Féminin sacré

Rituel féminin pour fêter le printemps

Publié le 24 avril 2017
Marianne Grasselli Meier est une écothérapeute et musicothérapeute suisse. Après des études de musique et de chant à Genève, elle privilégie l’expérience créative, l’approche spontanée des tambours et de la voix. Son accompagnement est relié à l’écospiritualité amérindienne et dès 2000, elle crée des modules de développement personnel axés sur le Féminin Sacré.
Le printemps est l'occasion de se reconnecter à la nature.
Le printemps est l'occasion de se reconnecter à la nature.
© Alexandru Zdrobău/Unsplash

Marianne Grasselli Meier nous invite à célébrer le printemps pour s'aligner et se mettre en mouvement. Au centre de votre attention, une fleur et une bougie. De quoi réveiller votre énergie de vie.

Si nous observons la Nature au printemps, nous découvrons une force jusque-là enfouie qui explose au grand jour : les bourgeons apparaissent là où l’arbre semblait endormi, les fleurs traversent la terre pour se rendre visibles et parfument l’air qui se remplit d’appels d’oiseaux.  Notre corps réagit à cette nouvelle énergie. Dès que la température se radoucit, nous ressentons l’envie de nous dévêtir, de nous ouvrir à la vie. Qu’en est-il au fond de nous ? Dans cet écrin intime où nous tentons d’échapper aux pressions, aux regards des autres ? Dans cet espace où nous cherchons à être vraie, unique, authentique et pleinement femme avec la diversité qui nous habite ?

C’est dans ce cocon sacré que le rituel nous invite à exister. Le rituel est une suite de pensées, de paroles, de gestes qui focalisent notre attention et produit, par là-même, un état différent de l’ordinaire quotidien.  Il nous relie à l’essentiel avec simplicité. Notre seul préalable : nous offrir l’honneur d’avoir quelques minutes pour nous ! Je le nomme "écorituel" lorsqu’il invite la Nature à nous accompagner. Se relier à la Nature nous offre une appartenance primordiale, indispensable à un sain équilibre. Nous ne sommes plus déconnectées, mais bien vivantes, présentes. Nous redécouvrons la beauté de qui nous sommes, la perfection et la générosité de la vie.

Au printemps, alors que tout est porté à croître, je vous propose d’expérimenter ce rituel saisonnier :
Préparez-vous pour une promenade. Cueillez une fleur qui vous attire et un autre élément symbolisant un frein possible à votre expansion : un caillou, une ronce, une feuille morte mouillée. De retour chez vous, mettez votre fleur dans un vase et créez votre autel au centre d’un espace dégagé. Prenez un tissu coloré sur lequel déposer une bougie, votre vase et le symbole de ce qui vous retient encore. Il y a toujours des giboulées de neige et des retours du froid durant la saison printanière ! Allumez votre bougie, approchez-vous pour sentir le parfum de votre fleur puis fermez les yeux quelques instants en respirant profondément. Vous êtes de retour chez vous.

Prononcez ensuite une phrase exprimant votre intention. Qu’est- ce que vous souhaitez ? Pourquoi l’énergie du printemps peut-elle vous soutenir, vous accompagner ? Adressez-vous à la Nature avec des mots simples, comme « Je suis là, Esprit du printemps, pour m’épanouir tout en me respectant. Merci de m’accompagner ».  Prenez en main le symbole de ce qui vous retient.
Je vous invite à vous agenouiller et à poser votre front contre le sol. Ressentez ce qui se contracte, ce qui vous empêche de vous déployer. Laissez venir vos émotions, relâchez-vous doucement. L’Esprit du printemps vous entoure et commence à réchauffer votre dos, votre nuque. Son souffle léger nettoie l’espace autour de vous. Redressez-vous lentement et humez l’air comme si vous découvrez cet espace pour la première fois. Votre corps entier s’ouvre peu à peu. Le printemps agit : vous avez maintenant besoin d’ouvrir les yeux, d’être debout, de bouger, de vous secouer, voire de faire une grimace ! Déposez ce que vous tenez près du vase. Humez avec joie le parfum de votre fleur et commencez à danser autour de votre autel. Le mouvement vous prend par les hanches, les bras se déploient, les pieds frappent la terre et réveillent le « monde endormi ». Laissez-vous porter par votre souffle qui s’accélère. Sentez que l’Esprit du printemps vous réveille à vous-mêmes !

Donnez-vous le temps nécessaire pour vivre pleinement ces retrouvailles sans rien forcer. Enfin, quand vous le ressentez, asseyez-vous ou couchez-vous quelques instants encore. Ecoutez ce que le printemps vous dit. C’est par exemple « tu vois, tu peux avoir confiance », « tu es en chemin ».  Le temps reste suspendu, honoré de cette reconnexion. Pour terminer votre rituel, remerciez l’Esprit du printemps pour le message reçu, éteignez votre bougie. Gardez votre autel et changez de fleur souvent afin qu’elle reste fraiche, comme vous ! Chaque jour, humez avec délicatesse votre fleur en prononçant un « oui » à vous-mêmes.  

Marianne Grasselli Meier, Rituels de femmes pour s’épanouir au rythme des saisons, Ed. Courrier du livre 2016.

L'auteur : Marianne Grasselli Meier est une écothérapeute et musicothérapeute suisse. Après des études de musique et de chant à Genève, elle privilégie l’expérience créative, l’approche spontanée des tambours et de la voix. Son accompagnement est relié à l’écospiritualité amérindienne (sud-ouest des USA) comme la Roue de Médecine et la pratique de rituels. Dès 2000, elle crée des modules de développement personnel axés sur le Féminin Sacré. En 2012, elle devient la représentante suisse des Moon Mothers, Mères Lunaires, formées par Miranda Gray. Elle est l’auteure du livre Rituels de femmes pour s’épanouir au rythme des saisons aux Ed. Courrier du Livre. Enseignante, formatrice d’adultes, elle est responsable de la formation de Praticien en rituels universels, écorituels, en Suisse. Pour aller plus loin : www.espritdefemme.ch et www.ecorituels.ch

 

Articles du thème Pleine conscience
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte