est encore mieux !

 

Retrouvez dans le détail, toutes les informations sur ces actualités sur le site de l’Association Santé Environnement France : www.asef-asso.fr

 

 

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire