Rencontre

Rencontre avec Anne de Béthencourt, membre du Comité Ethique de FemininBio

Publié le 17 décembre 2014 - Mis à jour le 18 décembre 2014

Anne de Béthencourt, récemment arrivée au Comité Ethique de FemininBio, partage avec FemininBio son cheminement de réflexions sur la conscience et la place de la femme dans la société. Une interview passionnée et passionnante.

Vous avez de multiples casquettes. Comment vous présentez-vous ?

C'est vrai, je travaille avec Nicolas Hulot, je suis au Conseil économique, social et environnemental et à l'Institut de l'Economie Circulaire, je co-organise le Forum sur l'Evolution de la Conscience, j'ai confondé le WomenLab avec Christine Guinebretière… J'aime mes différentes casquettes et j'ai la chance d'avoir pu, au fur et à mesure de mon parcours, aligner toutes mes actions pour aller vers un même objectif : participer à l'évolution de la conscience.

Qu'est-ce que la conscience ?

C'est une force créatrice qui permet que nous soyons là, aujourd'hui, en train de nous parler et que le monde évolue depuis 14,7 milliards d'années depuis le big bang. On peut considérer la conscience comme le point de départ ou le point d'arrivée. Personne ne sait pourquoi il y a eu un big bang. Personnellement, je sens qu'il y a quelque chose de plus grand que nous qui permet que tout cela soit possible. En même temps, il n'y a pas de séparation, nous sommes la conscience, nous en sommes les porteurs. Par ce que l'on fait, ce sur quoi on agit, on a un impact sur son évolution. C'est pourquoi il est important de prendre au sérieux ce que l'on fait. Mais sans se prendre au sérieux ! Nous avons la responsabilité de ce que l'on est, ce que l'on fait, ce que l'on devient.

A travers le WomenLab, vous vous interrogez sur la place des femmes au travail…

Le rôle des femmes a largement évolué au cours du XXème siècle. Nous sommes la première génération à avoir la capacité de cocréer le futur avec les hommes. Cependant, on remarque que les femmes ont du mal à prendre leur place dans le monde professionnel. Les leaders femmes sont rarement inspirantes, car elles cherchent souvent à répondre au modèle de leadership qu'elles pensent être celui que l'on attend d'elles, à savoir le modèle de leadership masculin. Par définition, il ne peut pas leur correspondre ! Il faut que les femmes prennent confiance en elles et incarnent un leadership au féminin, authentique.

Vous êtes très active, et pourtant, vous défendez l'immobilité. Comment est-ce possible ?

Au départ, j'ai détesté l'idée de l'immobilité. Je voulais agir et on me proposait de méditer ! Jusqu'au jour où j'ai réalisé que la seule solution que j'avais pour faire tout ce que je voulais, c'était de me mettre dans l'oeil du cyclone, là où c'est calme, centré quand tout s'agite autour de soi. C'est dans cette immobilité qui permet d'avoir accès à ses intuitions, de regarder la situation sans émotions pour faire émerger les solutions. Ca m'a pris du temps de comprendre pourquoi c'était important de méditer. Andrew Cohen, dont je suis les enseignements spirituels, dit « La méditation est un entrainement pour la vie, l'immobilité est un entrainement pour l'action ». En fait, j'avais peur de l'immobilité, je la confondais avec l'immobilisme.

Pourquoi avoir rejoint le Comité Ethique de FemininBio ?
J'ai rencontré Anne Ghesquière et nous nous sommes tout de suite entendues. Pour nous, l'évolution des femmes et du monde passe par une évolution intérieure. J'aime beaucoup la ligne éditoriale de FemininBio, qui me correspond : il s'agit d'apporter de la positivité, sans être dans être dans le déni de ce qu'il se passe aujourd'hui, et de montrer qu'il y a des alternatives possibles.

 

Parmi ses multiples casquettes, Anne de Béthencourt est co-organisatrice du Forum de l'Evolution de la Conscience et co-fondatrice du WomenLab.

Articles du dossier Comité éthique et scientifique FemininBio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte