Street art

Mujeres Custodias :“les femmes qui protègent la Terre”, l'immense fresque peinte au coeur de l'Equateur

Publié le 15 avril 2019
1/6
© Mona Caron

1 Mujeres Custodias

L’œuvre : une fresque de 50 mètres de haut, peinte à la main sur un immeuble, représentant neuf femmes, côte à côte, à la base d’une nature riche qui s’élève majestueusement vers le ciel.

Le lieu : au centre de Quito, capitale de l'Équateur.

© Dustin Fosnot

2 Mona Caron et Raúl Ayala

Les créateurs : Mona Caron, l’artiste qui peint des plantes sauvages sur les immeubles des villes du monde entier, et Raúl Ayala, son ami activiste qui œuvre sur place.

▪︎ Le site web de Mona Caron : monacaron.com
▪︎ Sa page Facebook : Mona Caron
▪︎ Son compte instagram : @mona.caron
▪︎ Le site web de Raùl Ayala : raulayala.net
▪︎ Son compte Instagram : @nantuayauma

© Mona Caron

3 Les combats de 9 femmes qui protègent leurs terres

L'objectif : donner de l’écho aux combats de six Amazoniennes et trois Andines qui jouent un rôle crucial dans la préservation de leurs habitats, menacés. Ces neuf femmes luttent quotidiennement contre l’extraction de combustibles fossiles, les projets miniers et les lois agricoles qui menacent la souveraineté alimentaire et détruisent leur culture ancestrale. L’œuvre a pour vocation de mettre en lumière les actions de ces femmes protectrices de leurs terres, écosystèmes en danger.

© Mona Caron

4 La collaboration au cœur du projet

En plus du travail collaboratif de Mona Caron et de Raúl Ayala, chacune des femmes représentées a apporté sa touche personnelle à la réalisation, en ajoutant ses propres peintures faciales à son portrait.

Les éléments de la fresque ont également été déterminés grâce à des réunions, rencontres et séances de récits, notamment lors d’explorations en Amazonie et dans les Andes, menées par Mona Caron et des membres de communautés indigènes très engagés dans la protection environnementale. Ces échanges ont été facilités par les organisations locales Acción Ecologica, Tierra es Vida, Voces del Maís et Saramanta Warmicuna.

© Mona Caron

5 Des soutiens financiers et humains

La réalisation du projet a été accompagnée financièrement par la Swift Foundation, l’association Land is Life et la Lush foundation. D’autres organisations et individus ont également apporté leur aide non financière et ont permis à ce projet de voir le jour.

6 Abonnez-vous à FemininBio !

Mujeres Custodias, “les femmes qui protègent la Terre”, l’immense peinture murale réalisée à Quito, en Équateur, par les artistes-activistes Mona Caron (Suisse) et Raul Ayala (Ecuador).

  • L’œuvre : une fresque de 50 mètres de haut, peinte à la main sur un immeuble, représentant neuf femmes, côte à côte, à la base d’une nature riche qui s’élève majestueusement vers le ciel.
  • Le lieu : au centre de Quito, capitale de l'Équateur.
  • Les créateurs : Mona Caron, l’artiste qui peint des plantes sauvages sur les immeubles des villes du monde entier, et Raúl Ayala, son ami activiste qui œuvre sur place.

L'objectif : donner de l’écho aux combats de six Amazoniennes et trois Andines...

...qui jouent un rôle crucial dans la préservation de leurs habitats, menacés. Ces neuf femmes luttent quotidiennement contre l’extraction de combustibles fossiles, les projets miniers et les lois agricoles qui menacent la souveraineté alimentaire et détruisent leur culture ancestrale. L’œuvre a pour vocation de mettre en lumière les actions de ces femmes protectrices de leurs terres, écosystèmes en danger.

La collaboration au cœur du projet

En plus du travail collaboratif de Mona Caron et de Raúl Ayala, chacune des femmes représentées a apporté sa touche personnelle à la réalisation, en ajoutant ses propres peintures faciales à son portrait.

Les éléments de la fresque ont également été déterminés grâce à des réunions, rencontres et séances de récits, notamment lors d’explorations en Amazonie et dans les Andes, menées par Mona Caron et des membres de communautés indigènes très engagés dans la protection environnementale. Ces échanges ont été facilités par les organisations locales Acción Ecologica, Tierra es Vida, Voces del Maís et Saramanta Warmicuna.

>> A lire sur FemininBio : Artiste activiste : des fresques géantes pour protéger la Terre

la réalisation du projet a été accompagnée financièrement par la Swift Foundation, l’association Land is Life et la Lush foundation. D’autres organisations et individus ont également apporté leur aide non financière et ont permis à ce projet de voir le jour.

Infos utiles
Le site web de Mona Caron
La page Facebook de Mona Caron
Le compte instagram de Mona Caron

Le site web de Raùl Ayala
Le compte Instagram de Raùl Ayala

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Culture green
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte