Couple

Sexe et vie à deux : les secrets d'une psy pour raviver la flamme

Publié le 15 janvier 2020
Marisa Ortolan est psychothérapeute psychocorporelle, formée en psychologie biodynamique. Elle est l'auteure de "La femme tantrique" parut aux éditions Le courrier du livre, et organise des stages sur la même thématique.
La sexualité n’est pas un dû. Ce n’est pas parce que vous vous êtes engagée que votre partenaire se doit d’être disponible à chaque fois que vous êtes en demande de partage sexuel et vice versa.
La sexualité n’est pas un dû. Ce n’est pas parce que vous vous êtes engagée que votre partenaire se doit d’être disponible à chaque fois que vous êtes en demande de partage sexuel et vice versa.
© Unsplash / Pablo Heimplatz

Avec la routine qui s'installe, difficile de ne pas céder à la lassitude au sein du couple, et souvent, la sexualité en pâtit. Notre psychothérapeute spécialisée en tantrisme nous explique comment développer son autonomie sexuelle et être épanouie seule pour l'être à deux.

Être deux, vivre avec un ou une autre est sans doute le pari le plus courageux de nos vies et aussi, le plus sécurisant. Sécurisant parce que nous sommes dans une culture judéo-chrétienne du 2, du mariage, de l’accouplement …etc, le couple est reconnu.

Mais, maintenant, nous ne restons plus dans une relation qui ne nous convient plus. Partir, quitter fait partie intégrante de l’engagement : le paradoxe de nos libertés.
Aussi, c’est courageux de dépasser autrement les obstacles ; Ce n’est plus la faute au comportement du ou de la partenaire, nous savons que si ça revient en boucle, nous y sommes pour quelque chose. La relation à 2 amène à travailler sur soi : retour au 1 ; si chaque 1 travaille sur soi, alors leur 2 sera-t-il adulte et heureux ? Pas si simple car le 2 est une autre donnée, que chaque 1 doit apprivoiser.

Quand l’un ou l’une est plus dépendant.e de l’autre…

« Lorsque nous sommes ensemble plusieurs jours, me dit Sonia, une participante à un stage pour couple, j’ai presque hâte de me retrouver seule. Je m’aperçois que rapidement je laisse plus de place à mon compagnon, je ne sais plus trop quel est mon désir. Je rentre dans le rythme de l’autre. »
Même constat pour des couples vivant ensemble, l’un ou l’une est plus dépendant.e de l’autre, ou plutôt se met dans une dépendance. Ce qui nous intéresse dans ce constat est qu’il a une incidence sur la vie sexuelle. L’un ou l’une des 2 partenaires a une lassitude alors que l’autre a une demande.
La sexualité n’est pas un dû. Ce n’est pas parce que vous vous êtes engagée que votre partenaire se doit d’être disponible à chaque fois que vous êtes en demande de partage sexuel et vice versa.

Réactualiser la relation

Qu’est-ce qui pourrait relancer la conscience d’être ensemble en temps qu’adultes qui se sont choisis ? Avant d’être mise dans la case « couple », deux personnes forment un duo. Et, comme un duo musical, l’une et l’un apprend à connaître l’autre et s’adapte au mieux pour créer ensemble une relation bien jouée.

>> A lire sur FemininBio Sexualité : le yoga hormonal pour booster votre libido

Le temps, la vie en commun, ce qui a créé le couple n’est plus tout à fait ce qui vous fait continuer la relation. La tendresse, les partages, les projections, les co-créations, l’entourage.. bref, l’assemblage du 2 s’est enrichi , et la partition que joue votre duo est beaucoup plus complexe .

Comment la maintenir vivante, vraie, adulte et consciente ? Comment être en partage sexuel, avec votre désir et un vrai oui du cœur et du sexe ? « Réactualiser », faire un reset avec les 2 étapes suivantes.

Première étape : 3 Connexions vers l’intérieur pour être avec soi, en soi

1. Connexion à soi profondément : c’est à dire prendre le temps de se poser à l’intérieur de soi, yeux fermés, dans cet endroit tranquille que nous avons toutes et tous au fond de nous : « où suis-je ? Comment suis-je ? » et s’envoyer de l’amour, de la bienveillance.
2. Connexion à  votre corps de femme : réévaluer la totalité du corps en prenant le temps d’écouter la respiration. Votre corps est sacré.
3. Connexion à votre sexe : Le sexe féminin est moitié extérieur- la vulve et clitoris- et moitié intérieur- le vagin- : c’est votre territoire. Le conscientiser permettra d’accueillir de manière vivante la pénétration. Se donner le droit au plaisir, au bien–être, grâce à la pratique sexuelle seule ou à 2, est bon pour la santé. Si les émotions, la fatigue viennent perturber ce moment, traversez-les doucement en revenant au présent. En clair, sentir le oui de l’intérieur, et surtout de votre sexe.

Deuxième étape : 3 connexions vers l’extérieur 
Accueillir l’autre, accueillir sa différence 

1. Par le regard : se regarder, regarder le/la partenaire avec tendresse, connectée au cœur. L’autre est autre.
2. Par le toucher : la main, le corps, les rendez-vous massages quelquefois très simples comme se masser respectivement les pieds avec humour et complicité, et d’autres fois avec plus de temps et d’implication un échange de massage complet aide vraiment à nourrir la relation sensuelle et tendre.
3. Par les mots : Parler de soi, de ce que vous ressentez, écouter vraiment l’autre. Dire et demander des paroles valorisantes et bienveillantes. Proposez lui de pratiquer la sexualité consciente. Ensuite, remerciez le ou la partenaire.

Marisa Ortolan est l'auteure de l'ouvrage La femme tantrique, paru aux éditions Le Courrier du livre. Elle organise également des stages sur la sagesse de l'Être, le tantrisme, et bien d'autres thématiques. Retrouvez toutes les informations nécessaires sur Marisa-Ortolan.com

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Vie de couple
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte