Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Parentalité

Construire l'avenir de son ado grâce aux conseils d'une coach d'orientation

Adolescent : inventer son futur
"Pour tracer votre chemin et construire votre avenir, il est nécessaire de mieux vous connaître. Les talents naturels et la personnalité, au-delà des aptitudes, des compétences acquises, forgent la singularité de chacun."
Caroll Le Fur
Caroll Le Fur
le 28 octobre 2020
La crise vient jouer le rôle d’accélérateur dans le questionnement des nouvelles générations. La structure traditionnelle du salariat est chahutée, mais que choisir entre un statut d’indépendant, qui permet la mobilité et la liberté d’action, et un statut de salarié, qui assure un job et un salaire, parfois au détriment du sens et de l’utilité ? Conseils d'experte pour guider nos jeunes. 
Partenaire

Cet article a été publié dans le magazine #30 septembre-octobre 2020

>> Pour retrouver la liste des points de vente, c'est ici

 

 

Marquée par un contexte sanitaire et social exceptionnel, l'année 2020 se révèle transformatrice, notamment pour les jeunes. Selon un sondage YouGov pour Monster, 61% des 18-24ans réfléchissent davantage au sens de leur travail et à leur utilité. En outre, entre janvier et avril 2020, le volume d’offres d’emploi destinées aux jeunes ayant moins d’un an d’expérience s’est effondré de 65%, selon l’Association pour l’emploi des cadres (Apec). Les quelque 700000 jeunes diplômés sont donc inquiets, voire très inquiets, pour leurs perspectives professionnelles. Pourtant, ils ne sont que 9% à souhaiter continuer à travailler en tant que salariés dans les quinze ans à venir, contre 84% des employés actuels (1). 

« J’aimerais lancer ma boîte. J’ai une idée sur laquelle je travaille depuis quelques mois et qui prend vraiment forme. Quand j’en parle, les gens sont enthousiastes. Mais j’ai aussi peur de construire quelque chose alors que l’avenir est si incertain », exprime Lucas, tout juste diplômé d’une grande école de commerce.

Le XXe siècle a donné naissance à des bullshit jobs (2) qui ne consistent pas à créer de la valeur mais seulement à organiser les entreprises. La technologie, notamment l’intelligence artificielle, se substitue à des métiers qui ont trop peu de valeur ajoutée et reposent sur des tâches répétitives sans besoin d’analyse ou d’intuition humaine. 

Dès lors, créer son propre travail à partir d'une passion, d’un intérêt profond, d’un talent particulier s’avère être une voie de survie aussi bien économique que mentale. Apprendre à construire son parcours professionnel en y recherchant l’envie, le plaisir, l’énergie nous porte à toujours faire mieux, faire plus. Mais dans ce labyrinthe de difficultés économiques émergentes et dans un monde où les métiers sont amenés à disparaître, il est fondamental d’apprendre à piloter son avenir et à créer son propre futur.

>> A lire sur FemininBio Travail : peut-on vivre de sa pasison ? 

Devenir entrepreneur de son avenir


Il est de notoriété publique que nous vivons à l’ère du "apprendre à apprendre" et ce, de façon continue, tout au long de la vie. En tant qu’adulte, vous pouvez certainement compter vos expériences professionnelles sur les doigts d’une main, alors qu’il est dit que nos jeunes de moins de 30 ans auront entre 13 et 15 jobs dans leur vie.

Les voies royales d’apprentissage n’existent plus, le monde s’internationalise, la compétition au sein de certaines filières s’accentue, les passerelles entre formations se démultiplient, les perspectives offertes par l’intelligence artificielle brouillent les cartes des compétences. Le futur se floute. Il devient donc essentiel de développer une aptitude à la gestion de sa propre carrière.
Ce dont nous sommes certains c’est qu’il y a une chose essentielle que l’on n’apprend pas à l’école : la vie. Devenir entrepreneur de sa propre vie est un programme exigeant, qui demande à chacun de se projeter dans le monde du travail de demain. L’alignement de chacun avec sa vraie nature est la base solide pour réaliser ses rêves et trouver sa place dans l’entreprise et, a fortiori, dans le monde. 

La part du rêve, pour ceux qui cherchent leur voie


Oser le rêve, c’est s’offrir la possibilité de révéler ses talents, d’aller chercher ses propres ressources et de se donner les moyens de grandir, de progresser dans un monde qu’il vous appartient de connaître. Je ne crois pas que certains rêves valent mieux que d’autres. 

Rêver, c’est aller chercher en soi ses désirs enfouis et les porter au grand jour, les brandir comme moyens qui serviront à construire l’avenir. Rien n’est pire que de couper les ailes à quelqu’un en devenir avant même qu’il ait essayé de comprendre comment les déployer. Les jeunes mais aussi les moins jeunes ont tous des rêves et, si vous n’en avez pas, il faut vous en créer. Je crois en la créativité, la curiosité et la capacité à sortir du cadre pour tracer son propre sillon. Tout l'enjeu est d’apprendre à naviguer dans un monde où l’incertain est devenu certain.

>> A lire sur FemininBio Accompagner son adolescent en confiance

Au-delà de la quête de sens que prône tout un chacun, il serait encore plus judicieux de chercher l’essence de vous-même. Cette crise nous questionne tous sur qui nous sommes mais aussi sur qui nous voulons devenir, c’est-à-dire sur la façon dont nous nous pensons en tant qu’individu par rapport au monde qui nous entoure. 

Allier engagement social et professionnel sans se fourvoyer sur son système de valeurs

Pour tracer votre chemin et construire votre avenir, il est nécessaire de mieux vous connaître. Les talents naturels et la personnalité, au-delà des aptitudes, des compétences acquises, forgent la singularité de chacun. Et pour faire vivre votre singularité, il faut trouver votre bonheur en conciliant talent naturel et intérêt professionnel. 

>> A lire sur FemininBio Sens et bonheur au travail pour réinventer la société 

La difficulté à identifier vos talents repose sur votre propre perception. Étrange paradoxe : ils sont là, au fond de vous, ils vous animent, vous font avancer et pourtant vous ne savez pas toujours les détecter. Ils se manifestent régulièrement mais il faut apprendre à les traquer.

Pour vous aider à réfléchir je vous propose deux exercices pour vous ou pour votre ado.

Décelez votre talent

Prenez un carnet et inscrivez-y ce qui vous vient spontanément à l’esprit. Remémorez-vous les activités pour lesquelles vous vous sentez doué ou qui vous procurent un plaisir réel fondé sur des comportements ou des aptitudes remarqués. 

Êtes-vous plutôt du genre à travailler seul dans votre bureau au milieu de livres ? Préférez-vous l’effervescence de milieux surpeuplés ?  Plus jeune, aimiez-vous inventer un monde imaginaire en vous racontant des histoires fantastiques ou, au contraire, préfériez-vous la compagnie des autres pour construire des cabanes dans la forêt ? Observer la nature ? Organiser des balades ou jeux en vous positionnant comme leader, comme suiveur ?

Interrogez votre entourage proche

Posez la question à vos proches, ceux en qui vous avez confiance pour porter un regard ouvert et bienveillant. « Si tu devais me demander de t’aider à réaliser quelque chose, pour quel type d’activités pourrais-je t’être vraiment utile ? » Le regard des autres est toujours riche d’enseignements. 

Il n’existe de liste exhaustive ni des talents ni des rêves. Chacun porte en soi la graine singulière qui, pour éclore, a besoin de la bonne terre, du bon environnement et de la quantité d’eau suffisante pour germer et s’épanouir. 

(1) Source Insee - février 2019 - "Maddy Keynote" - Annie Abela

(2) "Bullshit Jobs", David Graeber, Les liens qui libèrent, 2018 

Notre experte

Caroll Le Fur est fondatrice et dirigeante de BestFutur, auteure et conférencière. Son dernier livre Qu'est ce que tu veux faire plus tard ?, est paru aux éditions Eyrolles. 

 

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire