Evénement

Non à une mer de plastique ! La 3e édition de 24Hours for the Ocean se tiendra le 24 août à Deauville

Publié le 12 août 2019 - Mis à jour le 13 août 2019
1/5
© Stephane Granzotto

1 "Comprendre pour mieux agir"

Depuis juillet 2017, l’association d’intérêt général, Time for the Ocean créée par Marion Semblat a pour ambition d’alerter et de sensibiliser le grand public sur l’urgence à se mobiliser contre la pollution des océans due aux déchets plastiques. Cette année les 24Hours for the Ocean, qui se tiendront en marge du G7, donneront la parole à des personnalités engagées, qu’ils soient scientifiques, artistes, réalisateurs, compositeurs ou acteurs. L’océan est l’origine de la vie sur terre, il en est aussi le plus grand chef d’orchestre, c’est pourquoi, Time for the Ocean a fait de la protection de cet environnement son enjeu majeur.

© 24hours for the ocean

2 L'océan couvre plus de 70% de la surface du globe

En couvrant plus de 70% de la surface du globe, l'océan abrite la plus grande partie de la biosphère encore inexplorée. Pompe à carbone et producteur d’oxygène, l’océan et les organismes qu’il recèle, jouent un rôle primordial dans la régulation du climat de la terre, tout en étant de plus en plus affectés par les changements globaux. Time for the Ocean favorise les échanges, met en valeur les savoirs et les expertises, et crée les conditions d’une interaction entre l’art et l’environnement en soutenant tous projets et réalisations destinés à la protection des océans et du littoral.

© Philippe Mura

3 "Dans le rêve des baleines", le concert subaquatique, une création de Michel Redolfi

Voilà près de quarante ans, Michel Redolfi invente en Californie le concept de musique subaquatique pour des concerts à expérimenter en s’immergeant dans l’eau alors que se propagent des ondes musicales mettant en résonance tout le corps.

Une perception fulgurante, douce et globale relie les participants au mode d’écoute sensoriel des mammifères marins. La création pour 24 hours for the Ocean nous invite à partager, à vivre, leur fabuleux univers acoustique. Le concert mixera des sons de cachalots et chants de baleines à bosse, captés puis restituées par Michel Redolfi via des technologies innovantes. Depuis les prises de son, hydrophone en main, menées en apnée au sein des groupes animaux (Polynésie et Île Maurice), jusqu’à leur projection acoustique dans la profondeur du bassin olympique de Deauville.

Une nouvelle génération d’enceintes submergées infrabasses restituera toute l’ampleur d’un opéra primitif aux vibrations puissantes et essentielles.

© 24hours for the ocean

4 Le programme :

-Le ramassage de plastiques sur la plage
-La réalisation d'oeuvres au pétrole par l'artiste peintre Fabrice Hyber
-Une exposition photo "Wasteland" de Kadir van Lohuizen en partenariat avec le Prix Carmignac du photojournalisme de la Fondation Carmignac
-Une conférence animée par Christophe Ono dit Biot, "la pollution plastique des océans : enjeux et solutions"
-La vente aux enchères des oeuvres de Fabrice Hyper par François Tajan, commissaire priseur
-La projection du documentaire artistique SEA ART et du film sur le plastique de la Fondation TARA
-Un concert inédite subaquatique "Dans le Rêve des Baleines" de Michel Redolfi et avec la participation de l'acteur Jean-Marc Barr

5 Je m'abonne à FemininBio !

La 3ème édition des 24Hours for the Ocean sur la thématique « Art & Environnement » se tiendra le 24 août 2019 à Deauville.

Depuis juillet 2017, l’association d’intérêt général, Time for the Ocean créée par Marion Semblat a pour ambition d’alerter et de sensibiliser le grand public sur l’urgence à se mobiliser contre la pollution des océans due aux déchets plastiques. Cette année les 24Hours for the Ocean, qui se tiendront en marge du G7, donneront la parole à des personnalités engagées, qu’ils soient scientifiques, artistes, réalisateurs, compositeurs ou acteurs. L’océan est l’origine de la vie sur terre, il en est aussi le plus grand chef d’orchestre, c’est pourquoi, Time for the Ocean a fait de la protection de cet environnement son enjeu majeur.

>> A lire sur FemininBio Paul Watson, pour la protection des océans

En couvrant plus de 70% de la surface du globe, l'océan abrite la plus grande partie de la biosphère encore inexplorée. Pompe à carbone et producteur d’oxygène, l’océan et les organismes qu’il recèle, jouent un rôle primordial dans la régulation du climat de la terre, tout en étant de plus en plus affectés par les changements globaux. Time for the Ocean favorise les échanges, met en valeur les savoirs et les expertises, et crée les conditions d’une interaction entre l’art et l’environnement en soutenant tous projets et réalisations destinés à la protection des océans et du littoral.

"Dans le rêve des baleines", le concert subaquatique, une création de Michel Redolfi

Voilà près de quarante ans, Michel Redolfi invente en Californie le concept de musique subaquatique pour des concerts à expérimenter en s’immergeant dans l’eau alors que se propagent des ondes musicales mettant en résonance tout le corps.

Une perception fulgurante, douce et globale relie les participants au mode d’écoute sensoriel des mammifères marins. La création pour 24 hours for the Ocean nous invite à partager, à vivre, leur fabuleux univers acoustique. Le concert mixera des sons de cachalots et chants de baleines à bosse, captés puis restituées par Michel Redolfi via des technologies innovantes. Depuis les prises de son, hydrophone en main, menées en apnée au sein des groupes animaux (Polynésie et Île Maurice), jusqu’à leur projection acoustique dans la profondeur du bassin olympique de Deauville.

Une nouvelle génération d’enceintes submergées infrabasses restituera toute l’ampleur d’un opéra primitif aux vibrations puissantes et essentielles.

Au programme :

  • Le ramassage de plastiques sur la plage
  • La réalisation d'oeuvres au pétrole par l'artiste peintre Fabrice Hyber
  • Une exposition photo "Wasteland" de Kadir van Lohuizen en partenariat avec le Prix Carmignac du photojournalisme de la Fondation Carmignac
  • Une conférence animée par Christophe Ono dit Biot, "la pollution plastique des océans : enjeux et solutions"
  • La vente aux enchères des oeuvres de Fabrice Hyper par François Tajan, commissaire priseur
  • La projection du documentaire artistique SEA ART et du film sur le plastique de la Fondation TARA
  • Un concert inédit subaquatique "Dans le Rêve des Baleines" de Michel Redolfi et avec la participation de l'acteur Jean-Marc Barr

Retrouvez toutes les informations sur l'événement sur le site Time for the Ocean.

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Déchets & pollution
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte