Education

Tout ce qu'il faut savoir sur les écoles alternatives et leurs fonctionnements

Publié le 31 juillet 2020
L’école alternative cherche à donner envie aux enfants d’apprendre et non pas de les assaillir de connaissances.
L’école alternative cherche à donner envie aux enfants d’apprendre et non pas de les assaillir de connaissances.
© Pixabay/ pexels

Le constat se fait de plus en plus clair : les parents, enfants et enseignants, ne se retrouvent plus dans le système scolaire traditionnel. De plus en plus de parents se mettent en quête d’autres alternatives, plus adaptées au développement de leur enfant. Et beaucoup trouvent des réponses dans ces écoles “différentes“. Alors que proposent-elles ? Qu'est-ce qu'une école alternative ?

Une école alternative, c'est un établissement qui propose une vision différente de celles des écoles classiques. Il existe différentes méthodes alternatives mais les principes communs sont la bienveillance, l'autonomie de l'enfant, l'absence de devoirs, l'absence de notation et de classement, l'entraide, l'implication des parents et le développement personnel. Souvent, les approches intègrent des cours de yoga, de méditation, de la musique, de la communication bienveillante etc.

Les professeurs s'adaptent aux besoins des enfants

Les écoles alternatives ne sont pas subventionnées par l’État et ne sont donc aucunement soumises aux programmes, aux horaires, ni aux méthodes pédagogiques du cursus classique. L’école alternative cherche à donner envie aux enfants d’apprendre et non pas de les assaillir de connaissances obligatoires et parfois trop lourdes à assumer. Les enseignants sont à l’écoute des élèves et cherchent à développer leur fibre artistique, tout autant qu’intellectuelle, en faisant appel à leurs cinq sens. Les piliers des écoles alternatives sont les suivantes :

  • L’enfant au cœur de leur système d’apprentissage. C'est l'enseignant qui s’adapte à l’enfant et non l’inverse.
  • Les enfants ne sont pas notés. Les élèves sont évalués de façon continue et se corrigent les uns les autres avec bienveillance. 
  • Les élèves font leurs propres expériences. Chacun est également en mesure de choisir ses activités en fonction de ses envies et mène son projet de A à Z.
  • Les parents sont impliqués. Ils sont invités à animer des ateliers, à participer à certains moments de la journée, à accompagner les enfants en sorties scolaires.
  • Le bien-être est une matière comme une autre. En école alternative, on trouve des moments de détente (sophrologie, yoga, méditation), au même titre que des heures de français ou de mathématiques.

>> A lire sur FemininBio Ecole : pédagogies alternatives pour tous ?

Les différents écoles alternatives qui existent

Les écoles Freinet

Célestin Freinet a mis en place une pédagogie nouvelle basée sur le tâtonnement expérimental, la gestion coopérative des moyens, l’expression libre, l’importance du projet.  Les enfants participent aux décisions concernant leur emploi du temps, ne sont pas notés, règlent des problèmes inspirés du réel, apprennent de manière individuelle et mènent à bien, ensemble, un projet : jardin collectif, journal de classe, etc.

Les écoles Montessori

Dans les écoles Montessori, du nom d’une femme médecin italienne, les enfants sont mélangés par classe d’âge. Le mobilier est adapté à leur taille, ordonné et l’on trouve beaucoup de matériel : chaque objet permet à l’enfant de faire ses apprentissages de manière autonome. L’enseignant ne corrige pas, puisque l’activité recèle en elle-même le contrôle de l’erreur, il est seulement là pour accompagner l’enfant. Celui-ci choisit librement ses activités et peut travailler seul ou avec un camarade. L’éveil des sens est primordial. 

Les écoles Waldorf-Steiner

Les pratiques artistiques et manuelles ont une large place, comme l’eurythmie, un mélange de danse, de musique et de théâtre dans les écoles Waldorf-Steiner. La scolarité n’est pas divisée en années mais en cycles d’enseignement plus longs, la notation n’est introduite avec parcimonie que dans le secondaire, et tous les enfants vont ensemble jusqu’à la fin de leur scolarité.

La ferme des enfants en Ardèche

Créée en 1999, la ferme des enfants est composée de 2 classes : une pour les 3-7 ans et une pour les enfants plus âgés. Elle utilise la pédagogie Montessori pour enseigner la vie (apprentissages classiques et savoir-faire pratiques), l’écologie, la paix. De nombreuses rencontres avec des professionnels, des voyageurs, des artistes et des retraités assurent aux enfants une réelle ouverture sur le monde. Située en pleine nature à proximité d’une ferme, l’école offre aux enfants des activités pratiques, comme les soins aux animaux chaque matin.

>> A lire sur FemininBio Les écoles alternatives : comment choisir ?

Trouver une école près de chez soi

Pour guider les familles, Néo Bien-être, réseau fédérateur dans les domaines du bien-être et du développement personnel, a conçu une carte de France pour localiser toutes les écoles alternatives. De quoi simplifier la recherche des parents. Pour faire changer les choses, il est essentiel de rassembler tous les acteurs impliqués dans l'éducation, et cette liste exhaustive permet de mettre en lumière tous les établissements qui adoptent de nouvelles méthodes. Pour visualiser cette carte, rendez-vous sur le site du Festival pour l'école de la vie.

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du dossier Eduquer autrement : la parentalité positive
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte